Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Incivilités : « L’espace public n’est pas une poubelle ! » | M+ Mulhouse

Incivilités : « L’espace public n’est pas une poubelle ! »

26 novembre 2018 à 17h01 par 1 4620

Dans le cadre de son plan de lutte contre les incivilités, la Ville de Mulhouse interpelle, cette semaine, les habitants avec l’aide de la Cie théâtrale Kalisto. Une action originale et décalée pour un sujet essentiel pour le bien-vivre ensemble.

Sur la place Franklin, un drôle de manège interpelle les habitants et les passants, ce lundi matin : devant un imposant dépôt d’objets encombrants, deux hommes et une femme s’activent et s’invectivent. « Je veux que vous m’enleviez tout ça, l’espace public n’est pas une poubelle ! » « Le frigo, je peux le prendre ? » « Non, ça c’est à moi madame ! » La scène attire les passants qui réagissent généralement rapidement : ce dépôt d’encombrants sur la voie publique est inadmissible. Certains contactent même le service Allô Proximité de la Ville pour leur signaler la situation !

Sensibiliser de manière décalée et percutante

Après l’indignation, les explications. Les agents de tranquillité publique de la Ville vont au contact des habitants pour leur révéler le pot aux roses : la scène en question est l’œuvre des très bons acteurs de la Cie Kalisto qui interviennent, tout au long de la semaine, dans le cadre du plan de lutte contre les incivilités. L’objectif est ici de rencontrer les habitants et de les sensibiliser à ces incivilités nuisibles à la vie en commun. Ce lundi 26 novembre, ce sont les dépôts d’encombrants qui étaient mis « à l’honneur », mercredi 28 de 10h à 13h ce sont les nuisances liées au bruit qui seront mises en avant, dans l’allée William Wyler du Nouveau Bassin. Jeudi 29 de 12h à 14h30 au Parc Salvator, les comédiens de Kalisto s’attaqueront aux dégradations et, enfin, au stationnement sauvage, vendredi 30 de 16h à 19h, rue des Tanneurs.

Une manière décalée et percutante de sensibiliser aux problèmes des incivilités, que la Ville a décidé d’aborder de front avec un plan de lutte, démarré en 2017. La première phase de ce plan s’est attachée au traitement des incivilités liées à la propreté (déjections canines, urine, mégots, déchets…), avec une multitude d’actions et un traitement en deux temps : la communication et la sensibilisation d’abord, la répression ensuite. Une brigade d’agents de tranquillité publique a ainsi été créée, tout comme des zones de vidéoverbalisation. Des résultats concrets ont pu être mesurés : la diminution notable des incivilités sur le réseau Soléa, la mise en place de 14 mégotiers ayant permis de recueillir 16 000 mégots chaque mois, une verbalisation renforcée des incivilités…

« Changer les comportements »

« Notre objectif est d’induire un changement de comportement chez les gens, explique Paul Quin, adjoint au maire déléguée à la Sécurité. Il faut que les habitants aient conscience de la pollution et du coût pour la collectivité de ces incivilités, que ces gestes ne soient plus considérés comme normaux. Nous le faisons, tout d’abord, avec de la pédagogie, puis en passant à la coercition. Nous ne sommes pas là pour verbaliser à tout va et gagner de l’argent, mais pour en économiser et surtout pour changer les mentalités. »

La deuxième phase du plan de lutte contre les incivilités, qui a démarré ces jours-ci, se concentre sur le partage de l’espace public : dégradations, dépôts d’ordures sauvages et encombrants, nuisances sonores et aboiements intempestifs…

Plus d’infos : www.mulhouse.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR