Suivez-nous :
13 collégiens du Jean Macé sur scène pour jouer « Antigone » | M+ Mulhouse

13 collégiens du Jean Macé sur scène pour jouer « Antigone »

28 avril 2022 à 17h10 par 9820

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

La Filature a mis en place un partenariat avec le collège Jean Macé, dans le cadre du parcours d’éducation artistique et culturelle, proposé pour les élèves de troisième. Treize élèves de l’établissement se sont portés volontaires pour jouer sur scène la pièce de Sophocle, à l’AFSCO ainsi qu’à La Filature. Les élèves du lycée Louis Armand, eux, confectionnent les costumes. Rencontres.

Céline Hengy, professeure documentaliste du collège mulhousien, explique le but du projet : « Avec Jean-Sébastien Clemenceau, professeur d’histoire-géographie et d’enseignement moral et civique, et  Stéphane Vaz De Barros, professeur de lettres, nous avons chacun apporté un enrichissement aux élèves, sur le plan de la tragédie grecque et de la mythologie ». La pièce Antigone de Sophocle est étudiée en classe de troisième. Le fait de présenter cette pièce théâtrale, sous la direction de Mylène Ibazatène, permet aux élèves de nouer des liens avec leurs camarades de classe, autrement que dans la cour de récréation. Oz Algas, attaché aux relations publiques de La Filature, témoigne : « J’assiste souvent aux répétitions des élèves, pour qu’ils soient à l’aise et qu’ils aient une personne repère lorsqu’ils viendront sur scène ». En effet, les élèves de troisième joueront en juin prochain à La Filature, la pièce « Antigone », qu’ils répètent depuis plusieurs jours. En échange, La Filature accueille les élèves pour qu’ils puissent découvrir des spectacles divers et variés.

Le théâtre pour « gagner confiance en soi »

Serena, Sarah, Kelly, Zumra, et d’autres, sont des amis qui font partie du groupe de motivés pour travailler sur le projet.  Les jeunes filles ont toutes décidé de se lancer dans cette aventure, même si, au début, elles ne s’attendaient pas à jouer devant le public de La Filature. Objectifs : « Réussir à sortir de notre zone de confort », pour Serena, ou encore « gagner confiance en soi », exprime une autre collégienne. « Travailler son éloquence, être écoutée » : tel était l’objectif de la jeune collégienne Zumra, qui a décidé de rejoindre ses amies dans le défi.

Catherine Kohler

Compétences artistiques diverses

Pendant que les élèves de troisième répètent, les élèves de la classe de seconde du lycée Louis Armand, eux, créent ! Une trentaine d’élèves du lycée mulhousien ont choisi de suivre le parcours Création et Culture Design. Ils réalisent ainsi, sous la direction de Bénédicte Blaison, les costumes que porteront les collégiens, lors de leur représentation à La Filature.

Rachel et Jade, deux lycéennes faisant partie du projet, ne se voyaient pas avec une machine à coudre en face d’elles : « Cela nous a permis de découvrir différents domaines, et même de nous donner des idées de métier que l’on pourrait faire plus tard. Personnellement, je n’avais jamais cousu quelque chose avant de participer au projet », témoigne Jade, lycéenne au Louis Armand. Par groupes de deux à trois élèves, les lycéens ont dû réaliser treize costumes, et ce, en un temps limité. Toutes les semaines, les jeunes avaient six heures pour avancer dans leurs réalisations : « Le projet est vraiment intéressant, les élèves travaillent avec beaucoup d’énergie plusieurs costumes », témoigne Maya Thebeault, professeure d’arts appliqués des élèves, le sourire aux lèvres.

Couture

Avec l’association du lycée Louis Armand La Petite Manchester, les élèves ont pu s’essayer aux ateliers de couture, en cousant ou en teignant, avec des matériaux provenant directement du lycée. « Il y a eu ce formidable mélange d’éléments, avec l’association du lycée pour monter les costumes », constate la professeure d’arts appliqués. La costumière du Théâtre de la Sinne, Bénédicte Blaison a également aidé les élèves afin que les costumes soient prêts en temps et en heure. Rachel, étudiante au lycée Louis Armand, a bien aimé le fait d’avoir un projet tuteuré, et pour cause : « Cela nous a donné beaucoup plus de responsabilités, notamment sur le fait de devoir travailler en groupe ». Les réalisations seront notées dans le bulletin scolaire des élèves.

D’ici la fin de l’année scolaire, les collégiens se produiront pour la première fois devant un public, pour jouer les comédiens d’un jour. Le projet est porté et financé par la Cité éducative Mulhouse Coteaux.

+ d’informations sur La Filature – scolaires, étudiants

Deux représentations tout public

  • Vendredi 6 mai, à 19h à l’AFSCO.
  • Vendredi 3 juin, à 19h30, à La Filature dans le cadre de «La Filature Buissonnière».
Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR