Suivez-nous :
Une journée pour faire tomber les stéréotypes sur les métiers | M+ Mulhouse

Une journée pour faire tomber les stéréotypes sur les métiers

11 octobre 2019 à 11h26 par 3900

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Présenter les métiers de l’énergie à des jeunes collégiennes, pour leur donner envie d’intégrer un pan de l’industrie encore très majoritairement masculin : c’est l’objectif de la journée thématique « Elles bougent pour l’énergie », organisée chez Clemessy, ce jeudi matin.

Initiée par l’association « Elles bougent », cette journée d’information et d’échanges a rassemblé une centaine de collégiennes du département, autour d’un programme de tables rondes, d’ateliers et de visite du site de Clemessy. « L’idée est de montrer les possibilités de métiers dans le domaine de l’énergie, un secteur qui recrute. Il y a des métiers techniques, d’autres moins, du CAP au Bac+8, confie Cécile Favand, responsable projet de la branche Energie chez Eiffage Energie Systèmes – Clemessy. Les femmes représentent la moitié de la population et ne se dirigent pas forcément vers ces métiers. Nous avons besoin de recruter plus que sur la moitié de la population ! »

« L’industrie, ce n’est pas sale »

« Il y a encore des stéréotypes au niveau de l’orientation, confirme Catherine Albouy, la principale du collège de Village-Neuf. Les filles se dirigent vers les lettres, la petite-enfance… Pourtant les enseignements sont les mêmes ! Il faut leur montrer ce qui existe et leur faire prendre confiance en elles, mais aussi convaincre les parents, en faisant tomber les stéréotypes sur les métiers. » « L’industrie, ce n’est pas sale, poursuit Cécile Favand, tandis que des collégiennes visitent les ateliers. Si sur 100 filles, dix changent d’orientation, c’est bien ! »

« Je pensais que c’était des métiers d’hommes »

Sur le site industriel, au milieu des ateliers, des collégiennes participent à un atelier de câblage. « Je ne veux pas travailler dans ce domaine mais c’est intéressant de découvrir de nouvelles choses », confie Léa. Sarah, elle, semble plus convaincue : « Au départ, je pensais que c’était des métiers d’hommes. Dans les films, les pubs et les images, ce sont souvent des hommes qui sont mis en avant. L’électricité m’intéresse, j’aimerai bien en savoir plus pour travailler dans ce domaine ! »

+ d’infos sur l’association Elles bougent : www.ellesbougent.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR