Suivez-nous :
Hôpital : une situation plus respirable mais toujours tendue | M+ Mulhouse

Hôpital : une situation plus respirable mais toujours tendue

18 avril 2020 à 12h26 par 1 2670

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Si à l’image de l’activité des urgences, la situation devient plus respirable, le GHR Mulhouse Sud-Alsace reste pleinement mobilisé pour faire face à la crise sanitaire du Covid-19.

« Du mieux, même si la situation reste tendue… » C’est ce qui ressort du bulletin de santé du GHRMSA, qui reste pleinement mobilisé pour faire face à la crise sanitaire et qui compte, au 16 avril, 479 lits dédiés Covid-19 dont 76 lits de réanimation (dont 69 lits occupés).

Urgences : sous le seuil des 500 dossiers de régulation médicale

Le 15 avril, pour la première fois depuis sept semaines, la régulation du SAMU est passée en-dessous du seuil des 500 dossiers de régulation médicale, soit un retour à la « normale » sur le plan du nombre d’appels au SAMU. Le flux des patients qui s’adressent aux urgences non Covid ré-augmente.

« Nous avons réorganisé à nouveau nos circuits de prise en charge, précise la direction du GHRMSA. Les urgences adultes Covid sont prises en charge dans les locaux des Consultations de traumatologie d’orthopédie et d’anesthésie (CTOA). Les urgences adultes non Covid, dont les urgences psychiatriques et d’orthopédie-traumatologie, retournent dans les locaux du Service d’accueil des urgences. Enfin, les consultations d’orthopédie-traumatologie quittent le CTOA pour s’installer au 3e  étage à Emile Muller. De manière plus générale, le GHRMSA prépare son plan de sortie de crise. La tâche se révèle complexe du fait d’une tension toujours sensible sur les lits de réanimation, d’un nombre encore conséquent de lits dédiés à la prise en charge des patients Covid et d’un manque croissant de ressources soignantes… »

Un besoin criant de renforts

S’il bénéficie depuis le 13 avril des renforts de 15 professionnels venus de la région PACA affectés exclusivement au fonctionnement de l’Unité de soins Post rééducation respiratoire, le GHRMSA a toujours besoin de renforts. « Nous enregistrons un nombre toujours plus important de professionnels en arrêt maladie, c’est pourquoi la nécessité de renforcer les équipes reste la priorité. A ce jour, les besoins de renforts sont essentiellement sur les postes d’infirmiers et d’aides-soignants. Sans renfort supplémentaire, le GHRMSA devra revoir et modifier ses capacités d’accueil. » (Ndlr : pour postuler : covid19-renforts-soignants@ghrmsa.fr)

Retour des patients transférés hors département

Parallèlement, les patients transférés atteints du Covid-19 transférés dans d’autres établissements hors du département depuis le début de la crise sanitaire, compte tenu de la saturation des lits de réanimation au GHRMSA, opèrent progressivement leur retour.

« L’état de santé de certains patients permet de programmer leur retour à Mulhouse où ils poursuivront leur prise en charge, souligne la direction du GHRMSA. 34 sont déjà revenus, soit directement à leur domicile (10 patients), soit en bénéficiant de soins en hospitalisation au GHRMSA (24 patients). A ce jour, on déplore 21 décès parmi ces patients transférés. » Le Groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud-Alsace a ouvert une ligne d’écoute et de soutien aux familles et aux proches de patients : 03 89 64 75 85 (du lundi au vendredi).

Ces signaux positifs, déjà aperçus la semaine dernière (lire notre article du 8 avril dernier), ne doivent pas faire oublier le message martelé par le docteur Marc Noizet, médecin chef du service Samu-Smur-Urgences, qui reste d’actualité : « Le respect du confinement demeure indispensable ! »

En chiffres

1 809 patients COVID-19 pris en charge au GHRMSA depuis le 1er mars

478 personnes hospitalisées pour COVID-19 au 16 avril au GHRMSA (incluant l’hôpital de campagne)

710 patients hospitalisés au GHRMSA ayant pu retourner à domicile

465 patients COVID-19 décédés au GHRMSA

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR