Suivez-nous :
Rentrée scolaire : « Nous voulons le meilleur pour nos petits Mulhousiens ! » | M+ Mulhouse

Rentrée scolaire : « Nous voulons le meilleur pour nos petits Mulhousiens ! »

1 septembre 2020 à 16h25 par 6580

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Après deux mois de vacances, les quelque 12 000 élèves mulhousiens ont repris le chemin de l’école ce mardi matin. Une rentrée particulière, marquée par l’épidémie de Covid-19…

Port du masque pour les enseignants, distanciation physique, lavage des mains… Plus encore que d’ordinaire, la rentrée 2020 est un moment particulier pour les élèves, qui n’ont que très peu été à l’école depuis le mois de mars et le confinement. « Pendant l’été, nous avons proposé un éventail complet d’activités aux familles, afin que les enfants aient un lien social avec des éducateurs, des encadrants mais aussi des camarades », confie le maire de Mulhouse, Michèle Lutz. « Nous nous sommes fortement investis dans les vacances apprenantes, avec des Classes estivales, des ateliers d’utilisation du numérique, les Colos apprenantes… », complète Chantal Risser, adjointe au maire déléguée à l’Education.

Thomas IttyFait marquant de cette rentrée : les professeurs sont masqués.

« Savoir où en est chaque enfant »

Et si les élèves retrouvent tous le chemin de l’école ce matin, tous n’auront pas forcément bénéficié du même suivi durant la période du confinement, puis des grandes vacances. « Certains élèves ont perdu des acquis en n’allant pas à l’école depuis mars. Dans un premier temps, les enseignants feront un état des lieux pour savoir où en est chaque enfant et jauger leurs connaissances en français et en maths », confie Rémy Kozlik, inspecteur de l’Education nationale dans la circonscription Mulhouse 3, qui ne parle pas d’une rentrée ordinaire mais d’une « rentrée passerelle », avec l’objectif de remettre tous les élèves au même niveau.

« Nous avons fait le maximum »

Thomas IttyDes points d’eau supplémentaires ont été installés dans certaines écoles.

« Nous avons fait le maximum pour que tout se passe dans les meilleures conditions possibles, poursuit Michèle Lutz. Afin de créer un environnement sécurisé pour tout le monde et limiter les risques de transmission, nous avons également renforcé les équipements et le personnel. » Pour cette rentrée hors normes, pas moins de 130 000€ ont été engagés en produits d’entretien, tandis que 240 000€ supplémentaires ont été engagés en personnel d’entretien. Des travaux d’installation de points d’eau supplémentaires dans certaines écoles ou d’installation de parcs à vélos ont également été réalisés.

Poursuite du Plan écoles

La pandémie de Covid-19 n’a pour autant pas modifié l’ordre des priorités de la Ville en matière d’éducation. Le Plan écoles, qui consiste à requalifier le bâti scolaire dans le but d’améliorer la qualité de vie dans les écoles, se poursuit, avec pas moins de 5,5 millions d’euros investis en 2020. « C’est la poursuite et la continuité d’un travail engagé depuis longtemps, confie le premier adjoint au maire, Jean Rottner. Nous connaissons le problème d’un patrimoine vieillissant et inadapté à une pédagogie qui évolue, ainsi qu’un manque de place. Aujourd’hui, la question est de savoir comment on se projette. » Et les réponses sont concrètes : extension de 770m² du bâtiment de l’école élémentaire Sellier (livraison à l’automne 2020), reconstruction du groupe scolaire Victor Hugo à Bourtzwiller (livraison en 2022), projet de recomposition complète du paysage scolaire des Coteaux avec, à terme trois groupes scolaires… Mais aussi la poursuite des travaux de maintenance et de rénovation des écoles, ainsi que le réaménagement des espaces extérieurs, qui seront progressivement adaptés aux enjeux climatiques.

Thomas itty

Actions éducatives

Dans le même temps, les actions éducatives se poursuivent et de nouvelles filières se développent. C’est le cas au sein du groupe scolaire bilingue anglais de l’Illberg, qui a ouvert ses portes l’an dernier et qui voit l’ouverture de trois nouvelles classes dès cette rentrée. « L’ouverture de cette école était un challenge, confie Michèle Lutz. Aujourd’hui, il y a une vraie demande et l’école accueille 152 élèves ! » Lancé il y a quatre ans, le projet Démos se poursuit, avec une deuxième génération de 115 enfants qui découvrent la musique classique dans le cadre de ce cursus. « La moitié des enfants de la première cohorte a poursuivi l’aventure au collège, avec Démos-conservatoire », précise Chantal Risser. Le but est de continuer à les accompagner. »

Mercredi tout est permis et Plan numérique

Le Plan numérique, destiné à réduire la fracture des familles, se poursuit. Il consiste en la mise à disposition d’outils numériques, ainsi qu’à l’accompagnement des familles dans leur utilisation. Les familles éloignées d’une pratique associative hors temps scolaire ou dont les enfants ne pratiquent pas d’activités le mercredi peuvent, depuis 2019, profiter du dispositif Mercredi tout est permis, qui propose des parcours d’activités sportives et culturelles, les mercredis matins… « J’ai également souhaité ouvrir des classes à connotation sportive, sur le modèles des Classes à horaires aménagées musique, conclut Michèle Lutz. Nous voulons le meilleur pour nos petits Mulhousiens ! » 

Une rentrée particulière pour les élèves du collège Kennedy

C’est un collège inédit que découvrent les 610 élèves du collège Kennedy lors de cette rentrée si particulière. En effet, le démarrage des travaux de restructuration et d’aménagement du collège de l’avenue Kennedy, a nécessité l’aménagement d’un nouveau collège provisoire, dans les locaux de l’ancien lycée Camille Claudel, avenue DMC.

Marc-Antoine Vallori

« Le déménagement s’est bien passé, souligne Patrick Layet, le nouveau principal du collège Kennedy. Des aménagements importants de mises aux normes, d’électricité, de peinture ont dû être réalisés par le Conseil départemental du Haut-Rhin, en lien avec de nombreuses entreprises, l’Education nationale et la Ville de Mulhouse. Un gros travail a été effectué pour transférer tout le matériel et préparer la rentrée. Comme dans un nouvel établissement, il reste toujours des petites choses à régler mais les élèves et les professeurs sont positivement surpris par le résultat. »

Dès ce mois de septembre et pendant plus de deux ans, le collège du centre-ville sera restructuré, une extension de 2 000m² sera construite, permettant, à terme, d’accueillir 150 élèves supplémentaires, pour un budget global de 9,9 millions d’euros.

SH

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR