Suivez-nous :
Piétonnisation : une concertation pour prendre en compte tous les besoins | M+ Mulhouse

Piétonnisation : une concertation pour prendre en compte tous les besoins

10 octobre 2022 à 15h16 par 9832

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Après des concertations durant les forums de quartiers en mars, à l’occasion de la Journée « Parcourez le quartier autrement », ou encore une réunion publique, ce sont des visites in situ qui ont été proposées aux usagers du secteur de la place de la Concorde, en vue de sa piétonnisation. Reportage.

Les questions ne manquaient pas, lors de la troisième visite de terrain, organisée vendredi 7 octobre, dans le cadre de la piétonnisation du secteur de la rue de l’Arsenal. Pour rappel, les rues de l’Arsenal, de la Loi, Bonbonnière, des Bons Enfants, des Tanneurs et une partie de la rue du Raisin seront intégrées au plateau piétonnier du centre-ville, courant 2023, après les travaux visant à remplacer une conduite d’eau potable sur le même secteur de la ville (lire notre article).

« Entendre tous les besoins qui s’expriment »

Si le principe de piétonnisation de ce secteur est acté, il s’agit de concerter les habitants, commerçants et usagers, afin de répondre aux interrogations et aux besoins du plus grand nombre. « Il y a déjà eu des réunions de discussion avec les commerçants et le grand public, pour informer et discuter du projet. L’objectif est d’entendre tous les besoins qui s’expriment et d’arriver à un dispositif final qui en tienne compte et soit équilibré », confie Philippe Trimaille, l’adjoint au maire délégué au Commerce, qui animait la visite de terrain de ce vendredi. Une visite suivie par une bonne cinquantaine de participants, essentiellement des commerçants, et placée sous le signe des interrogations, pour ne pas dire d’une certaine méfiance à l’encontre du projet.

Les rues de l’Arsenal, de la Loi, Bonbonnière, des Bons Enfants, des Tanneurs et une partie de la rue du Raisin seront intégrées au plateau piétonnier du centre-ville, courant 2023.

« D’où que l’on vienne, il y a toujours une place de stationnement ! »

« Quand il y a un changement, la réaction naturelle que l’on a est de se crisper, d’être inquiet, expose l’adjoint au Commerce. Parmi ces inquiétudes, certaines ne sont pas fondées et c’est à nous de vous dire pourquoi. Sur les autres, on doit parler, et trouver des solutions ! » Les questions ne se sont pas faites attendre : « Est-ce que ce sera complétement piéton ? Y aura-t-il des bornes pour permettre aux riverains d’accéder ? Ça fonctionne très bien aujourd’hui, pourquoi changer ? Comment pensez-vous que cela puisse fonctionner ? » Autant d’interrogations auxquelles Philippe Trimaille et les techniciens de la Ville qui l’accompagnaient ont tenté de donner des réponses, rappelant d’emblée la situation actuelle : « Aujourd’hui, les gens ne stationnent pas leurs voitures dans les rues des Tanneurs, de l’Arsenal ou des Bons Enfants. Ils vont déjà sur les autres parkings, situés à proximité. Actuellement, on a l’impression qu’il n’y a pas assez de places, parce qu’on tourne pour en trouver. Dans le même temps, on a des places disponibles dans les parkings en ouvrage, avec une offre plus que suffisante mais sous-utilisée. D’où que l’on vienne, il y a toujours une place de stationnement ! »

Plus de fréquentation dans les rues piétonnes

Aux commerçants inquiets de la chute de fréquentation que la piétonnisation pourrait induire, Philippe Trimaille répond en donnant l’exemple de la rue du Sauvage, piétonnisée dans les années 1980, non sans susciter d’intenses débats. « D’un point de vue commercial, il y a davantage de fréquentation quand c’est piétonnisé que quand il y a de la circulation automobile. Et ce, d’autant plus qu’une bonne partie de la circulation de la rue des Tanneurs est de transit. » Et l’adjoint de rassurer les commerçants et riverains : « Ce qu’on peut faire aujourd’hui, on pourra le faire demain ! »

Christophe Schmitt

Questions sur le parking Maréchaux

Autre sujet de crispation, ce vendredi matin : la fermeture pour travaux du parking des Maréchaux, à partir de l’été 2023, pour une durée d’environ quatre mois. « Il y a une fragilité sur le parking et il faut en tenir compte de manière responsable, lâche Philippe Trimaille. Si on ne fait rien, c’est le préfet qui fermera le parking ! » Les travaux de rénovation et d’étanchéité du parking s’accompagneront, en surface, de la rénovation complète du dallage de la Cour des Maréchaux.

Une nouvelle visite mardi soir

Une nouvelle visite de terrain aura lieu ce mardi 11 octobre, de 18h à 19h, place de la Concorde, toujours avec l’objectif de recueillir le maximum de retours. Ces rencontres sont coordonnées par l’Agence de la participation citoyenne, dont les agents se chargent de recueillir l’ensemble des différents retours, en vue de fournir un livret de préconisations aux différents services concernés. « Après ces visites de terrain, nous allons essayer d’intégrer toutes les données et les besoins, pour s’assurer qu’on ne passe pas à côté de quelque-chose et proposer un fonctionnement dans lequel chacun s’y retrouvera », conclut Philippe Trimaille.

RDV mardi 11 octobre, à 18h, place de la Concorde.
+ d’infos sur mulhousecestvous.fr

Place du piéton en ville : un RDV citoyen le 18 octobre

« Quelle place pour les piétons en ville à Mulhouse ? » C’est le sujet du rendez-vous citoyen qui aura lieu, le mardi 18 octobre, au Carré des associations. Au programme de ce rendez-vous animé par des spécialistes, la présentation des projets portés par la Ville pour mieux accueillir les piétons dans l’espace public, des échanges autour des enjeux du développement des mobilités douces, ainsi que la présentation des concertations menées.

Mardi 18 octobre, de 18h à 19h30 au Carré des associations, 100, avenue de Colmar. Accès libre sur inscription.
+ d’infos au 03 89 33 79 37, par mail et sur https://www.mplusinfo.fr/la-zone-pietonne-du-centre-ville-etendue-en-2023-mulhouse/.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

2 réponses à “Piétonnisation : une concertation pour prendre en compte tous les besoins

  1. Bonjour

    Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi la Rue des 3 Rois n’a pas été incluse dans la piétonnisation, surtout que c’est facile à faire. La boucle Rue de Lyon->Rue de Lucelle->Rue Sainte-Claire permet en effet d’accéder facilement aux différents point de la zone et au parking sans passer par la rue des 3 Rois donc je ne comprends pas où se situe le problème. On ne peut de toute manière pas stationner dans la rue des 3 Rois et il y a le parking Porte du miroir juste à côté.

    Je dis ça car il y a beaucoup de restaurants dans cette rues avec des terrasses et que la circulation automobile est vraiment gênante. Allez vous y promener vous verrez. Et surtout en terme de projet pour la ville, piétonniser la rue des 3 Rois c’est essentiel pour étendre le centre-ville en direction de la Fonderie, ce qui est un objectif de la ville il me semble.

    Quelqu’un a-t-il une réponse ?

    1. Quand j’habitais encore le quartier Fonderie (ça fait plus de 12 ans que j’ai déménagé) on parlait déjà de l’extension de la zone piétonne vers mon quartier. C’est bien la concertation mais à un moment il faut avoir un peu de courage ou être raccord avec l’image de ville monde qu’on souhaite véhiculer. Au fil des années Mulhouse est devenu une ville qui se contente de suivre le mouvement à bonne distance. Loin de l’esprit innovant qui a fait la notoriété de de Mulhouse.

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR