Suivez-nous :
OSM : première mondiale pour la création « Sumer » de Michel Tabachnik | M+ Mulhouse

OSM : première mondiale pour la création « Sumer » de Michel Tabachnik

13 décembre 2019 à 8h34 par 6850

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Après un premier passage remarqué et apprécié à l’Orchestre symphonique de Mulhouse, Michel Tabachnik revient dans la cité mulhousienne pour y présenter sa dernière création « Sumer ». A découvrir, les 20 et 21 décembre à La Filature. Rencontre.

Comment avez-vous connu l’Orchestre symphonique de Mulhouse ?
L’Orchestre symphonique de Mulhouse m’a sollicité pour diriger un concert en janvier 2018 et ce fut une joie d’accepter Ma première impression a été très enthousiaste : j’ai trouvé les musiciens très motivés avec le désir de travailler en profondeur. Les tableaux d’une exposition de Moussorgski [ndlr : joués lors de ce concert symphonique] met tous les solistes très en valeur. C’était un plaisir de les entendre l’un après l’autre jouer avec talent et sentiment. Cette exécution m’a apporté une immense joie musicale et humaine.

Quelle a été votre première impression au contact de l’Orchestre symphonique de Mulhouse ?
Une impression très chaleureuse, très sympa. C’est un orchestre amène, qui a du coeur. Mulhouse est une ville à la géographie particulière, au milieu de trois pays. Il y a un peu de ces trois pays dans l’orchestre : la souplesse de la France, la rigueur de l’Allemagne, la pluri-culture de la Suisse, un mélange de diverses influences qui donne une magnifique synthèse.

Fondation Louis Vuitton Martin Raphaël Martiq

Lors de votre venue en 2018, vous étiez en pleine création de « Sumer ». Comment en êtes-vous venu à jouer la première à Mulhouse ?
L’orchestre me l’a proposé plus que gentiment ! Lors de ma dernière venue, nous avons parlé de cette création avec David Zuccolo [musicien de l’orchestre]. David a été enthousiasmé par l’idée de faire la première avec l’orchestre de Mulhouse, Gautier Capuçon et moi n’avions pas encore décidé d’un lieu, Mulhouse était l’endroit idéal. L’accord de principe était pris, restait à trouver une date où tout le monde serait libre. Mulhouse s’est montrée disponible et nous voilà !

Parlez-nous de votre création « Sumer »…
Tout a démarré par une image sumérienne (ndlr : 3 000 ans avant JC) sur laquelle des musiciens jouaient de doubles flûtes. Cela a été mon point de départ. Au début de la pièce, deux flûtes jouent dans un esprit un peu antique et le violoncelle donne une couleur à tout cela, un peu comme si on cherchait dans les mémoires. Cette musique se veut un lien entre l’antique civilisation et nous, une émotion au-delà du temps et de l’espace.

La soprano Odile Heimburger accompagnera également votre œuvre. Quelle rôle a-t-elle joué ?
La voix est comme une apparition qui vient de loin et se pose sur l’orchestre. La soprano intervient à la fin de l’œuvre et son chant donne une sorte de réponse au violoncelle qui lui, évoque plutôt une suite d’interrogations. L’orchestre susurre des mots en langage sumérien, le chant vient se mélanger au violoncelle et la voix humaine double le violoncelle, elle est comme son ombre.

Qu’attendez-vous de cette première à Mulhouse ? Etes-vous serein ?
Une première est un moment de grâce et aussi un moment d’angoisse. J’ai une grande confiance dans l’orchestre qui, j’espère, viendra contredire les perpétuels doutes du compositeur, l’anxiété d’attendre la réaction des auditeurs.
Une œuvre nouvelle, on l’espère, devrait faire surgir de nouvelles émotions. C’est mon espoir, que l’émotion que j’ai essayé d’imprimer dans l’écriture parvienne à toucher le cœur du public.

Concert vendredi 20 décembre à 20h et samedi 21 décembre à 19h à La Filature. + d’infos dans l’agenda, réservation en ligne

Clés d’écoute avant-concert

Une heure avant le concert, profitez des clés d’écoute données par Paul-Philippe Meyer, en présence de Michel Tabachnik, pour mieux appréhender et apprécier les œuvres jouées.
Durée : 45 minutes.

Vendredi 20 décembre à 19h et samedi 21 décembre à 18h – Salle Jean Besse La Filature. Accès libre et gratuit.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR