Suivez-nous :
L’Heure civique, un premier pas dans le monde du bénévolat | M+ Mulhouse

L’Heure civique, un premier pas dans le monde du bénévolat

12 mai 2021 à 16h18 par 1 2010

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Dispositif national lancé à Mulhouse en mars dernier, l’Heure civique permet à des Mulhousiens de s’investir bénévolement, sans engagement ni contrainte. Après deux mois, pas moins de 90 personnes et une quinzaine d’associations ont déjà répondu à l’appel.

« Bonjour, je vous invite à vous désinfecter les mains et à préparer votre pièce d’identité et votre carte Vitale. » Tout sourire, Angélique Miranda est l’une des trente bénévoles qui accueillent le public au centre de vaccination du Palais des sports, dans le cadre de l’Heure civique. « Je suis convaincue qu’il faut que les gens se fassent vacciner et j’adore être au contact des gens, donc ça me parle », explique Angélique. Comme elle, ils sont près d’une centaine à s’être portés volontaires pour des missions bénévoles d’une heure par mois, et les domaines sont variés.

Des missions variées

« Nous avons mis l’accent sur le centre de vaccination car il y avait un besoin, confie Cécile Vincent, la responsable du Carré des associations, qui fait le lien entre les bénévoles et les structures. Mais les missions sont très variées, ça peut aller du bricolage à la visite de personnes handicapées, en passant par du jardinage ! » Virginie Schelcher, elle, propose des ateliers de lecture, en lien avec le Rezo : « J’ai eu l’information via Facebook et j’ai tout de suite répondu ! Je suis arrivée sur Mulhouse, il y a un an, et je suis musicienne de métier. Avec la longue période d’arrêt, cela tombait bien ! »

« Rendre service sans être coincé »

« Il y a souvent des gens qui ont envie de s’investir, mais qui ne savent pas par où commencer, expose Cécile Sornin, adjointe au maire déléguée à la Démocratie participative. L’Heure civique nous a séduits, l’idée de s’investir une heure par mois permet de rendre service sans être coincé et en restant souple dans son emploi du temps ! » Mieux, cette heure qui pourrait sembler anodine permet parfois de briser la glace, d’entrer dans le monde associatif d’une autre manière et, pourquoi pas, de s’y plaire et d’aller plus loin.

Aller plus loin

C’est ce qui s’est passé avec Angélique Miranda, qui s’investit plusieurs heures par mois au centre de vaccination, avec Virginie Schelcher, qui se réjouit déjà pour son prochain créneau « Passion lecture », mais aussi au sein du Réseau Dédale, qui a accueilli une bénévole visiblement ravie. « Nous sommes en train de préparer un local sur l’avenue Briand, qui sera un lieu d’expositions et de rencontres des habitants, explique Siam Angie Guyot, la directrice de l’association. Nous avons proposé une mission de bénévolat et avons été contactés par une bénévole qui est venue voir l’espace et nous a aidés à peindre les murs. Nous avons échangé sur les projets, tout en peignant, elle a passé une heure avec nous et a eu très envie de revenir, nous avons rapidement créé des liens et allons travailler ensemble pour la suite ! »

Favoriser les liens de proximité

Et, parce que l’Heure civique est avant tout une histoire de rencontres, six rencontres de volontaires se feront en visio, sur 17 mai au 3 juin. « L’objectif est de mettre en lien des gens du même quartier, pour écouter les envies des Mulhousiens et essayer de favoriser les liens de proximité, précise Cécile Vincent. L’engagement associatif est important mais parfois, on peut aider un voisin ! » En attendant de pouvoir organiser des rencontres en présentiel, cette nouvelle initiative est un pas de plus vers l’idéal souhaité par Cécile Sornin : « Permettre à cette ville d’être toujours plus solidaire et citoyenne. »

+ d’infos sur mulhousecestvous.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR