Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Un nouveau départ pour les musiques actuelles à la gare de Dornach | M+ Mulhouse

Un nouveau départ pour les musiques actuelles à la gare de Dornach

29 mars 2017 à 8h52 par 1 3932

Anastasia, Artcore State of Mind, D-Bangerz, Sphère Primaire, Bass Couture… Tous ces artistes ont un point commun, en plus de celui d’être mulhousiens : depuis près d’un an, ils sont réunis sous la bannière du Squart, une association ayant pour objet la promotion et l’accompagnement des musiques actuelles.

« Nous sommes partis du constat que pas mal de groupes commencent à se professionnaliser à Mulhouse et que pas mal d’entités évoluent chacune de leur côté, explique Thomas Juen, le vice-président de Squart. L’objectif est de tous se rassembler autour d’une structure commune. »

La Ville a bien entendu et compris cette demande forte, certainement aussi senti le potentiel artistique de cette génération qui ne demande qu’à exposer son talent aux quatre coins de l’Hexagone. Concrètement, cela se traduit par la création d’un lieu dédié, une sorte de « cluster » des musiques actuelles, en lieu et place de l’ancienne gare de Dornach, d’ici la fin de l’année.

Mutualisation des compétences

« Aujourd’hui, nous occupons un lieu provisoire à Bourtzwiller, confie Marie Lainé, chef de projet salariée de l’association. Chaque association dispose d’un local, nous avons installé un studio de MAO ainsi qu’un studio d’enregistrement. » Des équipements qui serviront à tous les occupants du Squart, la mutualisation étant au cœur du projet :

« Il nous a semblé important de répondre aux attentes de ces scènes un peu nouvelles, confie le maire de Mulhouse, Jean Rottner. Il faut mutualiser toutes ces compétences, que nous cherchons parfois loin alors qu’elles sont juste-là ! »

Anastasia fait partie des artistes membres du Squart.

Pluridisciplinarité

Pour les artistes, le fait de côtoyer d’autres artistes mais aussi des vidéastes, labels, photographes…, est aussi un plus :

« Je cherchais un endroit pour composer ma musique, poser mes instruments, confie Anastasia. J’ai besoin d’un lieu pour faire évoluer mon projet, ici je peux m’ouvrir à d’autres disciplines et ça me plaît. Cela fait trois mois que j’y suis et j’ai déjà écrit plein de chansons ! »

Des chansons que les artistes pourront certainement jouer au Noumatrouff, naturellement associé à la démarche.

« On travaille tous au même objectif »

« Le Noumatrouff fait de l’accompagnement scénique et nous en avons tous bénéficié, explique AD, du groupe Artcore State Of Mind. Mais il faut aussi avoir des tourneurs, faire des vidéos, de la communication… » Olivier Dieterlen, le directeur de la Scène de musiques actuelles complète :

« Nous avons un accompagnement large, des groupes naissants à la professionnalisation. Nous avons un nombre incroyable de demandes et avec le Squart, on sait qu’on a un élément de plus à proposer. Parallèlement, nous continuer à travailler avec le Printemps de Bourges, les Eurockéennes ou Iceberg… On travaille tous au même objectif ! »

Une nouvelle vie pour la gare de Dornach

La gare de Dornach va donc connaître une seconde vie. Le rez-de-chaussée et le premier étage, soit plus de 300m², seront dédiés aux musiques actuelles. Dans le projet, réalisé en co-construction entre la Ville et l’association Quart, il est notamment prévu un studio vidéo, deux studios son, des bureaux mutualisés et des espaces de réunion… Coût de l’opération 500 000€ pour la rénovation du bâtiment, financée en intégralité par la Ville.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

2 réponses à “Un nouveau départ pour les musiques actuelles à la gare de Dornach

  1. bon projet que de faire un lieu d’activité qui pourrait etre baptisé du nom de « café de la gare »;pour le financement de la rénovation, je propose de faire appel à un financement participatif élargi à l’ensemble de l’agglomération et avec pour les travaux un chantier ‘jeunes’ encadré par des artisans professionnels du batiment

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR