Suivez-nous :
Le Volley Mulhouse Alsace vise haut avec François Salvagni | M+ Mulhouse

Le Volley Mulhouse Alsace vise haut avec François Salvagni

21 octobre 2022 à 15h53 par 6490

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Après avoir remporté la Supercoupe, mardi soir au Palais des sports, le Volley Mulhouse Alsace (VMA) attaque sa nouvelle saison régulière. Le point avec son coach François Salvagni, le plus Mulhousien des Italiens.

Il l’avait dit, elles l’ont fait ! Dans une ambiance survoltée au Palais des sports, l’Asptt Volley, pardon le Volley Mulhouse Alsace (VMA – lire notre article) a remporté, mardi soir face au Cannet, la Supercoupe, premier titre d’une saison que toutes les strates du club espèrent accomplie. Mais au VMA, plus que dans la plupart des autres clubs, on s’attèle à travailler dans l’ombre plutôt que de faire de grands discours. Un principe que Magali Magail, l’actuel manager du club martèle comme un leitmotiv et qui sied parfaitement au plus Mulhousien des Italiens, François Salvagni, entraîneur pour la quatrième saison.

Pré-saison compliquée

Catherine KohlerLes Mulhousiennes ont remporté la Supercoupe pour leur premier match officiel.

« Si ce premier titre me rend évidemment heureux, je suis aussi très fatigué », plaisante le coach, avant de devenir plus sérieux : « C’est difficile cette année, car la pré-saison a été compliquée avec beaucoup de joueuses en équipes nationales, des filles blessées, revenant de blessure, grippées ou à court de forme. C’est une situation nouvelle qui nous a empêché de bien travailler collectivement, avant le démarrage de la saison. Nous avons gagné le match de Supercoupe en jouant avec notre cœur et en étant portés par nos fans, mais sans avoir joué un bon volley. » Une manière de dire, avec l’élégance et l’exigence qui caractérisent François Salvagni, qu’il y a encore du pain sur la planche pour rester au sommet du volley-ball français. « Le niveau du championnat français est relevé cette saison, avec huit équipes très fortes, ce qui est assez extraordinaire par rapport aux autres championnats comme en Allemagne ou en Turquie, qui en comptent bien moins. Il faudra donc jouer un volley de qualité. J’ai un groupe pour cela et je sais que dans un mois, et, plus encore, après Noël, on jouera le volley auquel j’aspire.  Mais d’ici là, on va tout faire pour gagner tous nos matchs ! »

Du lourd pour commencer

Ce véritable marathon de début de saison commence dès ce samedi 22 octobre. Date à laquelle les Mulhousiennes se déplaceront au Cannet pour la première journée de championnat de Ligue A, avant de recevoir Saint-Raphaël (mardi 25 octobre), puis de défier Béziers à l’extérieur (samedi 29 octobre) et Nantes (3 novembre). Des matchs qu’il faudra, pour le VMA, attaquer pied au plancher pour ne pas y laisser des plumes. « Béziers ou Nantes, tout comme Cannes et Le Cannet, sont des équipes taillées pour gagner le championnat. J’ai une bonne équipe, un staff qui fait un travail extraordinaire et des fans incroyables, c’est de ma responsabilité d’y arriver et de travailler pour gagner ! »

Ligue des champions

François Salvagni entame sa quatrième saison sur le banc mulhousien.

Parallèlement à l’ordinaire du championnat, les Mulhousiennes connaîtront une nouvelle saison de Ligue des champions, compétition dans laquelle le club n’espère pas faire que de la figuration. « On va essayer de jouer les play-offs, c’est un objectif à la fois réalisable et extraordinaire pour le club. Cette saison, il existe une vraie opportunité (Ndlr : les Mulhousiennes rencontreront les Italiennes de Conegliano, les Polonaises de Rzeszów et une troisième équipe qui devrait être Budapest). Notre club a beaucoup progressé ces dernières années. Il est devenu très professionnel en termes d’organisation, de staff technique et médical, de sponsoring (…), tout en restant familial », souligne François Salvagni. À l’entame de cette nouvelle saison, le coach se sent parfaitement à l’aise dans ses baskets mulhousiennes : « Il existe ici une vraie effervescence, les gens viennent me parler des matchs quand je les croise au centre-ville. Je me sens vraiment très bien à Mulhouse, j’aime la culture et la mentalité alsacienne. Je suis là pour le long terme ! »

+ d’infos sur : volleymulhousealsace.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR