Suivez-nous :

25 avril 2024 à 15h33 par 1 745 0

Wunderparlement, la radio pour expliquer l’Europe

Wunderparlement, la radio pour expliquer l’Europe | M+ Mulhouse
Wunderparlement, la radio pour expliquer l’Europe | M+ Mulhouse

Wunderparlement, la radio pour expliquer l’Europe

25 avril 2024 à 15h33 par 1 7450

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 4 minutes

Utiliser le média radiophonique pour permettre à de jeunes européens de découvrir le Parlement européen et le fonctionnement de l’Union européenne, c’est l’objectif du projet Wunderparlement, porté par la webradio mulhousienne WNE. Reportage, à l’occasion de la dernière session plénière, cette semaine.

50,12% des électeurs français se sont déplacés aux urnes, à l’occasion des élections européennes de 2019. Les observateurs attribuent la forte abstention à plusieurs facteurs, parmi lesquels un manque de compréhension et un « désintérêt pour ses politiques et ses institutions jugées complexes et lointaines », d’après le site web référence, www.touteleurope.eu. Pour permettre au plus grand nombre de découvrir et de mieux comprendre le fonctionnement, mais aussi les coulisses des institutions européennes, des Mulhousiens se rendent tous les mois au Parlement européen, à Strasbourg, afin de rencontrer les acteurs de la démocratie européenne, micro en main.

Christophe SchmittLe Parlement européen, à Strasbourg.

« Tout le monde peut venir au Parlement ! »

C’est sous la bannière de ce projet radiophonique baptisé « Wunderparlement », qu’une délégation de Mulhousiens d’ici et d’ailleurs s’est rendue au Parlement européen, du 22 au 25 avril. « Le projet a démarré avec Radio MNE, il y a une dizaine d’années, Radio Quetsch s’est rajoutée, la radio tunisienne Nefzawa également, et c’est désormais WNE qui le porte, confie Jean-Luc Wertenschlag, le rédacteur en chef de Wunderparlement. Tout le monde peut venir au Parlement mais personne ne le sait, et c’est pareil pour les médias. L’idée, c’est d’amener des jeunes pour découvrir cette institution, en étant acteurs, et cela passe par la radio. Il faut expliquer l’Europe, comment fonctionne ce machin auquel personne ne comprend rien ! »

Interviews et vidéos

Parmi les jeunes qui accompagnent Jean-Luc Wertenschlag pour la dernière session plénière de la législature, avant les élections du 9 juin prochain, on retrouve la Mulhousienne Lisa Giannarelli, ainsi qu’Anna Kuklíková et Elena Kaigorodova, respectivement tchèque et russe, toutes deux volontaires dans le cadre du Corps européen de solidarité, en mission pour Radio WNE. « L’objectif est de visiter le Parlement chaque mois, d’assister à des séances plénières, de rencontrer des eurodéputés. Je m’intéresse à la Géorgie, j’ai pu interviewer une eurodéputée tchèque à ce sujet. Je vais aussi faire des vidéos pour encourager les jeunes à voter », explique Anna, tandis que des eurodéputés français tiennent un point presse, à la table voisine.

Christophe SchmittL’équipe de WNE, en studio avec l’eurodéputé belge Philippe Lamberts.

L’Europe rassemblée en un lieu

« Ce matin, nous avons interviewé la directrice du Lieu d’Europe, qui promeut la citoyenneté européenne, confie Elena. Avec mon passeport russe, ce n’était pas forcément simple de venir au Parlement, mais je suis très étonnée car c’est un lieu très ouvert, où tout le monde peut se rendre ! » Après cette première interview, la petite équipe arpente le Parlement, pour un live d’une heure sur Instagram pour présenter les coulisses de ce labyrinthe : de la salle de presse à l’hémicycle, en passant par… le salon de coiffure. Si l’Europe peut paraître abstraite, ici, elle prend tout son sens, avec des citoyens, journalistes, députés et personnels des 27 pays, qui se côtoient et échangent, le plus naturellement du monde.

« C’est possible ! »

Christophe SchmittDurant quatre jours, l’équipe de WNE a enregistré des interviews, émissions et vidéos.

Avant de filer en studio pour interviewer l’eurodéputé belge Philippe Lamberts, le petit groupe retrouve Karol Iwan, une jeune polonaise, elle-même passée par le volontariat européen et le projet Wunderparlement. « Je venais ici il y a quatre ans, avec Jean-Luc, se souvient Karol. C’est en travaillant avec MNE que j’ai découvert mon amour pour le son. Aujourd’hui, je suis designer sonore pour le Parlement, où je n’avais jamais pensé pouvoir travailler. Après y être venue avec Jean-Luc, je me suis dit que c’était possible ! » Après l’interview de Philippe Lamberts, c’est Valter Mavrič, le directeur général de la traduction au Parlement qui se prête au jeu des questions, détaille son parcours, et présente le rôle des traducteurs, femmes et hommes de l’ombre du Parlement, mais dont le rôle est essentiel. « En une dizaine d’année, on a fait venir 300 jeunes et interviewé une centaine d’eurodéputés », conclut Jean-Luc Wertenschlag. En ouvrant les portes du Parlement européen à des jeunes européens, Wunderparlement leur permet de mieux comprendre comment fonctionne l’Union européenne et, mieux encore, de l’expliquer à tous leurs auditeurs !

+ d’infos et podcasts sur www.wunderparlement.eu

Le 9 juin, on vote !

Comme dans toute l’Union européenne, les électeurs mulhousiens sont appelés aux urnes, dimanche 9 juin, pour élire les 81 députés européens français qui siègeront parmi les 720 députés du Parlement européen. Scrutin de liste au suffrage universel direct, les élections européennes se déroulent en un seul tour. 60 bureaux de vote seront ouverts de 8h à 18h, dans toute la ville. Il est possible de s’inscrire sur les listes électorales, jusqu’au vendredi 3 mai. Pour ce faire, et connaître la démarche, rendez-vous sur https://www.mulhouse.fr/mes-demarches/elections/inscription-sur-les-listes-electorales/. Les électeurs qui ne pourront pas voter le 9 juin peuvent  établir une procuration, via le site internet https://www.maprocuration.gouv.fr/.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR