Suivez-nous :
Sémaphore : « Etre au plus près des besoins des jeunes » | M+ Mulhouse

Sémaphore : « Etre au plus près des besoins des jeunes »

30 janvier 2019 à 12h18 par 1 7220

Aider les jeunes et les moins jeunes à trouver un emploi, une formation, ou à répondre à toutes les problématiques liées au logement, à la santé ou à l’accès aux services numériques : c’est l’objectif de l’association Sémaphore, depuis près de 30 ans. Afin d’être au plus près des besoins, l’association fait régulièrement évoluer ses outils.

« L’autonomie ». C’est le maître mot qui sous-tend l’ensemble des activités et actions que mène Sémaphore Mulhouse Sud Alsace, à Mulhouse et dans sa région, depuis près de 30 ans.

« Notre objectif est de contribuer à l’autonomie de nos publics, au travers de nos différentes activités : l’accompagnement à l’emploi et à la formation, l’information jeunesse et le suivi des parcours d’insertion socio-professionnelle », explique Emmanuelle Luttenauer, directrice de Sémaphore, depuis mai 2018, après en avoir été la responsable administrative et financière durant plusieurs années.

Au siège de Sémaphore, en plein cœur de Mulhouse à Porte Jeune, ou dans les antennes de l’association aux Coteaux, au Drouot, à Cité-Briand et dans la toute nouvelle antenne de Wittenheim Centre, les 54 salariés de l’association œuvrent au quotidien pour informer et aider les jeunes comme les moins jeunes.

« Lever tous les freins à l’emploi »

Si l’orientation, la formation et l’emploi sont au cœur des missions de Sémaphore, l’association aborde l’accompagnement des personnes par le biais de parcours qui peuvent concerner tous les aspects de leur quotidien. « Il s’agit de lever tous les freins périphériques à l’accès à l’emploi : l’accès aux droits, la mobilité, le logement, la santé et, bien sûr, la formation. Nous agissons directement quand nous le pouvons et réorientons les gens vers les différents acteurs du territoire si nécessaire. » 3 084 personnes ont ainsi été accompagnés en 2018 dans le cadre du suivi vers l’emploi.

Parmi les freins à la recherche d’emploi, la possibilité d’utiliser les outils numériques est désormais un prérequis essentiel pour trouver du travail. Pour réduire la fracture numérique, Sémaphore a mis en place un Espace numérique, ouvert à tous. « Nous y proposons un soutien technique, si nécessaire, et des sessions d’initiations individuelles et collectives : utilisation des appareils, éducation aux médias, e-réputation… » Depuis 2017, Sémaphore s’est également doté d’un laboratoire numérique intergénérationnel, avec des imprimantes 3D et des appareils photos 360°. « Il s’agit de rendre ces technologies accessibles au plus grand nombre de manière ludique, avec un objectif clair : promouvoir les nouveaux métiers du numérique, les métiers de demain, en s’inscrivant dans la dynamique du territoire, dans le domaine de l’industrie du futur, avec l’ouverture prochaine de KMØ notamment… »

« Aller vers plus de proximité avec les jeunes »

A côté de ses activités de Mission locale et de l’accompagnement des bénéficiaires du PLIE (Plan local pour l’insertion et l’emploi) et du RSA, qui représentaient 1 235 parcours en 2018, Sémaphore est également un centre de ressources pour l’information jeunesse. Orientation, études, mobilité internationale et transfrontalière, logements mais aussi culture et loisirs, ou encore service civique et service volontaire européen : les sujets abordés sont larges et vont encore s’enrichir avec la mise en place, depuis décembre, d’un groupe consultatif de jeunes, via l’application Snapchat, pour faire évoluer l’offre en fonction de leurs besoins.

« L’un des fondements de l’information jeunesse, c’est d’écouter les jeunes, de voir quels sont leurs besoins et comment ils utilisent nos outils et de les faire évoluer en fonction de leurs retours, souligne Emmanuelle Luttenauer. Nous nous devons d’être réactif et de nous adapter aux nouvelles façons de communiquer. Nous constatons ces dernières années une baisse de la fréquentation et menons donc une réflexion sur les outils et la digitalisation de nos services. »

Un référent numérique et une chargée de communication ont ainsi été recrutés, alors qu’une nouvelle campagne de communication est prévue en 2019. « Il s’agit pour nous de retrouver de la lisibilité sur les actions que nous menons à l’échelle du territoire, d’aller vers les jeunes, de trouver les moyens d’avoir plus de proximité. Il faut qu’ils sachent que cette structure, créée en grande partie pour eux, est là pour les aider et répondre à toutes les questions qu’ils peuvent se poser. »

Sémaphore, 9, rue du Moulin. Plus d’infos : www.semaphore.asso.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR