Suivez-nous :
De la piétonisation au Jardin Miquey, l’essentiel du conseil municipal | M+ Mulhouse

De la piétonisation au Jardin Miquey, l’essentiel du conseil municipal

14 avril 2023 à 11h58 par 1 9893

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 8 minutes

Piétonnisation du secteur Arsenal-Tanneurs-Bons Enfants, label « Ami des aînés », Maison sport-santé, rénovation du Jardin Miquey, réhabilitation de 176 logements sociaux au Haut-Poirier… Retour sur la séance du conseil municipal du jeudi 13 avril.  

Piétonnisation du centre-ville : une enveloppe de 2,45 millions d’euros

Catherine KohlerLes travaux d’aménagement vont débuter le 24 avril, rue Bonbonnière.

Qualité de vie. Le centre-ville de demain se dessine. Et il sera piéton ! Débutés le 24 janvier, les travaux préalables de remplacement de la conduite d’eau portable, rues de l’Arsenal et des Tanneurs, sont achevés depuis une poignée de jours. À partir du lundi 24 avril, c’est un nouveau chapitre du chantier qui s’ouvre avec la réalisation des aménagements piétonniers proprement dits, sur l’ensemble du secteur Arsenal, Tanneurs et Bons Enfants, dans l’objectif de créer une continuité avec le plateau actuel, schématiquement de Porte Haute à la place de la Réunion, en passant par la place de la Concorde. « Cette piétonnisation vise à renforcer l’attractivité commerciale et résidentielle du centre-ville, tout en renaturant et en favorisant le développement des déplacements doux. On va gagner en qualité de vie. Elle est issue d’un processus de concertation long et exigeant, avec les riverains, les usagers de la ville et les commerçants, dont les propositions ont permis de faire évoluer le projet. On est dans la co-construction, avec au final un résultat partagé », expliquent Claudine Boni Da Silva, adjointe au maire déléguée aux Mobilités et Philippe Trimaille, adjoint au maire en charge du Commerce.

Grands principes. Plateau entièrement mis à niveau pour faciliter la déambulation, matériaux alliant porphyre et dalles béton, création de nouvelles zones de terrasses, végétalisation des rues et plantation d’arbres permettant de lutter contre les îlots de chaleur et favorisant l’infiltration des eaux pluviales… En plus des grands principes d’aménagement déjà connus, qui régissent l’extension du plateau piétonnier, de nouvelles propositions, émanant des riverains et des commerçants, ont été intégrées au projet : mobiliers d’assises, davantage d’ambiances végétales, sens de circulation interne à la zone piétonne, entrées et sorties possibles par la rue du Raisin, système de bornes régulant l’accès aux ayants-droits (VSL, livreurs, riverains, clients…), intégration de la placette à l’intersection Arsenal-Grand’rue dans le projet, choix de matériaux qualitatifs en cohérence avec l’existant, report d’un an des travaux de mise en conformité du parking des Maréchaux…

Ville de MulhouseVue de la future rue de l’Arsenal vers la place de la Concorde.

Accompagnement. « Ces travaux seront réalisés en un temps record avec l’ambition d’être achevés le 20 novembre pour le Marché de Noël, précise Claudine Boni Da Silva. Sachant qu’elle sera impactante au quotidien pour les riverains et les professionnels, nous abordons cette nouvelle séquence en les accompagnant et en cherchant en permanence à minimiser les nuisances. Les Mulhousiens sont régulièrement informés par une lettre travaux, des plans de circulations internes à la zone, mais aussi par la présence au quotidien d’un médiateur (NDLR : 06 22 97 05 35 – Gilles.Annenkoff@mulhouse-alsace.fr). Pour les commerçants, il existe un comité technique spécifique, associant la Ville, les commerçants et les chambres consulaires, qui se réunit à intervalles réguliers pour permettre d’anticiper, évaluer et ajuster les meilleurs options et phasages. Nous sommes convaincus du résultat parce que nous faisons ces travaux avec l’ensemble des acteurs de la vie économique et les habitants », soulignent les deux adjoints au maire. « Durant les travaux, la vie du centre-ville ne va pas s’arrêter pour autant, il y aura de l’activité, des terrasses… », promet Philippe Trimaille. « L’agrandissement de la piétonisation du centre-ville est une impérieuse nécessité au service du cadre de vie », a résumé le maire Michèle Lutz dans ses propos liminaires au conseil municipal. Budget des travaux prenant en compte les derniers réajustements : 2,45 millions d’euros, soit une rallonge de 500 000 euros, par rapport à l’enveloppe initiale dédiée à cette opération inscrite dans le programme Mulhouse Grand Centre.

Le calendrier prévisionnel des travaux

  • Phase 1 – Du 24 avril à fin mai : aménagement de la rue Bonbonnière.
  • Phase 2 – Juin : aménagement de la rue du Raisin.
  • Phase 3 – Juillet-août : aménagement des rues des Tanneurs et Bons Enfants.
  • Phase 4 – Septembre-début octobre : aménagement de la rue de l’Arsenal (Porte Haute à Loi).
  • Phase 5 – Octobre-novembre : aménagement de la rue de l’Arsenal (Loi à Concorde).
  • Phase 6 – Début 2024 : aménagement de la placette Grand Rue et plantation des végétaux.

En bref

Labélisation « Ami des aînés »

Déjà inscrite dans la démarche « Villes Amies des Ainés » (VADA), initiée par l’Organisation mondiale de la santé, la Ville de Mulhouse a décidé d’aller plus loin dans son engagement pour le « développement du bien-être et du bien-vivre en ville des personnes âgées ». C’est en ce sens qu’elle entreprend une démarche visant à obtenir le label « Ami des aînés », créée en 2021 par le Réseau francophone des villes amies des ainés (RFVAAA). Coût de la démarche pour l’obtention de ce label, d’une durée de six ans : 8 000 euros.

Seniors : la gratuité des transports en commun cartonne

Opérationnelle depuis début 2021, la mesure de gratuité des transports en commun pour les Mulhousiens de 65 ans et plus rencontre un franc succès. Alors que les projections tablaient sur 7 500 usagers, ce sont 8 500 Pass’seniors qui ont été délivrés par Soléa, dès 2021. En 2022, ce nombre a encore augmenté pour atteindre les 9 685 pass. Le coût de cette mesure est compensé par la Ville de Mulhouse auprès de m2A, pour un montant de 690 000 euros en 2022.

Handicap : l’accessibilité en question

En application de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, les communes de 5 000 habitants et plus sont tenues de dresser un état des lieux en matière d’accessibilité de leur territoire et d’engager une réflexion pour l’améliorer. La Commission mulhousienne pour l’accessibilité (CMPA) a ainsi rendu son rapport annuel. On retiendra notamment que 80% du patrimoine routier a été diagnostiqué, 210 arrêts de bus sont désormais accessibles sur un total de 322, 56 établissements recevant du public (ERP) ont fait l’objet de travaux – 32 en cours – sur un total de 127 ERP à traiter. Le rapport met également en exergue différents actions de la Ville en matière d’accessibilité à tous et de sensibilisation : Mois du cerveau, mise à jour du guide d’accessibilité des manifestations, actions d’inclusion dans les accueils de loisirs ou au Conservatoire, sensibilisation des agents d’accueil…

Jardin Miquey : rénovation en vue

Catherine Kohler

Nous vous en parlions à la rentrée 2021 (lire ici) : vieillissant, le site du Jardin Miquey (bâtiment de 280 m² et parc de près d’un hectare), situé rue du Champ des Oiseaux, au cœur du Rebberg, nécessite une rénovation en profondeur pour la poursuite et le développement d’activités. L’association du Foyer Saint Etienne souhaite créer un « tiers lieu » mixant convivialité, créativité et apprentissage à destination des publics, pour un coût total des travaux estimé à 1,8 million d’euros. La Ville débloque une aide à la définition du projet de 20 000 € à l’association.

Maison sport santé : nouveaux objectifs

Engagée depuis septembre 2018 dans le dispositif d’activité physique adaptée « Mulhouse sport santé », la Ville s’est dotée d’une Maison sport santé, inaugurée en décembre 2021 au Centre sportif régional. Lieu ressources, cette structure élargit ses missions en matière de sport pour tous : pérennisation de la pratique en sortie de dispositif « Prescri’mouv / Sport sur ordonnance », versement de 500 € aux associations labélisées Prescri’mouv, en contrepartie de l’ouverture d’un nouveau créneau et de 50 €, en contrepartie d’une intervention dans le programme d’accompagnement renforcé de la Maison sport santé ; prise en charge de la formation sport santé des éducateurs dans les clubs ; soutien financier de la pratique pour les usagers les plus démunis, notamment à travers des partenariat avec des organismes publics ou privés ;  déclinaison d’une antenne sport santé dans les centres socioculturels, interventions dans les quartiers et formations dans les écoles, universités, associations…

Haut-Poirier : réhabilitation de 176 logements sociaux

Catherine Kohler

m2A Habitat prévoit de rénover 176 logements sociaux au Haut-Poirier, dans le secteur des rues Camus, de Hochstatt, des Grains et du Mûrier. Cet ensemble immobilier de 30 bâtiments, classé « Patrimoine remarquable », n’a jamais bénéficié de rénovation depuis sa mise en service au début des années 1930. Cette opération a été retenue dans le cadre du Plan de relance national de réhabilitations lourdes lancé par l’Etat, en 2021. Les travaux permettront à ces logements de bénéficier d’améliorations sensibles en matière de performance énergétique (isolation, chauffage, réfection des toitures, menuiseries…), de confort (salle de bain, accessibilité PMR) et de traitement des aspects extérieurs (clôtures, canalisations, remontées des eaux pluviales…). Coût des travaux qui devraient démarrer au cours du premier semestre 2023 : 23,43 millions d’euros, dont une subvention du Plan de relance de l’Etat de 1,76 million d’euros. m2A Habitat étant déjà fortement impacté financièrement par les opérations de démolition et de rénovation thermique, dans le cadre du Programme national de rénovation urbaine aux Coteaux et au Drouot notamment, une subvention municipale (AML) de 2,5 millions d’euros a été votée. Elle sera échelonnée sur quatre versements de 625 000 euros, entre 2023 et 2026.

Séismes en Turquie et en Syrie : aide de 15 130 €

Le 6 février dernier, un séisme d’une magnitude de 7,8 sur l’échelle de Richter a décimé le Sud-Est de la Turquie, à proximité de la frontière avec la Syrie, faisant plus de 50 000 morts avec d’importants dégâts matériels. La Ville de Mulhouse s’associe à la solidarité internationale en faveur des populations sinistrées à travers une contribution d’un montant de 10 000 € au fonds de solidarité, mis en place par l’association Cités Unies France. Une somme à laquelle s’ajoute 5 130 euros, issus d’une vente caritative de gâteaux organisée par un collectif d’associations, avec l’appui de la Ville de Mulhouse, le 11 mars dernier, au Centre Porte Jeune et au Marché du Canal couvert.

40 000 euros pour l’Association pour le logement des sans-abris

Identique à 2022, une subvention de 40 000 euros a été attribuée à l’Association pour le logement des sans-abris (Alsa), qui gère un certain nombre de logements en ALT (Allocation logement temporaire) et les met à disposition à des personnes particulièrement démunies, de manière temporaire, en attendant une solution plus pérenne. Au regard de la rotation importante des locataires de ces logements, ces derniers doivent faire l’objet de remises en état fréquentes pour un total de 41 000 euros de travaux, en 2022.

Hommage à Djamila Sonzogni et Philippe Lesage

En début de séance, marquée par la présence des jeunes conseillers municipaux mulhousiens, le maire Michèle Lutz a rendu hommage et fait respecter une minute de silence, en hommage à deux anciens élus du conseil municipal, Djamila Sonzogni, née le 29 août 1958, « pionnière du mouvement écologiste », disparue le 8 février des suites d’un cancer foudroyant et Philippe Lesage, né le 12 janvier 1925 à Mulhouse, qui a « contribué à la construction de Mulhouse et du Sud-Alsace », décédé le 28 février dernier à l’âge de 98 ans.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

3 réponses à “De la piétonisation au Jardin Miquey, l’essentiel du conseil municipal

  1. Une idée qui pourrait combler un manque à Mulhouse même si notre identité mulhousienne se singularise

    Il existe rue des Tanneurs plusieurs impasses qui mènent vers plusieurs cours intérieures (impasses bœufs horloge ) . Or ce secteur pourrait être totalement réaménagé et accueillir des maisons alsaciennes démontées ailleurs car en danger de démolition ,un peu à l’instar de l’Ecomusee d’Ungersheim.
    On pourrait créer un petit quartier alsacien d’artisans et/ou bien de l’habitat l’intergénérationnel où tout autre destination pertinente .
    Ça pourra même faire parti d’un circuit touristique car souvent les touristes en provenance de la très proche place de la réunion restent sur leur faim car une si belle place qui donne sur une rue des tanneurs au potentiel moyen ……
    Pour le reste ,il y’a quelques années une piste avait été évoquée afin d’embellir Mulhouse. Il avait été question de donner un caractère plus local et rhénan à nos façades . Car nul besoin parfois d’avoir du patrimoine extravagant ,il suffit d’un aménagement pertinent et de qualité .

    A bon entendeur

  2. Les parcs mulhousiens sont très beaux et complètent la végéalisation en cours et future de la ville. Il est juste dommage que dans le cadre des économies et de la pollution visuelle nocturne, certains sont encore éclairés fortement toute la nuit alors qu’ils sont fermés tel le parc Braun et

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR