Suivez-nous :
OSM : une saison sous le signe de Beethoven | M+ Mulhouse

OSM : une saison sous le signe de Beethoven

7 juillet 2020 à 11h48 par 2 2841

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

La saison 2020-2021 de l’Orchestre symphonique de Mulhouse est dévoilée. Concerts symphoniques, ciné-concerts, opéras et concerts DiVin rythmeront cette saison, dont la programmation rend largement hommage au compositeur Ludwig Van Beethoven.

Vidéos musicales « comme à la maison » pendant le confinement, concerts en petites formations dans les quartiers pour renouer des liens avec le public… Si l’Orchestre symphonique de Mulhouse a été impacté par le confinement, les musiciens n’ont pas remisé leurs instruments au placard pour autant. « Les musiciens ont poursuivi leur travail pendant le confinement et se sont adaptés à cette situation exceptionnelle, salue Anne-Catherine Goetz, fraîchement nommée adjointe au maire déléguée à la Culture. L’OSM était l’un des premiers à avoir dû cesser son activité et l’un des premiers à renouer des liens physiques avec son public, dans un format adapté. »

Un programme alternatif

Et si le Covid-19 a chamboulé le fonctionnement de l’Orchestre ces derniers mois, il n’a pas empêché l’élaboration de la programmation de la saison prochaine, qui devrait faire le bonheur des mélomanes. « Le programmation est dédiée au voyage et à l’évasion, commente Guillaume Hébert, le directeur général de l’OSM. Au vu du contexte sanitaire, nous avons également travaillé sur un programme alternatif, adapté aux mesures en vigueur. »

En attendant les prochaines échéances liées au déconfinement, la programmation s’articulera autour de neuf concerts symphoniques, mensuels, dès le mois de septembre. « Le lancement de la saison se fera le 19 septembre, à l’occasion des Journées du patrimoine, expose Anne-Catherine Goetz. Les musiciens joueront dans différents endroits de la ville avant le concert du soir, dans la grande salle, qui sera gratuit. » A l’instar de nombreux autres concerts, la programmation de ce premier rendez-vous de la saison comportera une œuvre de Ludwig Van Beethoven, auquel l’OSM rendra hommage tout au long de la saison, à l’occasion du 250e anniversaire de sa naissance.

« Aller vers tous les publics »

Le compositeur allemand sera aussi mis à l’honneur à l’occasion du traditionnel concert du Nouvel an, qui voit sa formule évoluer : deux concerts seront proposés à La Filature le 1er janvier (à 15h et 19h), un à Riedisheim le lendemain et un dernier à Saint-Louis. D’autres concerts « hors les murs » sont prévus durant la saison : le 24 janvier à l’église Saint-Etienne, autour d’une programmation axée sur les fanfares, le 29 mai à Colmar et début juin à l’église Saint-Etienne, autour de la musique sacrée… « Nous avons une volonté d’aller vers tous les publics, de permettre à ceux qui ne viennent pas forcément à La Filature d’entendre l’Orchestre », lâche Guillaume Hébert, qui plaide pour une ouverture plus large vers tous les publics, notamment les plus jeunes.

Dracula, Mickey et le Général de Gaulle

A l’OSM, la diversification des publics passe notamment par celle des formes d’expressions et de propositions. Ainsi, l’Orchestre participera à trois opéras et à un ballet, pas moins de sept concerts DiVin mêlant musique de chambre et dégustations de vins seront organisés, les ciné-concerts raviront une nouvelle fois les amateurs du genre, avec Dracula et Chantons sous la pluie, tandis que les « Concerts famille » raviront le jeune public.  Plusieurs villes du Grand Est auront aussi l’honneur d’accueillir les musiciens de l’OSM pour des concerts : concert décentralisé à Wettolsheim (13 nov.), hommage au Général de Gaulle à Reims (28 nov.), Journée de l’Europe au Hartmannswillerkopf (9 mai), ainsi qu’un concert Disney, qui sera donné à Montbéliard, Nancy, Metz et Epernay, sur le même modèle que les concerts Star Wars de la saison dernière. Avis aux amateurs : il est possible de s’abonner dès ce mardi 7 juillet, tandis que la billetterie pour les concerts à l’unité ouvrira le 1er septembre !

+ d’infos sur orchestre-mulhouse.fr et www.facebook.com/OrchestreSymphoniqueMulhouse

Guillaume Hébert, nouveau directeur général de l’OSM

Ancien régisseur adjoint de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, régisseur général de l’Orchestre national de Lyon, puis intendant et administrateur des formations musicales à l’Opéra national de Paris, Guillaume Hébert est, depuis le 1er janvier, le directeur général de l’OSM. Un nouveau poste qui répond aux objectifs de la formation mulhousienne et notamment à l’obtention du label « Orchestre national en région ».

Christophe Schmitt

« La première mission d’un directeur général, c’est de définir et de mettre en œuvre le projet artistique de la structure, en lien avec le directeur musical, souligne Guillaume Hébert. Mon rôle est aussi de gérer l’administratif, les ressources humaines et le budget de l’OSM. Je tiens à ce que l’orchestre aille à la rencontre de tous les publics, et notamment les jeunes, en sortant un maximum de ses murs, en tissant des liens avec tous les partenaires culturels. Nous devons nous rapprocher de tous les Mulhousiens et de tous les Alsaciens et aller à la rencontre du public, partout. » SH

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Une réponse à “OSM : une saison sous le signe de Beethoven

  1. Le grand exploit de l’office de tourisme autrichien: faire croire que Hitler est allemand et Beethoven autrichien. Le contraire est le cas! Felicitation, vous êtes tombés dans le piège….

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR