M+ supplément thématique : la participation citoyenne
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

La Navette participative donne des ailes à La Cigogne | M+ Mulhouse

La Navette participative donne des ailes à La Cigogne

12 juin 2017 à 17h30 par 7950

En plus de transporter des passagers aux quatre coins du centre-ville, la navette électrique permet de financer des projets locaux, par l’intermédiaire de dons. Dernier bénéficiaire en date, l’association La Cigogne, qui s’est vue remettre un chèque de 545,72€, de la part des usagers de la navette.

« La navette n’est pas gratuite, elle est participative ! »

Martelée par Cécile Sornin, adjointe au maire déléguée à la Démocratie participative, cette phrase a pris tout son sens ce lundi 12 juin. En effet, après l’association des Amis du Zoo il y a quelques mois, ce sont les membres de l’association La Cigogne qui se sont vus remettre un chèque ce matin. S’il ne faut pas s’acquitter d’un titre de transport pour se déplacer en navette dans le centre-ville, une tirelire y est placée, appelant à la générosité de chacun. Non pour amortir le coût du service mais dans l’objectif de récolter des dons, en faveur d’associations choisies par les Mulhousiens, via la plateforme Mulhouse c’est vous.

« La navette contribue à l’attractivité du centre-ville, en complétant le dispositif de transports en commun, confie Philippe Trimaille, adjoint au maire délégué aux Déplacements urbains. Grâce aux dons, elle peut être utile à d’autres, avec un usage solidaire, c’est un supplément d’âme ! »

Création d’une monnaie locale

« L’autre » en question, qui s’est vu remettre un chèque de 545,72€, « de la part des usagers de la navette », n’est autre que l’association La Cigogne, qui développe, depuis 2014, l’ambition de créer une monnaie locale. « Nous voulons créer un réseau entre les commerçants et les consomm’acteurs, sur tout le Sud-Alsace », confie Guillaume Reffay, co-initiateur du projet et référent légal de l’association, portée sur les fonts baptismaux en 2016. Concrètement, La Cigogne est en pleine phase de recherche de commerçants partenaires, prêts à adopter cette nouvelle monnaie, en parallèle de l’Euro, avec un objectif précis : plus la monnaie locale sera utilisée, plus cela créera de la richesse, logiquement au niveau local.

« C’est une utopie, lâche Bernard Guyot, co-fondateur du projet Cigogne. Mais la cigogne fait partie des utopies que l’on peut réaliser ! »

La générosité des Mulhousiens permettra d’aller vers la concrétisation du projet : les premiers billets devraient être mis en circulation d’ici la fin de l’année.

+ d’infos sur la-cigogne.alsace et www.solea.info

Mots-clés : , ,

Discuter

Laisser un commentaire