M+ supplément thématique : « Mulhouse l'Épopée, Vos rendez-vous »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Le titre professionnel, un tremplin pour l’emploi | M+ Mulhouse

Le titre professionnel, un tremplin pour l’emploi

22 octobre 2018 à 16h22 par 1 0921

Apprendre un métier, en apprentissage, par le biais d’une formation de 10 à 14 mois, c’est ce que propose le Centre de formation des apprentis de l’industrie (CFAI) avec les titres professionnels.

Implanté au cœur du quartier Drouot, le Centre de formation des apprentis de l’industrie (CFAI) est notamment connu pour son offre de formations en apprentissage, allant du CAP au BTS, en passant par le Bac pro, notamment en chaudronnerie industrielle et en électrotechnique. En plus de ces formations « classiques », en apprentissage, délivrant des diplômes de l’Education nationale, le CFAI propose des titres professionnels. « Ce sont des certifications délivrées par le ministère du Travail, suivant des formations uniquement axées sur les compétences professionnelles », explique Valérie Facchin, chargée de recrutement alternance pour le CFAI Alsace.

Apprendre un métier

D’une durée de 10 à 14 mois, le titre professionnel forme les apprentis, jusqu’à 30 ans, dans différents domaines, sur toute l’Alsace. A Mulhouse, il est possible de se former à la tuyauterie industrielle et à la production industrielle, avec le titre d’Agent de fabrication industrielle. Deux formations qui s’effectuent, pour un tiers en centre de formation et pour deux tiers en entreprise. « Un tuyauteur a besoin des mathématiques, mais ne sera pas évalué sur ça, expose Valérie Facchin. L’évaluation portera sur un cas concret. » Apprendre un métier, plutôt que d’aller à l’école, c’est ce qui attire une partie des candidats, qui pour la plupart sont en recherche d’emploi ou en réorientation : « Nous avons un public plus âgé, qui nous est souvent envoyé par les missions locales ou Pôle emploi », poursuit la chargée de recrutement, qui met aussi en avant le taux d’insertion à l’issue de la formation qui est de 90%.

Les candidatures sont toujours ouvertes 

Malgré la quasi-certitude de trouver un emploi à l’issue de la formation, les titres professionnels peinent à trouver preneurs, la faute, peut-être à un manque d’information : « Les gens ne les connaissent pas forcément et ont une fausse image de l’industrie », déplore Valérie Facchin, qui est en contact avec des entreprises proposant des places en apprentissage pour les candidats. Bonne nouvelle pour ceux qui découvrent les titres professionnels en lisant ces lignes : des places étant toujours vacances, les candidatures sont ouvertes jusqu’à fin novembre !

+ d’infos sur www.formation-industries-alsace.fr ou par mail.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Une réponse à “Le titre professionnel, un tremplin pour l’emploi

  1. Bonjour
    Je suis professeur de metallerie à l URMA de Saint Denis Réunion .je souhaiterai visiter votre centre ,je serai à Paris pour un séminaire la semaine du 25mars. Bien sûr si mon Directeur veut bien l inscrire dans ma fiche de missions. Cela nous permettrait d échanger sur nos pratiques
    Cordialement
    Claude Guezello

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR