Suivez-nous :

21 juillet 2023 à 9h05 par 2 705 4

Roberto Montanaro s’exporte à Montreux

Roberto Montanaro s’exporte à Montreux | M+ Mulhouse
Roberto Montanaro s’exporte à Montreux | M+ Mulhouse

Roberto Montanaro s’exporte à Montreux

21 juillet 2023 à 9h05 par 2 7054

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 4 minutes

L’artiste mulhousien Roberto Montanaro a été sélectionné pour exposer son œuvre « La pointe de la plume », dans le cadre de la prestigieuse Biennale de Montreux. Alliant sculpture et mapping, cette œuvre de trois mètres de haut symbolise la technique, la créativité et la philosophie de cet artiste multidisciplinaire.

« La pointe de la plume est plus forte que la pointe de l’épée ». Attribuée à Victor Hugo (ou à Edward Bulwer Lytton), cette citation est au cœur de l’œuvre « La pointe de la plume », créée par l’artiste mulhousien Roberto Montanaro (ROM de son nom d’artiste). Avec ses trois mètres de haut, cette création en acier inoxydable va bientôt prendre place au bord du lac Léman, sur les quais de Montreux, à l’occasion de la prestigieuse Biennale d’art de la ville, du 5 août au 22 octobre.

« Opposer l’intelligence à la violence »

Associée à un mapping vidéo, projeté directement sur l’œuvre, cette représentation de l’un des premiers outils de l’écriture est, pour Roberto Montanaro, « le symbole de notre civilisation intellectuelle, littéraire et artistique. Nous vivons dans une société compliquée où la violence est très présente et je souhaite opposer l’intelligence à la violence. Le fait de présenter un objet qui est, au départ, minuscule, de manière démesurée a un effet très fort, tout comme le fait que l’œuvre devienne aussi un support d’écriture, grâce au mapping. C’est, à ma connaissance, la première fois qu’une œuvre d’art sera un support de projection à Montreux, tout en gardant et même en amplifiant son sens et son message. »

« C’est l’art qui m’a choisi »

Ce message de progrès, d’évolution et d’humanisme est au cœur du travail de Roberto Montanaro, qui travaille, depuis 40 ans, à éveiller les sens et à susciter l’émotion et l’émerveillement. Né à Mulhouse, l’artiste y a toujours vécu et continue de créer ses sculptures, ses peintures et ses textes, dans son atelier de l’avenue de Colmar. « Je suis artiste depuis 40 ans et toujours passionné par l’art, j’y ai consacré ma vie ! Je dis souvent que c’est l’art qui m’a choisi, je ne peux pas m’en détacher. Enfant, j’aimais déjà beaucoup bricoler, transformer les choses et j’étais passionné par l’histoire de l’art. J’étais et je suis toujours impressionné par ce que l’être humain peut créer de beau et de complexe. »

La technique et l’imaginaire

Catherine Kohler

Titulaire d’un diplôme de modeleur sculpteur sur bois, obtenu à l’époque par la Société alsacienne de constructions mécaniques (SACM), qui avait pour objet la conception et la réalisation de modèles en bois permettant la construction de moules pour les pièces mécaniques, Roberto Montanaro a ainsi toujours allié la technique et la précision à l’intuition et à la créativité de son imaginaire.

« J’utilise ces deux formes d’art, qui sont très différentes mais complémentaires : la technique et la rigueur du design conjuguées à l’intuition et à l’imaginaire. J’aime beaucoup travailler avec l’industrie pour la réalisation de mes œuvres, amener l’art dans les usines, ce qui n’est pas toujours facile ! Je réalise des plans très précis puis des maquettes afin de travailler avec des industriels alsaciens comme Superba, pour l’inox, Plastrance pour le thermoformage, la fonderie Strassacker pour le bronze… Il est important de mettre en avant ces entreprises locales, qui sont capables de réaliser les éléments très précis que je leur commande. »

Un artiste multidisciplinaire

Plasticien multidisciplinaire, Roberto Montanaro travaille aussi bien le bois et le métal que le plastique et la terre, utilisant toute la palette des techniques de sculpture comme de peinture. Passionné de littérature, « pour moi, une discipline sacrée », l’artiste a également écrit plusieurs romans. Et c’est justement à la plume et à l’encrier, qu’il a couché sur le papier le récit de son voyage en Asie du Sud-Est, étape de son tour du monde entrepris à l’âge de 19 ans. « À cet âge-là, je savais déjà que je voulais être libre et créer, et pas m’enfermer dans un travail monotone… »

Des œuvres avec du sens

Catherine Kohler

« Fier et heureux » d’avoir été sélectionné parmi la trentaine d’artistes internationaux qui exposeront à Montreux, Roberto Montanaro est toujours à la recherche de nouvelles techniques et aime se projeter vers le futur pour créer des œuvres avec du sens. Parmi ses dernières réalisations, on retrouve notamment une série de trois sculptures en bronze, représentant les symboles des trois grandes villes de la région des Trois-Frontières, en 3D. L’aigle de Fribourg, la crosse de l’évêque de Bâle et la roue de Mulhouse se retrouvent ainsi réinterprétés et modernisés par l’artiste, avec toujours cette ambition de progrès.

« La roue est le symbole universel du progrès, je tenais à faire évoluer la roue de Mulhouse en y ajoutant toute son histoire : le textile, la mécanique, les mines de potasse… Ce symbole futur de Mulhouse est ma contribution à l’image de la ville. C’est une œuvre raffinée mais avec du sens. Pour moi, dans une œuvre d’art, il y a tout ! »

+ d’infos : robertomontanaro.bookfolio.fr/fr/ et facebook.com/robert.montanaro.96

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

4 réponses à “Roberto Montanaro s’exporte à Montreux

  1. Montres leur qu’au delà de la frontière ton travail ta créativité et tes œuvres prennent place dans l’immensité des artistes idéalistes mulhousiens Avec toutes mes félicitations réjouies Syfflette

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR