M+ supplément thématique : « Mulhouse l'Épopée, Vos rendez-vous »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Clinique du vêtement : du cousu main depuis 30 ans | M+ Mulhouse

Clinique du vêtement : du cousu main depuis 30 ans

24 novembre 2017 à 12h21 par 2 3680

Retouches, confection de rideaux, mais aussi réparation de doudous et quelques créations bien senties… La Clinique du vêtement, avenue d’Altkirch, s’est fait un nom en trois décennies d’existence.

Quel sourire ! En entrant dans la Clinique du vêtement, avenue d’Altkirch, on y voit bien sûr des vêtements retouchés – ou en passe de l’être – soigneusement accrochés sur des cintres, des créations qui trônent ici et là, quelques doudous en attente de retrouver une seconde vie mais il y a surtout le sourire communicatif de Valérie Fest, couturière dans l’âme, à la tête de cette vénérable maison mulhousienne qui souffle, en cette fin d’année, ses 30 bougies d’existence.

Une histoire de famille

« Ma maman (Huguette Binder) a ouvert l’enseigne le 28 octobre 1987. J’ai travaillé à ses côtés, en tant que salariée, une dizaine d’années avant de reprendre le flambeau, explique cette native d’Abidjan et Brunstattoise depuis l’âge d’un an. De ma naissance à mon adolescence, l’âge où l’on commence à vouloir des vêtements de marque, on n’a jamais acheté d’habits, c’est maman qui confectionnait tout. Toute petite, je fabriquais déjà poupées et napperons. »

Si la passion de la couture s’écrit en famille, Valérie Fest prend pourtant son monde à contre-pied en faisant un bac général ES – qu’elle obtiendra – avec le « doux rêve » de devenir kiné. « J’ai loupé le concours d’entrée et je me suis réorientée vers la couture en me lançant dans un CAP-BEP couture au lycée Gay Lussac ». Un sésame, qu’elle obtiendra haut la main, qui lui aura permis de faire un stage chez Barioni, célèbre maison de haute couture mulhousienne d’alors. Un parcours scolaire atypique que l’intéressée ne regrette pas. « J’aime mon métier, la couture est ma passion et même chez moi, je ne supporte pas de ne rien faire. Ça m’arrive fréquemment de travailler encore à la maison jusqu’à minuit. »

« Ikea est venue me chercher »

Catherine Kohler

Si l’essentiel de ses activités se concentre sur les retouches, la Clinique du vêtement s’est aussi fait un nom dans les domaines de l’ameublement et de la confection de rideaux. « Ikea est venu me chercher 15 jours avant son ouverture pour m’occuper d’une partie de l’ameublement. J’ai bossé jour et nuit, un sacré souvenir. Pas plus tard que la semaine dernière, cette même enseigne a fait appel à moi pour réaliser 21 ourlets de rideaux. »

Si la réparation des doudous fait de la Clinique du vêtement une adresse à part sur Mulhouse, sa patronne se permet aussi quelques créations bien senties, à l’image de ses tabliers de cuisine (hommes, femmes et enfants) qui « cartonnent à Noël », ses sacs « à tout mettre » aux allures de robes de petites filles et ses écharpes. On y trouve même des chaussons en laine pour bébé « confectionnés par ma mère, à 80 ans » et des… bredalas « faits par ma fille » pour les fêtes. « Par-contre, je ne fais pas de création de vêtements sur commande, cela prend beaucoup trop de temps », commente Valérie Fest.

« Avoir la foi »

Question à l’heure de ce trentième anniversaire : qui reprendra le flambeau dans la famille ? « Personne, je crois bien. La couture, ce n’est pas vraiment le truc de ma fille et encore moins de mon fils ! » Qu’importe, Valérie Fest entend encore pleinement s’investir dans sa petite entreprise qui ne connait pas la crise, « même si c’est de plus en plus lourd au niveau des charges », forte d’une clientèle « composée de fidèles mais aussi régulièrement renouvelée avec des gens qui aiment, de plus en plus, redonner une seconde vie à leurs vêtements plutôt que de les jeter ». Un conseil avisé pour les plus jeunes couturières désireuses de se mettre à leur compte : « De la passion, ne pas compter ses heures, bref avoir la foi ! » Et de l’enthousiasme, qui s’avère contagieux au sortir de la Clinique du vêtement.

La Clinique du vêtement et des doudous, 47, avenue d’Altkirch. 03 89 54 28 69

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR