Suivez-nous :

9 octobre 2023 à 17h05 par 2 673 0

Sara Marguier : « Entendre les gens rire à L’Entrepôt, ça m’éclate ! »

Sara Marguier : « Entendre les gens rire à L’Entrepôt, ça m’éclate ! » | M+ Mulhouse
Sara Marguier : « Entendre les gens rire à L’Entrepôt, ça m’éclate ! » | M+ Mulhouse

Sara Marguier : « Entendre les gens rire à L’Entrepôt, ça m’éclate ! »

9 octobre 2023 à 17h05 par 2 6730

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 3 minutes

Des one man show, des one woman show et même de la magie… La nouvelle saison de la salle d’humour mulhousienne L’Entrepôt est lancée. Et comme chaque année, le plaisir de rire est au programme des 21 spectacles proposés pour cette première partie de saison. Entretien avec la patronne des lieux, Sara Marguier.

La 30e saison de L’Entrepôt a débuté mi-septembre. Comment se passent ces débuts ?

Plutôt bien, on a du monde ! Pas mal de spectacles sont presque complets, ça laisse donc présager le meilleur pour la suite. En revanche, la grosse différence qu’on a, par rapport à avant la période Covid, c’est au niveau des réservations. Il y a quelques années, il y avait une espèce d’insouciance dans le sens où on savait qu’il y aurait du monde aux spectacles car les gens réservaient en amont. Depuis cette période difficile, les gens réservent moins, tout est plus immédiat, fait en dernière minute. Ce qui est positif, c’est que nos spectacles ont toujours bien marché donc on n’a pas vraiment à se plaindre.

« Une cinquantaine de spectacles cette saison »

Quels sont les temps forts de cette première partie de saison ?

Au total, 21 spectacles seront joués à L’Entrepôt jusqu’à fin janvier et on en totalisera une cinquantaine à la fin de la saison. On aura notamment, sur cette première partie, Elodie Da Silva (9, 10 et 11 novembre), Benjamin Tranié (24 et 25 novembre) et Mélodie Fontaine (7, 8 et 9 décembre). Ce sont des artistes issus de la radio et des réseaux sociaux. Il y a également un magicien (Léon Le Magicien, les 19, 20 et 21 octobre). J’aime ce côté rêveur et puis il y a la possibilité d’emmener les enfants, de pouvoir leur faire découvrir une soirée spectacle, dès le plus jeune âge. Je trouve ça génial !

Avez-vous pour objectif d’élargir le public de L’Entrepôt ?

Aujourd’hui, on a évolué. Avec Internet et les réseaux sociaux, on arrive à toucher vraiment toutes les tranches d’âge. Grâce à Instagram, la clientèle est plus jeune, tout comme les artistes. On reste quand même une salle avec beaucoup d’habitués, qui sont souvent un peu plus âgés. Et pour les jeunes comédiens, il y a parfois des petits moments de flottement avant de monter sur scène. Ils se posent des questions sur le fait de pouvoir toucher ce public, qui n’est pas forcément de la même génération. C’est toujours facile de fonctionner avec son public, mais quand ça fonctionne avec tout le monde, les artistes sortent souvent de scène avec pas mal de fierté.

« Une entreprise familiale »

L’Entrepôt fêtera ses 30 ans l’an prochain…

Oui, la salle existe depuis 1994, c’est vraiment une entreprise familiale, ça fait depuis mes 13 ans que j’y travaille. Il va falloir qu’on pense à organiser quelque chose pour célébrer cet événement, je suis déjà stressée rien qu’en y pensant… (rires)

Vous avez grandi dans ce milieu et repris l’affaire, il y a huit ans. D’un point de vue plus personnel, entre la gestion de la salle et la programmation, n’y a-t-il pas une certaine forme d’usure ?

Il y a peu de temps, lorsque j’ai essayé de compter mes heures, la barre des 50 était passée… Et je me suis dit : « Là, j’arrête de compter, ça va m’angoisser cette histoire » (rires). Plus sérieusement, il y a forcément ce côté usant, parce qu’on a pas mal de problématiques financières et administratives à gérer. Mais il y a ce côté incroyable où, lorsque tu fermes les portes et que les spectacles débutent, tu souffles un peu, tu entends les gens rire, applaudir et les vois sortir avec le sourire. C’est à ce moment précis que tu comprends pourquoi tu fais ce métier. J’aime ce que je fais, ça m’éclate toujours autant. Rencontrer des comédiens toutes les semaines, qui ont des parcours différents, des vies différentes, c’est hyper enrichissant.

L’Entrepôt, 50 rue du Nordfeld. 03 89 54 46 31. Programme complet sur lentrepot.org

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR