Suivez-nous :
Street-art : Mulhouse est dans la place !   | M+ Mulhouse

Street-art : Mulhouse est dans la place !  

10 novembre 2020 à 12h17 par 1 1921

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Après Paris et Marseille, « Impressions partagées » fait escale à Mulhouse cette semaine, à travers quatre street-artistes (Félix Wysocki-Apaiz, Nicolas Blind, Simon Morda-Cotel et Blondin91) invités chacun à créer une œuvre, tirée à 50 exemplaires disponibles gratuitement sur réservation en ligne. Une initiative portée par la Fondation Desperados pour l’art urbain, en lien avec l’association Le M.U.R.

Mulhouse, ville de street-art ? Quatre fois oui serait-on tenté d’écrire. Après Marseille et Paris, c’est la Cité du Bollwerk qui est mise, cette semaine, sous les projecteurs d’« Impressions partagées ». Une initiative, menée depuis le 26 octobre et jusqu’au 4 décembre à l’échelle nationale, par la Fondation Desperados pour l’art urbain, en lien avec des antennes de l’association Le M.U.R, pour promouvoir des street-artistes émergents.

« Pour les six villes retenues (Paris, Marseille, Mulhouse, Rennes, Orléans et Bordeaux), quatre artistes ont à chaque fois carte blanche pour créer une œuvre originale tirée à 50 exemplaires, numérotés et signés. Ces sérigraphies, au format 70×50 cm, sont proposées gratuitement au grand public, via un module de réservation en ligne. Les œuvres seront ensuite livrées à domicile », précise Julie Meunier, cheffe de projets chez La Fondation Desperados.

Blondin91 ouvre le bal

Tout au long de la semaine, ce sont ainsi quatre artistes locaux, soigneusement repérés par le M.U.R. Mulhouse, qui ont été invités à créer chacun une œuvre. L’occasion de (re)découvrir Félix Wysocki-Apaiz, Nicolas Blind, Simon Morda-Cotel et Blondin91, à qui l’on doit par ailleurs la dernière fresque en date du M.U.R. mulhousien de la rue de la Moselle. C’est d’ailleurs lui qui ouvre le bal de cette semaine mulhousienne d’« Impressions partagées » avec la possibilité, dès ce mardi 10 novembre à 18h tapantes, de tenter votre chance pour devenir l’heureux propriétaire de l’une des 50 sérigraphies concoctées par le collectif mulhousien Ödl. Un conseil avisé, dépêchez-vous : en moyenne, les œuvres trouvent preneurs en une minute chrono !

Accessible à tous

« Nous sommes très surpris par l’engouement suscité depuis le début de l’opération « Impressions partagées », explique la cheffe de projets de La Fondation Desperados. L’art urbain est par définition accessible à tous et c’est cet esprit que nous défendons, en offrant sur l’ensemble de l’opération 1 200 œuvres au grand public et en s’adaptant aux contraintes du moment liées à la situation sanitaire. Au-delà de notre volonté de valoriser le street-art et la nouvelle génération d’artistes, nous avons souhaité de ne pas nous cantonner aux seules très grandes villes françaises. On sait que Mulhouse et le M.U.R Mulhouse sont très actifs en matière de street-art ! »

Et pour tous ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur les quatre artistes mis en lumière cette semaine, on vous conseille d’aller jeter un œil sur le reportage d’Arthur Vlog tourné à Mulhouse, mis en ligne sur la chaîne YouTube de la Fondation Desperados pour l’art urbain.

+ d’infos sur fondationdesperados.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Une réponse à “Street-art : Mulhouse est dans la place !  

  1. L art dans la rue : une belle vision du partage
    L art pour tous dans la dynamique ville de Mulhouse : Genial !
    Merci au service culturel de la ville de Mulhouse et á la fondation Desperados pour cette démarche qui valorise nous jeunes artistes locaux.
    Eric B.
    alias le père de Blondin 91

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR