Suivez-nous :
Perspectives : ça se passera à Mulhouse, en 2022 ! [1/2] | M+ Mulhouse

Perspectives : ça se passera à Mulhouse, en 2022 ! [1/2]

20 janvier 2022 à 14h44 par 2 5376

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Nouveau square De Gaulle, réalisations de groupes scolaires, démolition du Foyer Adoma, finalisation de la Zac du Nouveau Bassin, événements dédiés au réalisateur mythique William Wyler, mobilités douces… Coups de projecteur sur 2022 (1ère partie).

Gare : un nouveau square De Gaulle

Catherine Kohler

Démarrés fin février 2021, les travaux de réaménagement du square De Gaulle devraient trouver leur épilogue fin 2022. Après l’enlèvement par péniche des 93 poutres XXL qui composaient l’ancien parking-dépose minute de la gare (lire notre article), le canal du Rhône au Rhin se laisse admirer à ciel ouvert. Le démarrage du réaménagement proprement dit du square, conçu comme « un lieu de vie et de respiration végétale » inscrit dans le programme Mulhouse Diagonales, est prévu pour ce printemps 2022. Coût de l’opération : 5,45 millions d’euros, dont 3,25 m€ à la charge de la Ville de Mulhouse ; 1 m€ de l’Etat ; 1 m€ de la Région Grand Est et 200 000 € de m2A.

Coteaux-Bourtzwiller : les écoles du renouveau

Philippe Madec et Buob

Le Plan écoles de Mulhouse (80 millions d’euros au total) se poursuit par trois importants chantiers, qui vont débuter en 2022. Aux Coteaux, deux des trois nouveaux groupes scolaires qui remplaceront, à terme, les six écoles actuelles du quartier vont progressivement voir le jour, à quelques pas de l’école Pergaud, sur l’emprise du terrain de football de proximité, et sur le site de l’école Camus. Livraison prévue à la rentrée 2024. A Bourtzwiller, un autre chantier d’envergure débutera cet été avec la restructuration du groupe scolaire Victor Hugo, qui sera en capacité d’accueillir, à la rentrée 2024, 155 enfants en classes de maternelle et en classe passerelle, 365 enfants en classes élémentaires, tout en proposant un site périscolaire de 360 m² et une salle de sport de 570 m². Lire notre article. 

L’ex-foyer Adoma détruit

Catherine Kohler

Avec ses 35 mètres de haut et ses 11 étages, il faisait partie du paysage du quai d’Oran, depuis 1971, année de son ouverture par la Sonacotra (devenue Adoma en 2007) pour y accueillir des travailleurs migrants. Fermé depuis 2012 en raison de sa vétusté avancée, l’ancien Foyer « Les Marronniers » va être démoli. Après les travaux de désamiantage, la démolition du bâtiment, par grignotage, se déroulera en février et mars. Propriété aujourd’hui d’Adoma, le terrain sera cédé à la Ville, dès la démolition achevée. Un parking provisoire sera aménagé sur l’emprise libérée. Coût des opérations : 2,5 millions d’euros, pris en charge par Adoma (maître d’ouvrage), avec une subvention de 1 million d’euros de l’ANRU et de 375 000 euros de la Ville.

3F Grand Est voit vert aux Coteaux

3F Grand Est

Réhabilité en 2015, le parc de 593 logements du bailleur 3F Grand Est aux Coteaux (du 22 au 32, rue Henri Matisse, et du 9 au 15, rue Eugène Delacroix) va connaître un nouveau lifting en profondeur sur les parties extérieures, cette fois. En réflexion depuis trois ans en lien avec les habitants, les forces vives du quartier et la Ville, la résidentialisation des espaces extérieurs va devenir réalité dans le cadre du Nouveau programme national de renouvellement urbain. Exit les grandes dalles en béton (7 750 m² de surface totale) des pieds d’immeubles, qui recouvrent les parkings en sous-sol et place à un maximum de verdure, avec notamment une trentaine de grands arbres qui vont être plantés, mais aussi de « lieux à projets » imaginés avec les habitants (zones enfants, cabanes à oiseaux, espaces ludiques, zones libres…). Coût de ces opérations – visant à améliorer le cadre de vie, à créer des îlots de verdure et de fraîcheur, mais aussi à amener davantage de biodiversité et une nouvelle manière de se déplacer dans le secteur – réalisées en lien avec l’agence cernéenne Sortons du bois : 4 millions d’euros, financés par 3F Grand Est avec une subvention à hauteur de 40% de l’ANRU. Le démarrage des travaux est prévu d’ici fin 2022 pour s’achever un an plus tard.

Ça bouge au Drouot !

Catherine Kohler

Le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) produit progressivement ses effets au Drouot. Promis à être entièrement démoli à l’horizon 2023, le désormais mal-nommé « Nouveau Drouot », construit dans l’urgence dans les années 1950 pour accueillir les ouvriers de la « reconstruction » d’après-guerre, vit ses derniers mois. Après la démolition des deux premiers des six bâtiments qui composent le secteur, deux autres ensembles vont disparaître du paysage en 2022. Dans le Drouot historique, la place Hauger va être transformée en profondeur, à partir de la mi-2022, en s’appuyant sur la concertation menée avec les habitants (lire notre article). La nouvelle place sera davantage végétale, avec une aire de jeux centrale, des cheminements piétons et du nouveau mobilier urbain. La rue de Provence sera, elle, piétonnisée entre les commerces et la place.

Les Terrasses du musée prennent forme

Delphine Dumet

Si l’ouverture au public de ce nouveau poumon vert de trois hectares, qui s’inscrit dans Mulhouse Diagonales, est prévue au printemps 2023, les Terrasses du musée vont connaître des avancées significatives en 2022. Après les phases de dépollution du site, l’aménagement des terrasses et des cheminements piétons figure au planning du printemps 2022, le long du boulevard Roosevelt. Vestige du passé de l’ancien site du service Propreté urbaine et parc auto de la Ville (Pupa), le bâtiment emblématique « La Rotonde » sera, lui, réhabilité en 2023. Coût total des travaux : 5 millions d’euros, financés par la Ville et à hauteur de 70% par des subventions (Etat, ANRU, Région Grand Est, Agence de l’eau Rhin-Meuse…).

Berges de l’Ill : la presqu’île revue et corrigée

Delphine Dumet

Après l’ouverture de l’aire de jeux des Berges de l’Ill (juillet 2020) et la mise en service de la nouvelle passerelle qui relie les quais des Cigognes et des Pêcheurs (septembre 2021), le réaménagement des espaces extérieurs situés au niveau de la presqu’île, entre l’aire de jeux et le pont ferroviaire « Mille pattes », se poursuit. Les travaux de création de zones paysagées et de plusieurs équipements de détente (esplanade, tables, bancs…) devraient être achevés courant avril. Coût des opérations menées dans le cadre de Mulhouse Diagonales : 244 000€ HT.

>> Lire la deuxième partie de notre dossier « Perspectives 2022 » ici 

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

6 réponses à “Perspectives : ça se passera à Mulhouse, en 2022 ! [1/2]

  1. Bonjour et bravo ,
    A quand les aménagements sur et autours de l avenue Aristide Briand : L ancien Darty et autres bâtiments autour du marché ?……
    Merci
    Bonne journée

  2. Bonjour, au sujet de la porte de Bale (Proximiter avec l’ancien hotel WIR), j’ai entendue qu’il y aurrai un giratoire pour fludifier la circulation, es ce vrai?
    Merci
    Cdlt

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR