Suivez-nous :
La braderie et Primark au menu de l’Atelier du commerce | M+ Mulhouse

La braderie et Primark au menu de l’Atelier du commerce

6 juin 2023 à 15h33 par 14 7755

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 4 minutes

Grand retour de la braderie, fréquentation du centre-ville, animations d’été ou encore piétonnisation du centre-ville ont fait partie des sujets abordés, ce mardi matin à l’Atelier du commerce.

L’Atelier du commerce permet, chaque mois, de faire le point sur les nouveautés, les rumeurs, les craintes parfois, des commerçants et des habitants, en matière de commerce. Premier sujet abordé ce mardi matin, le chiffre de « 19 ouvertures nettes de nouveaux commerces entre 2020 et 2023 », présenté dans le bilan de mi-mandat du maire Michèle Lutz, distribué aux Mulhousiens, qui a fait tiquer certains participants. « Depuis 2011, on compte 631 ouvertures pour 368 fermetures, explique le Manager du commerce, Frédéric Marquet. Si on prend le solde sur ces trois dernières années, on est à +19, mais il y a de très belles et grandes ouvertures, dont les trois-quarts sont portées par des indépendants. C’est aussi important de regarder ce qui a ouvert et fermé, il y a du qualitatif, qui renforce l’attractivité du centre-ville ». Ce mardi, plus encore que lors des précédents Ateliers du commerce, l’attractivité du centre-ville était dans toutes les têtes, et notamment eu égard aux travaux de piétonnisation, en cours sur le secteur de la rue de l’Arsenal.

Les travaux, leviers d’attractivité

« Nous essayons de faire le maximum pour animer la ville et donner aux gens l’envie de venir, explique l’adjoint au maire délégué au Commerce, Philippe Trimaille. Les travaux servent à préparer l’avenir, à faire en sorte que la ville soit encore plus attractive, des jours meilleurs vont arriver ! » Frédéric Marquet rappelle que « le début d’année a été très compliqué dans tous les centres-villes de France ». Afin d’améliorer « l’expérience » des clients et visiteurs du centre-ville, ainsi que le cadre de vie, Philippe Trimaille a présenté plusieurs leviers : la restructuration de la station de taxis de la gare (lire notre article), qui évitera les conflits d’usage et, de fait, « améliorera l’accueil des visiteurs sur l’une des principales entrées de ville », ainsi que l’organisation d’événements tout au long de l’été. « Les animations d’été font venir du monde en ville, elles sont des moments de loisirs et de détente, dont les commerces devraient aussi profiter : on devrait avoir du monde en permanence en ville, cet été », promet l’adjoint.

Primark ouvrira ses portes cet été, au centre commercial Porte Jeune.
Catherine KohlerPrimark ouvrira ses portes cet été, au centre commercial Porte Jeune.

Le retour de la braderie, les 5 et 6 juillet

Du Printemps du tango ce week-end, à la dernière de Mis’en fête le 3 septembre, de nombreux événements sont prévus au centre-ville, dont certains directement organisés par les commerçants. On note ainsi le retour de la braderie, sous une forme renouvelée, les 5 et 6 juillet, avec notamment des brocanteurs et des bouquinistes sur la place de la Réunion. « Nous avons effectué un sondage auprès de nos adhérents, 80% d’entre eux ont souhaité le retour de la braderie, sur deux jours », confie Sophie Julien, la directrice des Vitrines de Mulhouse. « Nous souhaitons élargir le public de la braderie, en invitant des bouquinistes et des brocanteurs, place de la Réunion, complète l’adjoint au maire délégué au Commerce. De plus, nous n’autoriserons plus l’arrivée à la dernière minute de commerçants non sédentaires et une commission permettra de retenir ceux qui entrent le mieux dans notre cahier des charges. » Parmi les autres temps forts : les soldes, du 28 juin au 25 juillet, le « coup de balai sur les soldes », les 25 et 26 juillet, puis le très attendu Bal des années 80, organisé par les Vitrines de Mulhouse, le 26 août…

Primark : « Ça va faire venir beaucoup de monde »

L’autre événement qui devrait, a priori, attirer du monde à Mulhouse, est l’ouverture attendue de Primark, cet été. « Ça va booster la fréquentation du centre-ville, c’est le Ikea d’il y a vingt ans, quand les gens allaient passer une journée sur place », assure Frédéric Marquet. « On peut s’attendre à un effet nouveauté, ça va faire venir beaucoup de monde et, notamment, un public qui ne serait pas forcément venu à Mulhouse, des Suisses, des Allemands, qui en profiteront pour faire un tour dans notre ville », complète Philippe Trimaille.

Piétonnisation : en Belgique aussi

Les débats du jour, concernant la fréquentation du centre-ville et les travaux de piétonnisation, ont été particulièrement suivis par un groupe d’habitants, d’élus, de commerçants et autres responsables associatifs de la ville belge de Namur, présents lors de cet Atelier du commerce. « La Ville de Namur met également en place l’extension de son centre piétonnier, présente Stéphanie Scailquin, l’échevine (adjointe au maire) de Namur, notamment en charge de l’Urbanisme, du commerce et de la mobilité. Le comité de suivi a exprimé le souhait de visiter une ville qui poursuit le même défi. » Après une visite de la ville hier, la délégation d’une trentaine de personnes a profité de la journée de mardi pour rencontrer des élus, techniciens, habitants et commerçants. « Nous souhaitons échanger sur les aspects positifs, mais aussi sur les difficultés, pour prendre ce qui s’est bien fait ici et éviter les potentielles erreurs. Je repars convaincue que le projet namurois de rendre l’espace public à ses usagers est le bon, poursuit l’échevine. Les craintes sont légitimes et doivent être entendues, à nous d’y trouver des solutions ! »

+ d’infos sur www.facebook.com/MulhouseAmbianceShopping

Les dernières ouvertures

L’Atelier du commerce est aussi l’occasion d’annoncer les ouvertures récentes de commerces à Mulhouse. Si aucune date n’a été annoncée pour l’ouverture de Primark à Porte Jeune, Frédéric Marquet a annoncé d’autres ouvertures, dont les cafés Columbus et l’enseigne de bijouterie horlogerie Noelie à Porte Jeune, où l’enseigne O’Delice s’est offert un nouveau comptoir. Du côté de la rue du Sauvage, on note l’ouverture remarquée de l’enseigne Dream Donuts, ainsi que du salon de tatouage La petite horloge. Rue des Trois rois, c’est Maison Lychee qui a installé son showroom, partagé avec plusieurs professionnels : styliste ongulaire, experte en digitoponcture, spécialiste en colorimétrie… Les sportifs apprécieront la réouverture reprise de la salle de sport de la place de la Réunion, reprise par des Mulhousiens sous l’enseigne La Place fitness.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

5 réponses à “La braderie et Primark au menu de l’Atelier du commerce

  1. Bonjour, par contre avant la pandémie 2 années de suite la place de la réunion était début juillet transformée en discothèque géante avec la venue de DJ Mast qui faisait revivre les tubes des années 90 2000. Il devait d ailleurs revenir une 3ème fois mais on a eu le covid toutes les annulations. Aura t on la chance de revivre ça ? C ’était l’occasion d’un bon moment intergénérationnel. Je l’espère….

  2. Vous faites le maximum pour animer le centre-ville ? Qu’est-ce que vous appelez maximum ? Parce que vos animations ne sont franchement pas visibles ou alors, vous vivez dans une autre ville.

    Ou donc vous considérez qu’autoriser quelques terrasses ici et là font office d’animation ? Sacré Mulhouse, officiellement deuxième plus grande ville d’Alsace, mais la plus pourrie, toujours à côté de la plaque.

    Un conseil, allez regarder comment les autres grandes villes animent leur centre-ville

  3. @Alex.
    La plus pourrie ,vous y allez un peu fort tout de même .

    Sinon pour le reste je ne trouve pas l’offre commerciale mulhousienne particulièrement. interessante . Je sais qu’il faut se garder des comparaisons hâtives mais j’étais à Freiburg il y’a peu et croyez moi l’offre commerciale y est mais alors largement largement plus intéressante . Je ne comprends vraiment pas comment on peut penser faire venir des Suisses et des Allemands sur la seule ouverture d’un Primark. .
    C’est ridicule .
    Ils ont vraiment tout là bas et j’ai également trouvé des magasins pour petits budgets .
    Alors svp arrêtez de croire à cette bêtise d’attrait commercial de la France des clients frontaliers .
    Ce qui fait l’attrait c’est l’ADN d’un lieu, ensuite il faut juste que l’offre commerciale soit à la hauteur de celui-ci . Si Mulhouse n’a aucun intérêt à être visité ,elle aura le commerce du niveau qu’elle a. Moi aussi je pensais que nous avions de belles petites commerciales , je suis tombé de haut lorsque j’ai constaté la qualité de l’offre fribourgeoise .
    Et cela ne s’explique pas seulement par la taille de la ville mais par la qualité de son activité économique . Et pour convaincre de réinvestir économiquement le centre-ville il faut que l’action publique vise juste, qu’elle cesse d’être déconnecté du réel : reconstruisez un vrai centre-ville avec du bâti rénové dans le style local , de bonne qualité ,recréez l’âme des villes germaniques ,pas forcément du colombage – à Basel et Freiburg il n’y en a pas ), les pavages au sol doivent être conformes à ce qui se faisait autrefois etc .
    Les visiteurs viennent pour voir le passé mis en valeur . Or à Mulhouse nous continuons de rater le coche . À Freiburg j’ai reconnu un style d’ancien pavés que nous avions à Mulhouse et qui ont quasiment disparu au profit de ce qui nous dénature finalement .
    Le bâti est conforme à ce que je suis venu chercher .
    Exemple à Mulhouse : place Buffon ,récemment une vraie horreur architecturale est venue gâcher le potentiel d’un leu qui pourtant avait un bâtiment exceptionnel, l’ancienne caisse d’épargne . Et des exemples comme ça il y en a la pelle dans le périmètre de l’hypercentre. Je ne comprends pas . .
    Par contre il y’a des projets que je soutiens tel Mulhouse-Diagonales qui m’ a convaincu
    Enfin j’espère que mon message sera compris

  4. C’est bien beau tout ça que de belle paroles et vous voulez faire venir du monde mais on on stationne ? Dans les garages souterrains où il faut une heure pour y arriver
    Si vous voulez faire venir les suisses et les allemands ils faut vous levez très tôt

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR