Suivez-nous :
Mulhouse-Freiburg : une coopération bien vivante | M+ Mulhouse

Mulhouse-Freiburg : une coopération bien vivante

12 janvier 2023 à 17h38 par 4130

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 3 minutes

Une délégation fribourgeoise, réunie autour du maire de Freiburg Martin Horn, a passé la journée à Mulhouse. Entretenant une coopération de longue date, les villes de Mulhouse et de Freiburg souhaitent amplifier leurs échanges dans de nombreux domaines : culture, emploi et formation, conseils municipaux communs, transports…  

De part et d’autre du Rhin, les villes de Freiburg-im-Breisgau et Mulhouse, distantes de seulement 46 km, entretiennent, depuis les années 90, des relations dans de nombreux domaines. Démarrée sous les mandats de Jean-Marie Bockel et de l’ancien maire de Freiburg, Rolf Boehme, cette coopération s’est poursuivie depuis et a donné lieu à de nombreuses réalisations : conseils municipaux communs, évènements partagés de part et d’autre du Rhin, échanges de bonnes pratiques autour de l’environnement, des pistes cyclables ou de l’intégration, projets commémoratifs et culturels…

Une amitié franco-allemande qui se traduit par des faits et des actions

Accueillis par le maire de Mulhouse, Michèle Lutz, le maire de Freiburg, Martin Horn, et une délégation fribourgeoise ont passé la journée à Mulhouse, jeudi 12 janvier, pour réaffirmer leur volonté d’amplifier la coopération entre les deux villes, après un temps d’interruption lié à la crise sanitaire. « Pour nous, l’amitié franco-allemande n’est plus une question, elle se traduit en faits et en actions, explique Michèle Lutz. Martin Horn était déjà venu à Mulhouse en 2018, pour la commémoration du centenaire de la fin de la Première guerre mondiale, et je m’étais rendue à Freiburg en 2019, pour la commémoration des 75 ans du bombardement de la ville. Nous n’oublions pas ce qui s’est passé et souhaitons continuer à construire l’Europe par des actions concrètes entre nos deux pays. Les évacuations des patients français vers des hôpitaux fribourgeois, pendant la crise du Covid, sont aussi une traduction de cette solidarité qui nous lie. »

« Des relations d’amitié »

« Je suis très heureux d’être ici à Mulhouse aujourd’hui, souligne Martin Horn. C’est un grand plaisir de voir à nouveau ces frontières ouvertes, après leur fermeture durant la crise du Covid, surtout en ce moment avec le 60e anniversaire du traité de l’Elysée, qui a donné un cadre aux relations franco-allemandes. L’amitié entre nos deux villes ne s’est jamais démentie et je me réjouis de pouvoir encore améliorer et développer nos échanges et coopérations dans de nombreux domaines. Finalement, en plus des grands traités et des relations diplomatiques entre les pays, ces relations d’amitié entre les villes et les élus sont essentielles. »

Formation et culture

Parmi les projets menés entre les deux villes voisines, permettant de partager les cultures et les langues respectives, des stages en immersion dans les deux collectivités sont proposés aux agents afin d’observer le fonctionnement du service similaire dans la ville partenaire. L’apprentissage, en tandem par des agents français et allemand, de la langue du voisin est venue compléter ces échanges entre les deux administrations.

Dans le domaine de la formation, les deux villes sont membres du réseau des villes universités Eucor-Le campus européen et travaillent, avec de nombreux partenaires, autour de l’homologation des diplômes des deux côtés de la frontière, mais aussi à développer les passerelles autour de l’emploi dans les deux pays, en lien avec les agences pour l’emploi et la Maison de l’emploi et de la formation, avec notamment l’évènement Warum Nicht. KMØ et l’école 42 suscitent aussi beaucoup d’intérêt de la part des Allemands.

Dans le domaine culturel, les actions transfrontalières vont continuer à se développer (lire notre article) : Fête de la musique transfrontalière, exposition Regionale, festival Augenblick, passage mensuel réciproque des bibliobus, projet transfrontalier Music for 18 musicians avec La Filature…

« Besoin d’une liaison ferroviaire efficace »

Dans le domaine des transports, Michèle Lutz et Martin Horn entendent bien continuer à œuvrer pour permettre à la ligne ferroviaire Mulhouse-Freiburg de fonctionner de manière efficace. « Pour l’instant, utiliser le train entre nos deux villes reste un défi, avec un cadencement pas satisfaisant et un changement obligatoire à Müllheim, souligne Michèle Lutz. Nous avons besoin d’une liaison ferroviaire efficace, mais cette compétence se situe au niveau des régions et des Etats. Nous participerons, la semaine prochaine, à une réunion sur le sujet et allons rédiger, avec Martin Horn, un courrier commun adressé aux Régions et aux ministères des Transports de chaque pays. » « Nous devons agir pour revendiquer l’amélioration du cadencement et la mise en place d’un ticket commun pour les étudiants et les habitants », poursuit Martin Horn.

Dans les prochaines semaines et les prochains mois, plusieurs actions transfrontalières sont au programme : partage d’une vidéo commune, le 22 janvier, sur les réseaux sociaux autour du 60e anniversaire du traité de l’Elysée ; rencontre annuelle des maires de Bâle, Freiburg et Mulhouse, à Freiburg le 26 janvier ; réunion commune des conseils municipaux, au second semestre ; réactivation d’une commission transfrontalière ; mise en œuvre d’actions culturelles, de formation, d’emploi ; mise en place d’une communication transfrontalière…

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR