M+ supplément thématique : « Mulhouse l'Épopée, Vos rendez-vous »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Bouge ta boîte : les entrepreneures mulhousiennes se fédèrent | M+ Mulhouse

Bouge ta boîte : les entrepreneures mulhousiennes se fédèrent

26 juillet 2019 à 16h42 par 1 1820

Elles sont dirigeantes d’entreprises et ont décidé de se fédérer au sein du cercle mulhousien du réseau Bouge ta Boite. Objectifs : faire bouger les lignes de l’entrepreneuriat au féminin, s’entraider et se conseiller pour développer leurs activités.

« Actuellement, seules 20% des femmes chefs d’entreprise arrivent à vivre de leur activité. Il y a vraiment quelque chose à faire pour faire progresser ce chiffre ! » Pour Sonia Ravin, la responsable du cercle de Mulhouse du réseau Bouge ta Boite, comme pour toutes les cheffes d’entreprise qui s’y retrouvent, l’objectif est clair : faire progresser leurs activités et leurs chiffres d’affaires.

Créé par Marie Eloy en 2016, l’entreprise Bouge ta Boite rassemble 76 cercles dans toute la France pour près de 900 « bougeuses ». A Mulhouse, le cercle a démarré ses activités en avril et compte déjà 12 cheffes d’entreprises, un développement rapide qui témoigne de la tradition mulhousienne de l’entrepreneuriat. « Le dynamisme mulhousien pour la création d’entreprise est fabuleux », souligne Martine, l’une des « bougeuses » qui vient de se reconvertir pour créer son activité d’agent immobilière indépendante et a pu bénéficier de l’accompagnement proposé notamment par la CCI.

« On se porte mutuellement »

L’accompagnement, les échanges, le soutien mais aussi les recommandations sont justement au cœur des rencontres du réseau Bouge ta Boite. « Nous nous retrouvons tous les 15 jours, pour échanger, toujours dans la bienveillance et un état d’esprit ouvert et positif, explique Sonia Ravin. Les séances incluent systématiquement des pitchs sur les activités de chacune, filmés pour progresser et s’améliorer, des échanges sur des problématiques spécifiques, sans sujet tabou : nous parlons argent, chiffres, objectifs… Mais c’est toujours la dimension humaine qui est au cœur de nos rencontres. »

Ostéopathe à Richwiller, Charlotte confirme : « Quand on travaille seule, ça fait du bien d’être entourée, d’avoir l’avis des autres, de s’entraider. Ces rencontres sont comme des réunions entre collègues. » Pour Martine, « quand on se retrouve, on repart toujours avec une pêche d’enfer, on se porte mutuellement. » Agnès, dirigeante associée du magasin de musique L’Ophicléide poursuit : «ce sont vraiment des réunions de travail. A force de faire des pitchs sur nos activités, on gagne en confiance, on est plus à l’aise à l’oral… »

Des séances découvertes

A côté de ces rencontres régulières, les « bougeuses » organisent aussi des rencontres en duo, pour apprendre à bien se connaître et proposent également des ateliers sur leurs lieux de travail respectifs, pour présenter leurs métiers in situ.

Particularité du cercle, qui est limité à 23 personnes au maximum : on ne trouve qu’une seule représentante de chaque corps de métier, afin d’éviter la concurrence et les éventuelles tensions qui pourraient en découler. « L’accueil d’une nouvelle bougeuse au sein du cercle se fait par un vote à l’unanimité, souligne Sonia Ravin. Les cheffes d’entreprise qui souhaite venir découvrir nos rencontres peuvent assister à deux séances découvertes. Nous cherchons actuellement des profils de types expert-comptable, ressources humaines, webdesigner, illustratrice… »

Plus d’infos et candidatures : www.bougetaboite.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR