Suivez-nous :
Tour de l’Europe : la Ville prend la main ! | M+ Mulhouse

Tour de l’Europe : la Ville prend la main !

25 mars 2022 à 16h50 par 1 8411

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Mise en place d’un Programme opérationnel de prévention et d’accompagnement des copropriétés et d’un administrateur judiciaire provisoire, mais aussi réparation des ascenseurs et travaux spectaculaires au restaurant panoramique… Au regard du contexte d’urgence, la Ville et ses partenaires ont décidé de passer à l’action pour remettre la Tour de l’Europe en ordre de marche et insuffler une nouvelle dynamique, à terme.

Le sujet suscite une émotion à la hauteur de l’édifice (107 mètres), qui reste malgré son vieillissement, un symbole fort de Mulhouse. Près de 49 ans après son inauguration (en mai 1973), la Tour de l’Europe est au centre de toutes les attentions. Et même s’il faudra logiquement du temps pour voir ce gratte-ciel en béton armé, imaginé par François Spoerry, retrouver son standing, la Ville a décidé de prendre le dossier à bras le corps pour construire des lendemains plus sereins.

La sécurité d’abord

Archives – Marc Barral Baron

Le plan d’actions s’appuie sur les conclusions du cabinet Urbanis, mandaté en janvier 2020 par la Ville, avec l’aide de l’Etat, pour mener une étude visant à porter un regard objectif sur cette copropriété privée. Et que dit-elle ? « D’abord, il y a urgence sur le plan de la sécurité, souligne Alain Couchot, adjoint au maire délégué au Logement et au Renouvellement urbain, qui a rencontré les copropriétaires de la Tour, jeudi soir. Après l’incendie, survenu en août 2021 dans les ascenseurs, seuls deux sont encore opérationnels, ce qui a amené la commission de sécurité à rendre un avis défavorable, le 26 janvier dernier ». Autre urgence mise en exergue par l’étude, la problématique financière liée au fonctionnement de la copropriété, avec un taux d’impayés anormalement élevé, aux alentours de 15%. « Aujourd’hui, les dettes cumulées de la copropriété sont équivalentes à une année de budget, il manque chaque année près de 160 000 euros, pour boucler le budget de la copropriété », poursuit Alain Couchot. Dans le détail, les impayés cumulés représentent 99% du budget annuel, le budget de fonctionnement s’élève à 1 080 000 euros et les impayés de charges représentent un poids de 1 068 343 euros. Le taux de recouvrement des charges stagne à un niveau trop faible et creuse, mécaniquement, les impayés. Conséquence : la copropriété est, virtuellement, en cessation de paiement…

Accompagnement

Archives – Stephan Vuillemin

Face à ces constats, la Ville a décidé, en étroite collaboration avec Mulhouse Alsace Agglomération (m2A), l’État et l’Agence nationale de l’amélioration de l’habitat (ANAH), d’engager un vigoureux plan d’actions.

« Le maire a pris un arrêté qui a permis la mobilisation de crédits d’Etat, via l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), pour financer les travaux en cours (Ndlr : 1,3 m€ dont 400 000€ par l’ANAH) portant sur la réparation des ascenseurs et permettre, ainsi, de retrouver rapidement des conditions normales de sécurité. C’est l’urgence ! », précise l’adjoint au maire. Dans le même temps, un Programme opérationnel de prévention et d’accompagnement des copropriétés (POPAC) va voir le jour, en lien avec m2A (décision qui devrait être actée au prochain conseil d’agglomération du 28 mars), qui en assure le financement à hauteur de 70 000€ par an, sur trois ans. Ce POPAC prévoit un accompagnement gratuit et « sur mesure » des copropriétaires : accompagnement individualisé, sensibilisation et information sur leurs droits, médiation entre les copropriétaires et les locataires, accompagnement du recouvrement des dettes en cours…

Sur le plan économique et au regard de la situation financière, la Ville va demander la désignation, par le juge, d’un administrateur judiciaire provisoire, qui disposera des pouvoirs de l’assemblée générale, du syndic et du conseil syndical pour prendre les décisions. « Cela permettra de prendre ainsi des décisions rapides. Il protègera aussi le syndicat des copropriétaires surendettés pour apurer les dettes et créances. Il peut également demander à l’ANAH des aides pour les travaux nécessaires à la conservation de l’immeuble », énumère Alain Couchot.

Plusieurs tonnes de béton évacuées

Catherine KohlerVue depuis la terrasse de la Tour de l’Europe.

Enfin, et ce sera la face la plus visible de ce plan de revitalisation de la Tour, la Ville va s’attaquer à remettre en état l’ancien restaurant panoramique, dont elle est propriétaire, depuis 2017. « Plusieurs tonnes de béton avaient été déversées sur la plateforme du restaurant par le précédant exploitant pour niveler le plancher du restaurant. Il s’agit désormais de les évacuer dans les semaines qui viennent, pour remettre en état ce restaurant mythique dans l’objectif d’en confier l’exploitation d’ici 2 à 3 ans », espère l’adjoint au maire. Au-delà de « gommer » cette hérésie pour retrouver le plancher originel du restaurant, l’opération vise aussi à décharger et débloquer le célèbre plateau tournant, qui fera l’objet d’un diagnostic en vue d’éventuelles réparations. Les opérations, d’une durée de trois mois, s’annoncent spectaculaires avec l’installation d’un monte-charge XXL permettant d’évacuer par l’extérieur les gravats du chantier, à partir de l’ancienne terrasse de la Tour de l’Europe, située au 29e étage et à 91 mètres de haut. Coût des travaux financés par la Ville de Mulhouse : 163 465€.

Conclusion d’Alain Couchot : « L’objectif est d’accompagner véritablement les habitants et les copropriétaires et d’avoir, à terme, un fonctionnement normal en faisant en sorte que l’édifice retrouve son standing, en mixant du logement et de l’activité. » Un plan de route qui pourrait être boosté par l’arrivée imminente d’un investisseur privé, en pourparlers.

La vidéo en + ici 

Repères

  • Imaginée par le Mulhousien François Spoerry, la Tour de l’Europe, construite entre 1969 et 1972, est inaugurée par le maire Émile Muller en mai 1973.
  • 107 mètres de haut (dont une semelle en béton de près de 4 m d’épaisseur et un sous-sol) sur 37 niveaux.
  • Le 29e étage donne accès à une terrasse de 550 m², située à 92 mètres de hauteur.
  • 200 lots de copropriété occupés actuellement, à 75% par des logements et à 25% par des bureaux.
  • 19% de taux de vacance.
  • Prix moyen des logements : 435€ le m².
  • 471 euros de charges par mois, en moyenne, par copropriétaire (dues principalement à l’appartenance de la Tour de l’Europe aux immeubles de grandes hauteur).
Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Une réponse à “Tour de l’Europe : la Ville prend la main !

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR