Suivez-nous :
Les Vagamondes, un « festival sans frontière » | M+ Mulhouse

Les Vagamondes, un « festival sans frontière »

25 février 2022 à 16h56 par 4740

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Après une édition 100% numérique en 2021, le festival des Vagamondes fait son retour en présentiel pour sa dixième édition, du 15 au 27 mars, à La Filature et dans de nombreux lieux partenaires.

C’était un festival dédié aux cultures du Sud, qui s’est progressivement mué en festival sans frontière, sous l’impulsion de Benoît André, qui a pris la direction de La Filature en 2020. « Le festival Les Vagamondes évolue pour travailler sur la notion de frontières, avec le souhait de s’affranchir des frontières géographiques, confie le directeur. Aujourd’hui, l’actualité nous ramène à la réalité des frontières et ça m’interroge notre pouvoir sur cette situation, et comment la culture peut agir… La question des frontières reste au cœur des préoccupations du monde et je préfère la manière dont les artistes abattent les frontières… »

La frontière, une notion vaste

Lors des Vagamondes, la notion de frontière est vaste, voire floue, et va au-delà d’une délimitation nette entre deux états. Et il suffit de jeter un œil au programme de 13 spectacles, 5 films, 3 expositions et 7 autres rendez-vous pour s’en rendre compte. Dès la soirée d’ouverture, Sofiane Saidi abolira les frontières entre les styles musicaux, en invitant Malik Djoudi, Oum, Flèche Love et Acid Arab pour un « Cabaret de l’espace » qui devrait rester dans les mémoires. Avec le spectacle documentaire « L’homme qui tua Mouammar Kadhafi », c’est la question des rapports entre spectacle et journalisme, manipulation dramaturgique et fake news, qui anime le collectif Superamas et interrogera le public.

Migrations et rapports entre homme et machine

Dans « Tünde » comme dans « Le chant du père », les questions de migration, de culture d’origine ou encore d’intégration sont centrales, tandis que deux compagnies se sont emparées de l’essai de Jonathan Crary, « Le capitalisme à l’assaut du sommeil », interrogeant le rapport au temps et même aux pratiques artistiques. En effet, avec « 24/7 », le collectif INVIVO invite le spectateur à participer à une expérience immersive, en réalité virtuelle. Et puisqu’on parle de pratiques artistiques nouvelles, comment ne pas évoquer cet autre spectacle, dans lequel le chorégraphe, danseur et inventeur Huang Yi partage la scène avec un robot tout droit sorti d’une chaîne de montage automobile, interrogeant par là même les rapports entre l’homme et la machine, les frontières entre l’enfance et l’âge adulte…

Etienne TordoirAngélique Kidjo assurera le concert de clôture du festival.

Du cinéma…

Dans l’optique de s’ouvrir au maximum à son environnement, La Filature s’est entourée de différents partenaires qui accueilleront également des spectacles : l’Afsco, le Théâtre de la Sinne, le Créa de Kingersheim, La Passerelle de Rixheim, La Coupole de Saint-Louis, ainsi que le Cinéma Bel-Air. Ce dernier proposera une sélection de cinq films, parmi lesquels « Le liseré vert » de Gilles Weinzaepflen, qui a suivi les bornes qui marquaient les frontières de l’Alsace-Lorraine de 1870, et « Impulso », qui présente le travail de la danseuse et chorégraphe Rocio Molina, qui repousse les limites et le cadre du flamenco, et dont le spectacle sera présenté à La Coupole.

… et des expositions

L’exposition du photographe SMITH sera aussi visible durant le festival, tout comme le deuxième volet de l’impressionnante installation électronique de Stanza, The Nemesis Machine, qui prendra place sur la mezzanine. En lien avec Le Nef des Sciences et l’association aPoGée Culture, l’exposition itinérante « A corps parfait ? » présentera quant à elle les interventions de l’homme pour réparer ou améliorer son corps, à travers l’histoire… Enfin, pendant le festival comme pendant toute l’année, La Filature continuera à essayer de faire tomber les frontières invisibles qui la séparent d’une partie du public mulhousien, en proposant des rendez-vous qui sortent des sentiers battus, à l’image du Café-croissant-musique avec Jacqueline Caux ou d’une visite guidée de l’exposition de SMITH avec pique-nique tiré du sac. Tout un programme !

Festival Vagamondes, du mardi 15 au dimanche 27 mars, divers lieux.
+ d’infos sur www.lafilature.org. Consulter le programme complet.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR