Suivez-nous :
EES Clemessy : 300 postes ouverts en Alsace | M+ Mulhouse

EES Clemessy : 300 postes ouverts en Alsace

5 mai 2022 à 16h10 par 1 1790

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Spécialisée dans l’ingénierie et les installations techniques industrielles dans des domaines comme l’aéronautique, le nucléaire ou l’énergie, EES Clemessy emploie plus de 1 000 personnes à Mulhouse. En bonne santé après deux ans de pandémie, l’entreprise recrute et a ouvert 700 postes, dont 300 en Alsace.

Après deux années de pandémie, Eiffage Energie Systèmes Clemessy a retrouvé un niveau d’activité similaire à celui de 2019, avec un chiffre d’affaires s’élevant à 790 millions d’euros en 2021. « Les carnets de commande sont bien remplis, confie le directeur général d’EES Clemessy, Pierre Guilleminot. Ce qui nous limite, c’est le recrutement… » Si elle peut compter sur un effectif de 5 000 personnes dont un millier à Mulhouse, l’entreprise a, en effet, du mal à embaucher. « Les études techniques ont longtemps été boudées, voire dévalorisées, et nous le payons, analyse Alicia Penet, la directrice des ressources humaines d’EES Clemessy. Nous sommes en pénurie sur les postes techniques, avec une vraie difficulté à recruter certains profils, comme des électrotechniciens… »

700 postes, du niveau bac pro à ingénieur

Pour cette seule année 2022, pas moins de 700 postes sont ouverts, dont 300 en Alsace et EES Clemessy recrute des profils, allant du bac pro à l’ingénieur. Ce qui est une aubaine pour les candidats se transforme parfois en chemin de croix pour l’entreprise, qui fait face à un marché de l’emploi dynamique, avec des concurrents et des clients qui ont besoin des mêmes profils… Confrontée à cette situation, l’entreprise mulhousienne ne reste pas les bras croisés et fait tout pour valoriser les filières techniques et ses métiers, faisant notamment la promotion de ces derniers auprès de collégiennes avec l’opération « Elles bougent pour l’énergie », ou en imaginant des interventions dans les quartiers prioritaires… « Nous travaillons également avec Pôle Emploi, la Région Grand Est, l’UIMM et KMØ, pour créer une formation spécifique et sur mesure pour devenir monteur courant fort, à destination des personnes éloignées de l’emploi », poursuit Alicia Penet.

Des postes en CDI

« Le métier d’électricien demande des compétences techniques, ça ne s’apprend pas en quinze jours, complète Pierre Guilleminot. Nous ne cherchons pas les premiers de la classe, mais des gens qui ont envie de rester. Si on est ouvert aux opportunités, on peut beaucoup bouger dans le groupe, géographiquement comme dans les métiers. »  « Nous recrutons à différents niveaux et accompagnons les salariés avec plusieurs parcours qualifiants. Nous employons aussi 250 jeunes en alternance », poursuit Alicia Penet, avant de conclure : « Aujourd’hui, plus qu’un diplôme, l’essentiel est de trouver quelqu’un qui a envie de s’investir. En quatre ans, nous avons embauché 2 000 collaborateurs, dont 470 l’an dernier. Et tous en CDI ! »

+ d’infos sur www.clemessy.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR