Suivez-nous :
L’EuroAirport paré pour redécoller progressivement, cet été | M+ Mulhouse

L’EuroAirport paré pour redécoller progressivement, cet été

10 juin 2020 à 18h16 par 2 3340

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Quasiment au point mort depuis bientôt trois mois, le trafic passager de l’EuroAirport devrait progressivement repartir, cet été, avec 80 destinations proposées au 1er juillet.

Des parkings vides, un terminal désert et silencieux, des employés masqués… Le trafic passager de l’EuroAirport aura fondu comme neige au soleil pour se retrouver quasiment au point mort, depuis bientôt trois mois.

« L’EuroAirport a été sévèrement impacté depuis la mi-mars, période à partir de laquelle les mesures de confinement des gouvernements français et suisses sont entrées en vigueur. L’exercice 2019 laissait présager un exercice 2020 tout aussi positif », explique, sans langue de bois, Matthias Suhr, le directeur général de l’EuroAirport, chiffres à l’appui.

-80% de passagers en 2020

Marc-Antoine Vallori

Après un nouvel exercice record avec 9,1 millions de voyageurs enregistrés et un solde bénéficiaire de 24,3 millions d’euros, tous les compteurs étaient au vert, fin 2019 (lire notre article sur mplusinfo.fr). Vingt-et-une semaines et une crise sanitaire plus tard, l’EuroAirport a enregistré, sur les traditionnels très bons mois d’avril et mai, une baisse de 99,8% du nombre de passagers. Selon les projections, l’EuroAirport pourrait subir une baisse drastique, de l’ordre de 80%, du nombre de passagers annuels.

Mesures sanitaires

La réouverture des frontières françaises, suisses et allemandes, prévue le 15 juin, permet d’espérer une embellie et une reprise d’activité pour les compagnies. « La reprise de plusieurs liaisons aériennes est prévue de manière progressive », confirme le directeur général. L’EuroAirport devrait desservir, à partir du 1er juillet, près de 80 destinations sur un total de 100, mais avec des fréquences de vols réduites. A elle seule, la compagnie EasyJet annonce, pour cet été, un plan de vols d’une cinquantaine de destinations. Cette reprise des liaisons aériennes – conditionnée par l’ouverture des frontières européennes – s’accompagne d’une série de mesures sanitaires visant à la sécurité de tous, à commencer par le port obligatoire du masque, à partir de l’âge de 11 ans, dans tout le terminal, mais aussi de mesures de maintien de distanciation physique d’un mètre minimum entre les voyageurs, de mise en place de distributeurs de gel hydroalcoolique, de plexiglas pour les postes en contact avec les clients… (lire par ailleurs)

Baisse des investissements

Marc-Antoine Vallori

Si le trafic des passagers s’apprête à redécoller progressivement et qu’il est quasi-acquis que l’EuroAirport ne retrouvera pas avant 2023 son niveau d’avant-crise, l’activité fret se situe, elle, dans la « lignée de 2019 avec un tonnage stable ». Particulièrement sollicité pour des vols sanitaires de prise en charge des patients Covid-19 de l’Hôpital de Mulhouse au cœur de la crise, puis pour l’acheminement des masques de protection, l’EuroAirport  reconnait, par-contre, des difficultés sur le plan de ses activités industrielles dues, comme l’explique la direction ,« aux restrictions des autorités ainsi qu’à une baisse des commandes », à l’image de Jet Aviation, qui annonce la suppression de 300 postes, et d’Air Service Basel, qui suspendra les services de maintenance, à partir du mois d’août. « Si les bénéfices engendrés ces derniers exercices permettent aujourd’hui de faire face sans solliciter des aides d’Etat », comme le rappelle Matthias Suhr, « l’incertitude quant à l’évolution de la crise » oblige l’EuroAirport à revoir sa copie en matière d’investissements à court et à plus long terme. Dans le même temps, la direction de l’EuroAirport annonce le gel des recrutements concernant son équipe de salariés, qui représentent 400 des 6 500 employés travaillant, toutes entreprises confondues, sur la plateforme de l’aéroport.

Qui dit reprise progressive du trafic passager de l’EuroAirport, dit aussi reprise des sujets d’actualité, à commencer par le dossier des nuisances nocturnes des communes alentours. « L’EuroAirport est clairement engagé dans une démarche de développement durable », résume Frédéric Velter, directeur adjoint de l’EuroAirport, qui vise notamment une réduction significative des nuisances sonores, entre 23h et minuit.

+ d’infos sur euroairport.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR