Suivez-nous :
Les Incomparables Bugatti s’exposent à la Cité de l’auto | M+ Mulhouse

Les Incomparables Bugatti s’exposent à la Cité de l’auto

19 juin 2019 à 12h22 par 1 7650

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

A l’occasion des 110 ans de Bugatti, la Cité de l’automobile, qui abrite la plus importante collection Bugatti au monde, accueille l’exposition Incomparables Bugatti, du 19 juin au 3 novembre. Les incroyables Veyron, Chiron et Divo s’y dévoilent aux côtés des bolides historiques et d’objets rares de la marque. 

« Si c’est comparable, ce n’est plus une Bugatti ! » Affichés à l’entrée de l’exposition Incomparables Bugatti, à la Cité de l’auto, les mots d’Ettore Bugatti, fondateur de l’une des plus célèbres marques automobiles du monde sonnent toujours aussi justes, 72 ans après sa disparition. Uniques et incomparables, les voitures Bugatti le sont autant par leurs performances et leur design que par leur coût et leur production très limitée. Avec 80 voitures assemblées chaque année dans l’atelier de Molsheim, la production de Bugatti s’apparente plus à de l’orfèvrerie ou à de la haute couture qu’à de l’assemblage à la chaîne.

« Rien n’est trop beau, rien n’est trop cher »

Thomas Itty

Héritée des premières heures de la marque, cette ambition de perfection a su traverser les années et s’incarner dans tous les modèles produits par la firme. « Rien n’est trop beau, rien n’est trop cher », disait également Ettore Bugatti et les ingénieurs de Bugatti ont du s’en souvenir au moment de concevoir la Divo, la dernière-née de la marque, actuellement en production. Produite uniquement à 40 exemplaires, pour un prix de vente de 5 millions d’euros, cette nouvelle « hyper-car » est l’un des joyaux de l’exposition de la Cité de l’auto. A ses côtés, la Chiron, la Veyron ou encore la superbe berline Galibier, un modèle unique, font partie des modèles contemporains de l’exposition, qui dialoguent avec les figures historiques majeures, issues de la collection du musée mulhousien.

« Grâce à la complicité des équipes de Bugatti, le musée, qui accueille la plus importante collection Bugatti au monde, peut présenter des modèles récents, qu’on ne peut voir nulle part ailleurs, explique Richard Keller, conservateur du musée et commissaire général de l’exposition. Très marqués par les personnalités d’Ettore Bugatti et de ses enfants, les gens de chez Bugatti ont su reprendre le flambeau, avec beaucoup d’audace, l’une des marques de fabrique de l’entreprise. »

« A la Cité de l’auto, on retrouve son âme d’enfant »

Thomas Itty

De l’audace, il en fallait en effet pour concevoir la Bugatti Royale de 1933, voiture la plus puissante et la plus chère de son temps, ou encore l’Atalante de 1937, dont les lignes Art Déco ont été dessinées par Jean Bugatti. Avec la Type 51, la 251 ou encore la EB110, ces modèles historiques se laissent découvrir sous un nouveau jour grâce à l’exposition qui présente aussi des objets d’art rares, créés par Rembrandt et Carlo Bugatti.

« Cette exposition d’exception ne peut être comparée à aucune autre, tout comme les véhicules exceptionnels qu’elle présente, souligne Michèle Lutz, maire de Mulhouse. Chaque voiture a ses spécificités, son histoire, en lien avec le message de liberté et les performances de haute technologie portés par Bugatti. Ici, chacun peut rêver ! A la Cité de l’auto on retrouve son âme d’enfant ! »

Les enfants (et les adultes) pourront également découvrir, les 29 et 30 juin, à l’occasion du Festival des véhicules anciens, l’unique exemplaire de la Chiron, construite en Lego Technic, grandeur nature. L’une des nombreuses animations estivales proposées par la Cité de l’auto, avec le spectacle En Piste, les week-ends et jours fériés, et les évènements Véhicules en uniforme (27 et 28 juillet) et Bienvenue en Amérique (25 août).

Exposition visible tous les jours du 19 juin au 3 novembre de 10h à 18h. Plus d’infos : www.citedelautomobile.com

Le Fangio, nouveau restaurant argentin du musée

Un nouveau restaurant vient d’ouvrir ses portes à la Cité de l’automobile : le Fangio. Nommé en l’honneur du célèbre pilote argentin Juan Manuel Fangio, dont la visite au musée est encore visible sur le livre d’or, le lieu accueille ainsi une Maserati 250, un modèle avec lequel le légendaire pilote a remporté le championnat du monde en 1957. Côté cuisine, c’est l’Argentine qui est à l’honneur avec de la viande de bœuf, des empanadas au ceviche de poisson, des desserts et vins argentins…

Le restaurant est ouvert tous les jours de 12h à 15h et son accès est libre, sans visite des collections. Réservations : 03 89 56 68 90

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR