Suivez-nous :
Martine Blanché, Storck et la poésie en fils conducteurs | M+ Mulhouse

Martine Blanché, Storck et la poésie en fils conducteurs

29 novembre 2019 à 11h36 par 7061

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Professeure d’allemand au lycée Lambert, Martine Blanché est également auteure et publie, ces jours-ci, un ouvrage consacré à L’œuvre dramatique d’Emile Storck.

Nombreux sont les Mulhousiens qui ont croisé Martine Blanché sur les bancs du lycée, où la Mulhousienne enseigne toujours la langue de Goethe et dispense des cours de Langue et culture régionales. « J’y ai fait quasiment toute ma carrière », explique l’enseignante, qui a grandi et vit toujours dans le quartier Salengro, a fréquenté l’école Nordfeld et le lycée Montaigne avant de rejoindre la faculté de lettres, Grand’rue. « J’avais une appétence pour l’allemand, j’aimais cette langue depuis le collège », poursuit Martine Blanché, qui a toutefois fait une infidélité à la Cité du Bollwerk pour préparer sa thèse à Strasbourg.

Thèse en français et en alsacien

C’est là qu’elle fait la « connaissance » de l’auteur dialectal Emile Storck, par l’intermédiaire de son professeur, Adrien Finck. « Avec Storck, il m’a donné un sujet en or, explique Martine Blanché. Je pense qu’Emile Storck fait partie des grands auteurs dialectaux classiques, avec Nathan Katz et Georges Zink ! » Alors étudiante, Martine Blanché soutient sa thèse sur L’œuvre dramatique d’Emile Storck, écrite en français et émaillée de citations en alsacien, « tirées de l’œuvre originale de Storck. Tout le monde peut y trouver son compte, y compris les dialectophones ! »

« Je pense qu’il m’a influencée »

L’étude de l’œuvre du poète et dramaturge a suscité en Martine Blanché un amour de la poésie. « Je pense qu’il m’a influencée. La poésie s’est imposée à moi presque naturellement après ce travail d’envergure ! » En 2007, la Mulhousienne franchit le pas et publie son premier recueil de poésie, Sentes et sens (aux éditions Jérôme Do Bentzinger), presque immédiatement salué par la Société des écrivains d’Alsace et de Lorraine. Depuis, Martine Blanché a publié quatre autres recueils de poésie, tout en gardant Emile Storck dans un coin de sa tête.

Disponible en librairies

« J’ai toujours pensé à sortir ma thèse et à la rendre accessible à tous, soutient l’enseignante, dont la thèse soutenue en 1997 est disponible en librairie depuis quelques jours. Cette année marque le 120e anniversaire de la naissance de Storck, je voulais lui rendre hommage à travers cet ouvrage, il mérite pleinement d’être connu ! » Dialectophone, professeure, auteure et amoureuse de sa région, à l’instar de son sujet d’études, Martine Blanché a, en quelque sorte, bouclé la boucle en publiant sa thèse, rendant hommage à celui qui a été le déclencheur de son amour de la poésie !

« L’œuvre dramatique d’Emile Storck » (éd. Jérôme Do Bentzinger), 268 pages, 33€.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Une réponse à “Martine Blanché, Storck et la poésie en fils conducteurs

  1. l’étude de la poésie et de l’œuvre d’Emile Storck a influencé Martine Blanché et a suscité en elle un amour de la poésie qu’elle a concrétisé par l’écriture et la publication de cinq recueils de poésie remarquables.
    La lecture de sa thèse très bien écrite a été pour moi une révélation de la beauté de cette littérature alsacienne et réveillera sans doute en de nombreux lecteurs un désir d’en connaître davantage.

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR