Suivez-nous :
Un coup de polish pour le Musée national de l’automobile | M+ Mulhouse

Un coup de polish pour le Musée national de l’automobile

15 février 2022 à 16h05 par 1 7300

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Changement de nom, de gestionnaire, nouvelle muséographie à venir… Pour ses 40 ans, le Musée de l’auto entame sa mue avec un objectif : « remettre le visiteur au cœur de la visite ».

En 1977, les ouvriers de l’usine textile des frères Schlumpf découvrent, médusés, l’existence de l’exceptionnelle collection de voitures de leurs patrons. Cinq ans plus tard, le 10 juillet 1982, le Musée de l’automobile, qui présente plus de 422 véhicules d’exception est ouvert au public… Quarante ans plus tard, excepté la création de l’entrée magistrale du musée en 2006 et la construction de l’Autodrome en 2011, rien n’a changé, ou presque. Et c’est dans ce cadre que le musée change de cap en 2022, avec un changement de nom, de gestionnaire et de nouvelles orientations qui devraient augmenter la fréquentation, le tout en cette année du 40e anniversaire du musée. « Il y a une volonté forte de réveiller cette Belle au bois dormant et de redonner à ce lieu son rayonnement, expose Bruno Fuchs, le président de l’Association propriétaire du Musée national de l’automobile. Aujourd’hui, c’est spectaculaire mais il faut aller plus loin ! »

Renouveler la muséographie

Exit donc la Cité de l’automobile et retour à la dénomination originelle, « Musée national de l’automobile – collection Schlumpf » : « Nous avons pris la décision de ne pas reconduire le contrat avec Culturespaces et de revoir le fonctionnement du musée, dans sa dimension juridique, son modèle économique et son projet scientifique et culturel », explique Fabian Jordan, le président de m2A. C’est l’association de gestion du Musée national de l’automobile, créée en 1982, qui reprend la main sur le musée et qui va jouer sur plusieurs tableaux pour redynamiser ce joyau.  « La muséographie est restée quasi-identique à celle de l’ouverture du musée en 1982, c’était avant-gardiste dans les 70, c’est aujourd’hui obsolète, nous voulons remettre le visiteur au cœur de la visite », confie Christine Dhalenne, la présidente de l’association de gestion. Intégration d’outils numériques, de mapping ou de réalité augmentée : si les orientations sont connues, rien n’est complètement acté et le musée de demain ne se laissera découvrir qu’à l’horizon 2025-2027, à l’issue de l’élaboration d’un projet scientifique et culturel.

Nouveaux restaurant et bar

« A terme, l’espace cinéma sera renouvelé, la piste de karting pour les plus petits sera agrandie, précise le directeur du musée, Guillaume Gasser. Nous voulons aussi avoir plus de liens entre le musée et l’autodrome ! » Sur une échelle temporelle plus proche, les visiteurs peuvent d’ores et déjà accéder à des espaces sans passer par la billetterie : la nouvelle boutique, le restaurant de tradition française L’Atalante, qui succède au Fangio, ainsi qu’un nouveau bar cosy, le Gatsby bar, qui ouvrira ses portes au printemps. D’ici le mois d’avril, l’espace d’exposition temporaire sera également remanié et accueillera, dans la foulée, une exposition temporaire présentant les trésors cachés des réserves du musée. « Iconiques mécaniques », c’est le nom de cette expo qui aura lieu du 9 avril au 6 novembre. Elle présentera, pour la première fois, des véhicules et des objets insolites issus des réserves, des trésors du musée, ainsi qu’une partie dédiée à l’évolution des lieux, présentant notamment son passé industriel…

+ d’infos sur www.musee-automobile.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR