Suivez-nous :
Mois du cerveau : un mois pour s’informer et changer son regard | M+ Mulhouse

Mois du cerveau : un mois pour s’informer et changer son regard

28 avril 2022 à 16h44 par 1 0940

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Organisée par la Ville et un collectif d’associations, la 14e édition du Mois du cerveau propose, du 30 avril au 31 mai, un vaste programme de conférences, rencontres, expositions et animations pour mieux comprendre le cerveau et ses maladies. Objectifs : faire tomber les barrières de l’ignorance et la stigmatisation.

Depuis 2007, le Mois du cerveau permet de diffuser des connaissances scientifiques, accessibles à tous, et de contribuer à l’intégration sociale des personnes atteintes de troubles neurologiques, psychologiques, psychiatriques ou liées à un handicap, tout en développant des liens et des coopérations entre les institutions, les associations et les personnes malades. Après une annulation en 2020 et une édition 100% digitale en 2021, qui avait néanmoins rencontré un beau succès, le Mois du cerveau fait son retour « en vrai », du 30 avril au 31 mai, à Mulhouse.

« Organisé dans le cadre d’un beau partenariat entre une quarantaine d’associations et la Ville, le Mois du cerveau a pour but premier de lutter contre la stigmatisation des personnes touchées par les maladies du cerveau, explique Henri Metzger, conseiller municipal délégué à la Santé. En diffusant le plus largement possible les connaissances scientifiques, l’objectif est que ces maladies soient mieux comprises et que les malades puissent mieux vivre, dans une société plus inclusive. »

Rendre les savoirs accessibles

Loin de simples échanges entre spécialistes, le Mois du cerveau rend accessibles des savoirs et des sujets complexes, au plus grand nombre, via des évènements très divers qui mobilisent les acteurs associatifs engagés dans l’accompagnement des malades et des familles.

« Nous tenons à porter des thèmes transversaux et à présenter des problématiques communes, même si les maladies sont différentes, explique François Muller, délégué haut-rhinois de l’Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques (Unafam). A travers ces différents évènements, l’objectif est aussi de créer du lien entre les structures, les malades et leurs familles. »

Dans cet esprit, le lancement de la manifestation, samedi 30 avril de 13h30 à 17h au parc Salvator, se veut un vrai Forum, accessible à tous avec une quinzaine d’associations et de structures qui présenteront leurs activités et leurs propositions pour une meilleure prise en charge des malades. Des animations seront également proposées : activité physique adaptée, ateliers sportifs, sophrologie, musique et annonceur public… [Edit 29/04 : Forum annulé, en raison des conditions météos].

Un programme riche et varié

Plusieurs conférences-débats sont au programme de cette 14e édition : Améliorer la confiance et l’estime de soi grâce à la psychologie positive, avec Joséphine Mercolé, (ven. 6 mai à 18h30 à l’auditorium du Centre de réadaptation) ; Maladies du cerveau, fatigue cognitive et handicap : quelle compréhension et quelles approches thérapeutiques ? avec le Pr Fabrice Berna, (lun. 23 mai à 19h15 à l’auditorium du Centre de réadaptation) ; Le syndrome du bébé secoué, une priorité de santé publique, avec le Dr Anne Laurent-Vannier, (mar. 24 mai à 19h à l’Institut de formation aux métiers de la santé) ; Dyslexie : objectif lecture, avec Christine Scarato, (mar. 31 mai à 18h30 à la bibliothèque Grand’Rue).

Deux expositions figurent également au programme : l’exposition « Être » du collectif Le Village, qui rassemble les créations artistiques d’une cinquantaine de personnes en situation de handicap mental, psychique, émanant d’un accident de vie ou d’une maladie neurologique, à découvrir du lun. 16 au sam. 21 mai de 10h à 18h, à la salle des Adjudications de l’Hôtel de ville ; l’exposition Regard’Emoi « Santé mentale et discrimination », mise en place par le GEM Les Ailes de l’espoir, du mer. 18 mai au sam. 25 juin à la bibliothèque Grand’Rue.

Côté musique, le projet Musique et moi – Musique émoi a pour objectif de « donner l’occasion aux malades d’accéder à la pratique instrumentale de leur choix, avec le soutien de professeurs », explique Daniel Diebold, qui coordonne le projet. « Cela permet de rendre possible ce qui ne l’est actuellement pas : permettre aux personnes ayant une déficience de pratiquer la musique comme tout le monde. » Cette action aura lieu à l’école de musique Saint-Barthélemy, dim. 22 mai de 14h à 17h et au Conservatoire de Mulhouse, le 10 juin.

Enfin, le cinéma Bel-Air propose une projection du film Cinq nouvelles du cerveau, de Jean-Stéphane Bron, mar. 10 mai à 20h, suivie d’un débat avec le psychiatre Yann Hodé. « C’est un film que je recommande chaudement, souligne Henri Metzger. Son approche est à la fois scientifique et éthique sur les progressions des connaissances sur le cerveau, l’intelligence artificielle et le futur de l’humanité. »

Retrouvez le programme complet et + d’infos sur www.mulhouse.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR