Suivez-nous :
Coteaux : un street-album pour accompagner la rénovation urbaine | M+ Mulhouse

Coteaux : un street-album pour accompagner la rénovation urbaine

2 février 2024 à 9h27 par 1 3160

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 4 minutes

La compagnie lu² s’active, depuis la mi-janvier, à rencontrer les habitants et les force vives du quartier pour réaliser un street-album. Un concentré d’une trentaine de spots des Coteaux, photographiés comme autant de tranches de vie, pour ne pas oublier…

Vous les avez déjà peut-être vues ou rencontrées au pied de votre immeuble, dans les espaces publics ou lors d’événements… Pauline, Lucile et Mathilde de la compagnie Strasbourgeoise lu² sillonnent les Coteaux depuis la mi-janvier. Pour accompagner les habitants dans la rénovation urbaine en cours, qui va changer en profondeur le visage du quartier cette prochaine décennie (lire notre article), la Ville de Mulhouse et m2A Habitat ont donné carte blanche au collectif artistique bas-rhinois pour engager un travail de mémoire. Calqué sur le modèle des cultissimes Panini, un street-album – comprenez un album de vignettes autocollante, – sortira à l’automne.

Lieux emblématiques et archives

Catherine KohlerLucile Rimbert, directrice de la compagnie lu² (au centre de la photo), et Pauline (à gauche) sillonnent les Coteaux.

« L’album sera consacré à des lieux emblématiques du quartier et fera aussi quelques clins d’œil à l’histoire, via des images d’archives », résume Lucile Rimbert, directrice de la compagnie lu², qui a déjà mené des projets similaires dans l’Hexagone et dans les quartiers strasbourgeois de l’Elsau et de la Meinau. Comme mardi en pied d’immeuble, rue Eugène Delacroix, ou mercredi après-midi devant l’Afsco Matisse, à l’occasion du Carnaval des Coteaux, les intervenants de la Cie lu² s’attachent à recueillir la matière, au contact des habitants et des forces vives qui donnent corps au quartier.

« On tient des stands en pied d’immeubles, on toque aux portes des appartements, on se rend sur les lieux de vie… La première phase de notre travail, qui dure jusqu’au 15 février, est assez intense, s’enthousiasme la directrice. L’idée est de saisir le regard des habitants du quartier et de ceux qui le font vivre, en leur demandant de nous donner leurs spots qui leur tiennent le plus à cœur, chacun pouvant donner jusqu’à 30 lieux. On a déjà rencontrés près de 400 personnes. De manière démocratique, les 25 endroits les plus plébiscités figureront dans le street-album des Coteaux. »

Sous l’œil de la photographe Paola Guigou

Calqué sous le modèles des vignettes Panini, un street-album sortira à l’automne.

Cette phase de comptage terminée et dès les beaux jours venus, la photographe Paola Guigou prendra le relais, pour plusieurs semaines de shooting. Pour la sortie de l’album, là aussi la Cie lu² a vu les choses en grand. L’album, qui devrait comporter une quarantaine de pages, sera distribué aux quatre coins du secteur avec la complicité de Radio MNE, qui sera les oreilles du quartier. Originalité de la démarche, une chasse aux vignettes (manquantes) marquera également la sortie du street-album des Coteaux. « On est vraiment très bien accueillies, souligne Lucile Rimbert. À l’heure des SMS et des messages numériques, faire du porte-à-porte semble presque désuet. Pour nous, c’est une manière de placer l’humain au centre ! La construction de ce street-album génère de la rencontre et de la convivialité. L’objectif est de laisser des traces et des tranches de vie, en 2024. Dans trois ou quatre ans, le paysage aura changé. Cette œuvre, réalisée avec les habitants, experts de la vie de leur quartier, participe ainsi à la mémoire. » Une vraie bonne initiative à l’heure où le renouvellement urbain, vecteur de réoxygénation du quartier, peut parfois aussi être source de questionnements, voire d’anxiété…

Sortie à l’automne

L’équipe de lu² rencontre les habitants jusqu’à la mi-février.

Rencontrée mercredi lors du carnaval du quartier, cette habitante des Coteaux depuis 2016 et résidente aujourd’hui de la rue Eugène Delacroix accueille l’idée du street-album à bras ouverts.  « Avec les transformations que vont connaître les Coteaux, c’est important d’avoir des souvenirs pour ne pas oublier. Il permettra aux générations, dans quelques années, de voir comment était le quartier en 2024. Avec ma fille, j’ai choisi comme endroits l’Afsco, la bibliothèque et le Jardin partagé en lien avec l’association du Moulin Nature, j’y suis bénévole d’ailleurs. J’espère que ces lieux figureront dans le street-album des Coteaux. » Réponse cet automne pour sa sortie physique, qui sera accompagnée d’une diffusion sur la plateforme numérique streetalbum.fr.

Où rencontrer la Cie lu² aux Coteaux ?

Présente jusqu’à la mi-février quasi au quotidien dans le quartier, la Cie lu² en charge de réaliser le street-album des Coteaux sera notamment présente aux jours et horaires suivants :

Mardi 6 février de 16h à 18h en pied d’immeuble du 27, boulevard des Nations.

Mercredi 7 février de 16h à 18h à l’arrêt de tramway « Coteaux ».

Mercredi 14 février de 11h45 à 12h30 devant le collège Jean Macé.

+ d’infos : compagnie-lu2.fr – Contact : actionculturelle@compagnie-lu2.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR