Suivez-nous :
L’essentiel du conseil municipal de Mulhouse | M+ Mulhouse

L’essentiel du conseil municipal de Mulhouse

12 février 2021 à 12h08 par 3 4490

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Nouveau réseau structurant de mobilités douces, deuxième phase de Mulhouse Grand Centre, plantation d’une forêt de 25 000 arbres, transformation du secteur de la gare, édition inédite du Carnaval… Le premier conseil municipal de l’année 2021 a été particulièrement riche en projets d’envergure pour Mulhouse.

Une édition inédite du Carnaval

Thomas Itty

Après deux années difficiles où la cavalcade n’a pu se tenir, en raison d’alertes météorologiques et de la situation sanitaire, le Carnaval de Mulhouse devrait, si la situation le permet, proposer une édition inédite, en avril 2021. « Malgré le contexte compliqué, nous souhaitons maintenir une édition 2021 du Carnaval, une manifestation phare et historique de notre ville, explique le maire de Mulhouse Michèle Lutz. Cela dépendra, bien sûr, du contexte sanitaire mais nous avons tous besoin de sortir, de décompresser… Le Comité du Carnaval a beaucoup travaillé et su se réinventer pour proposer un évènement différent et adapté aux contraintes sanitaires. »

« Cette édition inédite permettra de montrer que l’esprit du Carnaval est toujours présent et sera un coup de pouce bienvenu pour toute l’équipe et les associations invitées, souligne Nathalie Motte, adjointe au maire déléguée à la Dynamique économique. Ainsi, dès le début du mois d’avril, l’équipe du Carnaval se rendra dans les différents quartiers de la ville afin de permettre au plus grand nombre de découvrir les chars, la Cour Royale et de profiter d’animations, en lien avec les centres socioculturels. Le 24 avril, les guggens, wackes et chars déambuleront au parc Salvator, sur la place de la Réunion et dans les rues du centre-ville, si la situation le permet. » Afin de permettre à l’association du Carnaval d’organiser cette édition dans les meilleures conditions, le conseil lui attribue une subvention de 99 500€.

Un nouveau réseau structurant de mobilités douces

C’est un projet qui va transformer le visage de la ville dans les prochaines années : un réseau structurant de mobilités douces va voir le jour sur les secteurs Porte Jeune et de la dalle du marché. Une vaste concertation va démarrer prochainement. Toutes les infos dans notre article. 

Les 25 000 arbres de la forêt « Myawaki »

Thomas Itty

Une forêt « Miyawaki » de 25 000 arbres, représentant 40 essences différentes, va être plantée sur 8 000 m² sur le site de la « Promenade de la Doller », nouveau parc renaturé de 10 hectares, situé au Nord de la ville, dans le cadre des aménagements de Mulhouse Diagonales. Toutes les infos dans notre article.

Une deuxième phase pour Mulhouse Grand Centre

Thomas Itty

Initié en 2010, le programme Mulhouse Grand Centre a permis de fortement renforcer l’attractivité du centre-ville et a contribué à changer l’image de la ville. « Mulhouse Grand Centre a été un vrai succès, une source énorme d’attractivité et a eu un fort retentissement, salue Jean-Philippe Bouillé, adjoint au maire délégué à l’Urbanisme et à l’Aménagement. La transformation du Centre Europe en Conservatoire, le Parc Steinbach, la Maison Engelmann, les White Lofts, le Centre chorégraphique font partie des réalisations emblématiques, tout comme la métamorphose de la rue de la Moselle ou de la place de la Paix qui sont devenues des beaux lieux de vie. »

« Le commerce a été un axe fort de Mulhouse Grand Centre avec des résultats probants, souligne Philippe Trimaille, adjoint au maire délégué au Commerce. Depuis le lancement de l’opération, on compte 527 ouvertures de commerce, la création du poste de manager du commerce et l’ouverture de l’Office du commerce. Ce dynamisme s’est accompagné d’un rééquilibrage de l’offre entre les enseignes nationales et les indépendants, ce qui permet au centre de se différencier et d’offrir une offre complémentaire à la périphérie. Cette situation est devenue une vitrine pour notre ville et on ne compte plus les délégations ou les journalistes qui veulent connaître les secrets du « miracle » mulhousien. Ce n’est pas un miracle, ce sont de bonnes idées et beaucoup de travail, et désormais un atout majeur en cette période de crise. »

La deuxième phase du programme Mulhouse Grand Centre va maintenant s’attacher à amplifier le mouvement et à étendre le périmètre d’action. Ainsi, il est prévu de travailler à une jonction de qualité entre le centre et le secteur du marché, de requalifier les secteurs de l’îlot Zahn, ainsi que de la Porte et de la rue de Bâle, ou encore d’améliorer la liaison avec le secteur gare en travaillant sur le square de la Bourse et l’avenue Foch. La requalification urbaine du secteur Fonderie va se poursuivre et des projets résidentiels de qualité sont prévus dans le secteur gare. « Mulhouse Grand Centre, c’est le Mulhouse des habitants qui l’ont dessiné et le font vivre, des commerçants, des services de la collectivité, des débats, des controverses parfois, mais c’est surtout le renouveau d’une ville, de sa prise en main, souligne Jean Rottner, premier adjoint au maire. Nous devons poursuivre cette réussite, autour de la ville du quart d’heure, de la vocation de cœur d’agglomération, et continuer à transformer l’essai. »

L’équipe de France de volley à Mulhouse

Catherine Kohler

Territoire labélisé « Terre de jeux 2024 », Mulhouse et son agglomération font partie des centres de préparation aux Jeux Olympiques de Tokyo (2021) et Paris (2024). Dans ce cadre, le conseil municipal a approuvé la mise en place d’un partenariat entre la Ville de Mulhouse, m2A et la Fédération française de volley afin d’accueillir des matchs des équipes de France masculine et féminine, le stage de préparation de l’équipe de France masculine avant les Jeux Olympiques de Tokyo, cet été, ou encore des stages d’entraîneurs. « Nous souhaitons permettre aux Mulhousiens d’assister à des rencontres de très haut niveau et créer un écosystème favorable au sport, explique Christophe Steger, adjoint au maire délégué aux Sports. Le sport de haut niveau est un vecteur d’attractivité et il permet de faire rayonner la ville. » Dans le cadre de cette convention, la Ville apporte un soutien financier de 20 000€ pour l’année 2021.

Soutien à l’ouverture de l’école 42 à KMØ

Créée en 2013 à Paris par Xavier Niel, pour pallier la pénurie de développeurs en informatique, l’Ecole 42 s’est depuis implantée dans différentes villes, en France et dans le monde. La cinquième Ecole 42 de France va s’installer, cette année à Mulhouse dans les locaux de KMØ, avec un premier groupe de 150 étudiants qui démarreront leur formation, à l’automne. Aux côtés de la Région Grand Est, principal financeur du projet, de la Collectivité européenne d’Alsace et de m2A, la Ville attribue une subvention de 33 800€ pour la campagne de recrutement des premiers étudiants. L’objectif est d’y associer tous les partenaires locaux (Pôle Emploi, Missions locales, Cap Emploi, lycées…) et de cibler spécifiquement les quartiers prioritaires de la Politique de la ville (QPV). « Cette formation gratuite et ouverte à tous, sera complémentaire des formations déjà présentes à Mulhouse, souligne Michèle Lutz. Elle concerne un domaine qui recrute à plein actuellement, le codage et le développement, et le KM est le lieu parfait pour son implantation. » Plus d’infos dans notre article.

Le secteur gare poursuit sa transformation

Le secteur de la gare va continuer sa transformation cette année, avec notamment la démolition de la dalle au-dessus du canal et le réaménagement de l’ensemble du square du Général De Gaulle. Les travaux, qui devraient démarrer à la fin du mois, s’intègrent dans le cadre de la Zone d’aménagement concertée du quartier d’affaires de la Gare. Le coût de l’opération se monte à 5,07 millions d’euros HT, dont 2,87 millions à la charge de la Ville. Les travaux d’aménagement du parvis, du mail piéton et de l’avenue Leclerc, avec notamment la mise aux normes PMR du cheminement piéton vers le Rebberg et la création d’aménagements cyclables représentent 4,8 millions d’euros HT, dont 2,1 millions d’euros pour la Ville.

Stabilité des taux des taxes communales

Pour la cinquième année consécutive, les taux des impôts « ménages » n’augmenteront pas à Mulhouse en 2021, alors qu’entre en vigueur le nouveau schéma de financement des collectivités territoriales. La taxe d’habitation sur les résidences principales n’est ainsi plus perçue par les communes. La compensation de la perte de cette recette est réalisée par la perception de la part de taxe foncière sur les propriétés bâties départementale sur le territoire de la commune. Les résidences secondaires et les logements vacants ne sont pas concernés par la réforme et continuent à être soumis à la taxe d’habitation, ainsi que certains contribuables jusqu’en 2022, en raison de leurs revenus supérieurs aux seuils légaux. A Mulhouse, les taux sont fixés à 41,01 % pour la taxe sur le foncier bâti, et à 112,61 % pour la taxe sur le foncier non bâti.

Parmi les autres points abordés : l’attribution de subventions de fonctionnement aux clubs sportifs (37 510€) ; l’avis favorable du conseil municipal au pacte de gouvernance de m2A ; les contributions de la Ville aux classes vertes des écoles mulhousiennes ; l’approbation du Plan de sauvegarde de la copropriété Delacroix aux Coteaux ; la convention cadre des centres socioculturels…

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR