Suivez-nous :
Tout savoir sur le recensement à Mulhouse | M+ Mulhouse

Tout savoir sur le recensement à Mulhouse

18 janvier 2023 à 16h45 par 9440

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 3 minutes

La campagne de recensement pour 2023 se déroule du 19 janvier au 25 février. À Mulhouse, les habitants de plus de 4 600 logements, répartis dans toute la ville, vont être recensés durant cette période. Rapide, simple et obligatoire, le recensement est aussi très utile, à plus d’un titre…

L’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) vient de l’annoncer : la France compte désormais 68 millions d’habitants, dont 108 312 habitants à Mulhouse. Une annonce qui découle directement des opérations de recensement de la population, qui sont menées, pour l’année 2023, du 19 janvier au 25 février, dans toute la France. À Mulhouse, comme dans toutes les communes de plus de 10 000 habitants, le recensement a lieu chaque année auprès d’un échantillon d’adresses représentant 8% des logements de la commune.

« Cela représente 1 050 adresses, soit 4 648 logements à recenser, dans toute la ville, explique Pascal Gallardo, chef du service Affaires démographiques de la Ville. Chaque année, un échantillon différent de la population est ainsi recensé, permettant d’avoir un panel représentatif. L’INSEE organise et finance le recensement et travaille avec les communes, qui, elles, recrutent des agents recenseurs qui se rendent dans tous les logements à recenser. À Mulhouse, le recensement mobilise une vingtaine d’agents recenseurs et deux contrôleurs, tous agents ou retraités de la Ville. »

Répondre via Internet

Reconnaissables à leurs cartes tricolores signés par le maire, avec leur nom et leur photo, les agents recenseurs bénéficient de formations spécifiques, avant chaque opération de recensement. Ils sont rémunérés pour cette mission, qui dure cinq semaines et les mobilise notamment en début de soirée et le samedi.

Agent recenseur pour la Ville depuis 1998, Pascal Stoecklin détaille les différentes étapes du recensement : « Avant le recensement, nous effectuons une tournée de reconnaissance pour repérer les logements et les éventuelles erreurs et anomalies, comme quand un logement a été récemment démoli. Nous déposons également une lettre du maire dans les boîtes aux lettres, pour prévenir les habitants qu’ils vont être recensés dans les prochains jours. Les personnes concernées peuvent désormais répondre directement sur Internet, la solution la plus rapide et écologique, qui nous évite de devoir repasser à un moment où ils sont présents. Si ce n’est pas possible, nous remettons en main propre une fiche pour le logement et autant de fiches individuelles qu’il y a de personnes vivant dans le logement, que les gens doivent remplir eux-mêmes. Nous convenons ensuite d’un moment pour récupérer les documents. Pour les personnes qui ont du mal à comprendre et à écrire, nous pouvons les aider à remplir les documents. »

« Aimer l’échange »

Acte civique obligatoire et gratuit, le recensement est destiné uniquement à l’élaboration de statistiques et à la recherche, il ne peut donner lieu à aucun contrôle administratif ou fiscal. Si les noms et adresses sont nécessaires pour la bonne réalisation des opérations, ils sont ensuite supprimés des données récupérées, qui sont parfaitement anonymes. Pour les personnes récalcitrantes, des relances sont prévues jusqu’à la convocation en mairie et d’éventuelles amendes.

« On explique tout ça aux gens et l’accueil est généralement sympathique, il y a très peu de refus et très rarement des gens agressifs, souligne Pascal Stoecklin. C’est une mission où il faut s’adapter aux gens que l’on rencontre et aimer l’échange. On rencontre des gens très différents, qui vivent dans des conditions différentes, parfois dans la misère ou la solitude. Avec ce métier, on a vraiment un bon aperçu de la diversité des gens qui composent la ville, il faut aimer le contact et ne pas avoir peur d’aller chez les gens. Il faut être rigoureux et persévérant, car on peut relancer certaines personnes de nombreuses fois. C’est aussi physique car on marche beaucoup. »

« Avoir la connaissance la plus fine possible de la population »

Les informations récoltées se concentrent sur la typologie du logement, sa superficie, ses installations ou encore sur son mode de chauffage. Côté questionnaire individuel, l’âge, le sexe, la nationalité, le niveau d’études, l’emploi, le lieu de travail, les transports utilisés font partie des éléments qui permettent à l’INSEE de dresser le tableau d’une ville et d’un territoire donné.

« L’ensemble de ces éléments est très utile pour avoir une connaissance la plus fine possible de la population, explique Anne De Facqz, responsable de l’Etat-civil et du greffe à la Ville. Les résultats du recensement déterminent notamment la participation de l’Etat au budget des communes, ils permettent aussi d’ajuster les politiques publiques pour la création d’écoles, de crèches, d’hôpitaux et de maisons de retraite, les transports… L’implantation des commerces, des restaurants, des pharmacies ou encore des taxis dépend également des résultats du recensement. »

+ d’infos : www.le-recensement-et-moi.fr. Pour toute question concernant le recensement à Mulhouse : au 03 89 33 79 77, du lundi au vendredi de 9h à 11h30 et de 13h30 à 17h.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR