Suivez-nous :

2 mai 2023 à 16h59 par 6 236 0

Commerce : 40 agriculteurs regroupés au Cœur paysan et le plein de nouveautés

Commerce : 40 agriculteurs regroupés au Cœur paysan et le plein de nouveautés | M+ Mulhouse
Commerce : 40 agriculteurs regroupés au Cœur paysan et le plein de nouveautés | M+ Mulhouse

Commerce : 40 agriculteurs regroupés au Cœur paysan et le plein de nouveautés

2 mai 2023 à 16h59 par 6 2360

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 4 minutes

Ouvertures d’enseignes, à l’image du Cœur paysan sur 500 m² rue de Bâle, tarifs du stationnement, dispositif « Demandez Angela » de lutte contre le harcèlement de rue… Les principaux points abordés à l’Atelier du commerce de ce mardi matin.

Cœur Paysan : 40 agriculteurs unis pour le meilleur, rue de Bâle

Marc-Antoine ValloriLe Cœur paysan ouvre rue de Bâle.

Avec sa carotte de 9,60 mètres de hauteur pour 2 mètres de diamètre et ses 20 000 pièces de mosaïque réalisée par Didier Stein, qui trône fièrement rue de Bâle, le magasin Cœur Paysan fait déjà le buzz, avant son ouverture officielle, prévue ce mercredi 3 mai à 9h. Installé sur 500 m² au rez-de-chaussée du bâtiment La Fabrique – mixant activités commerciales, bureaux et logements – en cours d’aménagement au 98, rue de Bâle dans les anciens locaux de Chronodrive, le Cœur Paysan rassemble une quarantaine de producteurs locaux. Ils proposent, en vente directe, fruits, légumes, épicerie et viandes. « L’idée est de faire le lien entre les fermes et les consommateurs, avec un leitmotiv : la fin de l’anonymat alimentaire pour permettre un accès direct aux consommateurs à des produits issus à 98% du territoire alsacien. Ce magasin est la deuxième ouverture après celui de Colmar en 2016 », explique Ange Loing, producteur de produits laitiers et président du Cœur Paysan Mulhouse, ouvert du mardi au vendredi de 9h à 19h, ainsi que le samedi de 8h à 18h.

Ouvertures toujours…

L’ouverture de cette nouvelle enseigne alimentaire n’était évidemment pas la seule annoncée, lors de l’Atelier du commerce de ce mardi matin à L’Astronome.

Citons l’ouverture, depuis quelques semaines déjà, de l’enseigne de street food japonaise et coréenne Seven Sandwichs (oonigiri, kimbap, poulet frit coréen…) dans le kiosque de la place de la République.

Autre plaisir gustatif : une vraie belle friterie a ouvert ses portes au 17, rue de l’Arsenal. Le Ch’tit Marcel propose ses frites belges avec, en accompagnement, boulettes et autres moules. Cette ouverture s’inscrit dans la ligne droite de la casse-croûterie et de la rôtisserie du Petit Marcel.

Lieu gourmand bien connu des Mulhousiens, le glacier italien Gelato, situé au 7 rue du Raisin, voit double pour installer un point de vente à emporter Cour des Maréchaux, dans les anciens locaux d’Agatha Paris.  Les amateurs de donuts – nombreux notamment chez les jeunes, selon le manager du commerce Frédéric Marquet, animateur de cet atelier matinal – trouveront très prochainement leur bonheur, place de la Concorde, chez Royal Donuts. Une place qui pourrait aussi accueillir un nouveau bar à vins dans les locaux de l’ancienne permanence du PS.  Mais chut, rien n’est officialisé…

Marc-Antoine Vallori Maison MonsieuR a ouvert ses portes au 6, passage de l’Hôtel de ville.

Autre ouverture, elle effective, depuis ce mardi 2 mai à 10h tapantes : Maison MonsieuR au 6, passage de l’Hôtel de ville se veut le mix parfait entre boutique et galerie – avec ses objets neufs et anciens, créations artisanales et objets de design – et salon de thé.

Cour des Maréchaux, l’enseigne Héritage se positionne sur le créneau du prêt-à-porter homme haut de gamme multimarques : Gant, Serge Blanco, MCS…

Enfin, si rien ne filtre sur la date précise d’ouverture de Primark au centre commercial Porte Jeune – un choix délibéré de l’enseigne qui refuse de communiquer sur ses ouvertures – celle-ci est toujours prévue ce premier semestre, avant l’été (lire notre article). Un indicateur : le recrutement des 150 collaborateurs est en cours de finalisation.

Le stationnement moins cher, c’est à Mulhouse !

Mulhouse parmi les villes où le stationnement est le moins cher en France ? Ça n’a rien d’une légende ! Dernière démonstration en date : celle réalisée ce matin par Frédéric Marquet, comparant les tarifs pratiqués dans la Cité du Bollwerk avec ceux de Strasbourg. Et le constat est implacable : en zone rouge, la facture s’annonce salée dans le centre-ville strasbourgeois avec les 3h de stationnement affichées à 35 euros et la première heure à 3,50 euros. À titre comparatif, ce tarif tombe à 1,80 €/h en zone orange dans l’hyper centre mulhousien, qui propose également des places « 30 mn gratuites » et la gratuité entre 12h et 14h, le soir après 19h et le dimanche. On vous fera l’économie de ne parler ici que du stationnement en surface. « Objectivement, il n’y a pas de problème de tarification du stationnement à Mulhouse, explique le manager du commerce, qui rappelle que « l’attractivité du centre-ville passe aussi par la facilité d’accès et le coût du stationnement ».

Harcèlement de rue : déjà 100 commerçants dans le dispositif « Demandez Angela »

Né en 2014 en Grande Bretagne, importé en France en 2020 et déployé à Mulhouse en mars 2023, le dispositif « Demandez Angela » gagne du terrain ! Lancé par la Ville et la Région Grand Est, le 8 mars lors de la Journée internationale des droits des femmes, le dispositif de lutte contre le harcèlement de rue a été adopté par une centaine de commerçants mulhousiens, signalés par un sticker apposé sur la devanture. « Il n’y a pas plus de harcèlement de rue à Mulhouse que dans d’autres villes, le dispositif est fondé sur des principes de bienveillance, d’inclusion et de solidarité. Il s’inscrit dans la politique d’égalité de la Ville de Mulhouse et notamment la sensibilisation et la lutte contre les comportements sexistes, souligne Marie Corneille, adjointe au maire déléguée à la Promotion de toutes les formes d’égalité, venue présenter le dispositif lors de l’Atelier du commerce. Quand une personne se sent en danger, elle peut ainsi trouver refuge dans le commerce et de la bienveillance. En aucun cas, le commerçant n’est là pour se substituer aux services sociaux ou/et aux services de police. » Lire notre article.

Suivre l’actu du commerce mulhousien sur Facebook.com/MulhouseAmbianceShopping

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR