Suivez-nous :
L’industrie textile alsacienne se mobilise pour produire des masques | M+ Mulhouse

L’industrie textile alsacienne se mobilise pour produire des masques

14 avril 2020 à 11h59 par 4 3547

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Basé à Mulhouse, le Pôle Textile Alsace a mobilisé ses entreprises partenaires pour produire rapidement des masques. Ayant réussi l’exploit de produire et de livrer 30 000 masques en seulement 15 jours, les entreprises du Pôle passent à la vitesse supérieure avec l’objectif de produire 200 000 masques par semaine.

Berceau de l’industrie textile française, l’Alsace est aussi l’un des territoires les plus durement touchés par l’épidémie de Covid-19. Fédérant 80 membres, des grands groupes industriels comme des artisans et PME de la filière textile alsacienne, le Pôle Textile Alsace a mobilisé ses entreprises partenaires pour produire, en seulement 15 jours, 30 000 masques qui ont été livrés à l’ARS Grand-Est, le 30 mars dernier.

« Nous avons passé trois jours à élaborer un cahier des charges, avec l’aide de l’Université et de laboratoires régionaux, puis trois jours pour mettre au point un prototype homologable par la DGA, explique Philippe Chican, porte-parole du Pôle Textile Alsace. Les jours suivants, il a fallu réunir la matière (microfibres, élastiques, emballages) pour couper et confectionner les 30 000 premiers masques dans des ateliers mobilisés en un temps record. Et ce, à distance, avec des référents confinés, des effectifs réduits, mais une agilité industrielle de type 4.0 ! »

Des masques lavables et réutilisables

Innovants, ces masques barrières de catégorie 4, sont aussi réutilisables. « Ces masques sont lavables jusqu’à plusieurs dizaines de fois dans le respect des conditions d’utilisation, ce ne sont pas des produits jetables ! C’est innovant dans le secteur de l’hygiène. Leur impact environnemental est faible, d’autant que les composants sont sourcés localement. En plus, ils sont 100% européens. »

Grâce à l’un de ses composants, le tissu en microfilaments Evolon, ce masque joue son rôle de barrière dans les deux sens : la personne qui le porte est protégée et son entourage aussi. Il est conçu pour les personnels non médicaux en contact avec le public : hôtesses de caisse, forces de sécurité, personnel de production ou d’entretien, enseignants… Son niveau de protection élevé permet la poursuite de l’activité économique.

Sous l’égide de la Région Grand Est, le Pôle Textile Alsace a mis en place pour ce projet une équipe aux compétences multiples, dans un contexte d’urgence absolue. Les entreprises partenaires représentent tous les métiers de la filière textile alsacienne.

La CCI Alsace Eurométropole, l’ADIRA et l’UHA (ENSISA, laboratoires) font partie des partenaires du projet. Rapidement, la production devrait monter à 200 000 unités par semaine. « Notre optique n’est pas de cesser de produire à l’issue de la crise actuelle, mais bien de proposer durablement une nouvelle solution au marché, se fondant sur un modèle d’organisation d’avant-garde », conclut Philippe Chican.

Plus d’infos : www.textile-alsace.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

7 réponses à “L’industrie textile alsacienne se mobilise pour produire des masques

  1. Bonjour,
    Ces masques seront ils également disponibles pour le commun des mortels, et où s’adresser pour en acheter.
    Merci de votre réponse et de votre engagement….
    B.Claerr

  2. Même question: lorsque la production sera suffisante pour les personnels soignants prioritaires, comment le commun des mortels pourra-t’il s’en procurer en priorisant bien évidement d’abord les personnes à risque ( personnes âgées, atteintes de pathologies chroniques, etc…)
    Merci d’avance pour votre réponse

  3. Excellente initiative, j’aimerais savoir s’il est possible de se procurer des masques, indispensables pour se protéger et faire les courses,
    je suis une personne de plus de 70 ans
    Merci pour votre réponse

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR