Suivez-nous :
Les artistes alsaciens dans la lumière au Musée des Beaux-arts | M+ Mulhouse

Les artistes alsaciens dans la lumière au Musée des Beaux-arts

20 octobre 2022 à 17h40 par 8120

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Le Musée des Beaux-arts de Mulhouse met en lumière quatre peintres alsaciens du début du XXe siècle, aujourd’hui méconnus mais dont les œuvres méritent d’être redécouvertes. En plus de cette exposition, présentée jusqu’au 29 janvier 2023, l’artiste mulhousien Anthony Vest propose, lui, une exploration du patrimoine industriel de Mulhouse.

A quoi tient, pour les artistes, le passage à la postérité et la reconnaissance de leurs œuvres par les générations futures ? C’est la question qui revient après la découverte de la nouvelle exposition du Musée des Beaux-arts, « Regards sur les collections : Artistes alsaciens 1910-1960 ». Celle-ci présente des œuvres de quatre peintres natifs du Sud-Alsace, Alfred Giess, Léon Lehmann, Charles Walch et Robert Breitwieser, qui partagent le fait d’avoir été célébrés de leur vivant et sont aujourd’hui largement méconnus.

« Ces œuvres sont presque toutes issues des réserves du Musée des Beaux-Arts, explique Laure Houin, conseillère municipale déléguée à la Préservation et à la mise en valeur du patrimoine communal et aux Musées municipaux. Les collections des Musées historiques et des Beaux-arts sont riches et très éclectiques et 10% seulement de ces collections sont présentées au public. Avec cette exposition « Regards sur les collections », qui comportera un deuxième volet « Aux frontières des avant-gardes », entre mars et septembre 2023, l’objectif est de porter un regard renouvelé sur ces collections. »

Replacer ces peintres « dans la grande histoire de l’art »

Catherine Kohler

Mise sur pied par Chloé Tubœuf, responsable du Musée des Beaux-arts et Lionel Pinero, régisseur des collections, l’exposition « Artistes alsaciens 1910-1960 » permet de découvrir la richesse et l’éclectisme des collections du XXe siècle du Musée, dont les œuvres présentées dans le parcours permanent s’arrêtent à la fin du XIXe siècle. « Si des expositions consacrées à Robert Breitwieser et à Charles Walch, notamment, ont déjà été présentées à Mulhouse, là, il s’agit d’œuvres qui n’ont pas ou peu été présentées au public, souligne Chloé Tubœuf. Nous avons choisi ces quatre peintres car ils ont tous eu une carrière intéressante mais ne sont pas vraiment passés à la postérité. Ils étaient tous attachés à l’Alsace, mais ont fait carrière à Paris et ailleurs. Ils ne se sont, de loin pas, cantonnés au régionalisme et nous souhaitons les replacer dans la grande histoire de l’art. »

Robert Breitwieser et Léon Lehmann

L’exposition démarre par une salle consacrée aux œuvres de Robert Breitwieser (1899-1975), sans doute le plus connu des quatre peintres. « On connaît beaucoup ses natures mortes et ses paysages mais c’est surtout dans le portrait que réside sa force ». On retrouve ainsi des portraits de sa femme Suzanne ou de Lucien Wildy, dans une veine expressionniste, ou encore un portrait du musicien A.H. Meyer d’inspiration impressionniste. Deux sculptures viennent aussi révéler une facette moins connue de l’artiste.

La salle consacrée à Léon Lehmann (1873-1953) met en avant ses natures mortes, ses paysages et ses portraits, comme celui de L’invalide de guerre, avec sa palette sombre et ses touches subtiles de lumière. « Né à Altkirch, Léon Lehmann va connaître le succès assez rapidement auprès des galeries et des collectionneurs parisiens et fréquenter Jean-Jacques Henner, Henri Matisse et Georges Rouault, explique Chloé Tubœuf. Il a été très marqué par la Première guerre mondiale et reviendra du front gravement malade. »

Alfred Giess et Charles Walch

Catherine Kohler

Changement de style et d’ambiance avec la salle dédiée à Alfred Giess (1901-1973), dont la carrière a été couronnée de succès : Grand prix de Rome en 1929 et membre de l’Académie des Beaux-Arts en 1955. « Son style est difficile à classer, il a eu une carrière exemplaire mais sa peinture n’était pas académique, il y a quelque chose de très moderne dans ses œuvres et il mérite vraiment d’être mieux connu. » Allant à l’essentiel, avec une grande sobriété, ces portraits, comme ceux de Jules Spengler, le créateur de l’usine Manurhin, et de sa femme, ou ses paysages sont particulièrement intéressants, avec un rendu très réaliste.

Dans la salle consacrée aux œuvres de Charles Walch (1896-1948), c’est la couleur qui domine, dans des œuvres qui évoquent Matisse et Chagall. « Charles Walch a connu un succès tardif, il a passé vingt ans sans vendre de toiles et c’est son activité de professeur de dessin qui lui a permis de subsister. Le dessin a d’ailleurs beaucoup marqué son travail, qui est assez atypique, on y retrouve souvent une ruralité idyllique et beaucoup de couleurs. »

Tentatives d’archéologie industrielle, par Anthony Vest

Catherine Kohler

Parallèlement à l’exposition « Regards sur les collections », l’artiste mulhousien Anthony Vest présente son projet « Tentatives d’archéologie industrielle » au Musée des Beaux-arts et au Musée historique, dans le cadre d’un parcours croisé inédit. Mêlant peintures, sculptures, photos et installations, cette exposition explore le passé industriel de Mulhouse, avec notamment des installations d’anciens moules de fonderie en bois peint, issus de l’usine Manurhin de Bourtzwiller.

« Ces pièces sont comme des artefacts retrouvés, issus d’un monde ouvrier en voie de disparition, explique Anthony Vest. On ne sait plus forcément à quoi elles servaient, ce sont des pièces très techniques mais aussi belles et qui ont une valeur. J’ai eu envie de réhabiliter ça, de témoigner de cette époque ouvrière qui a tant marqué la ville et qui disparaît. »

Du samedi 22 octobre au dimanche 29 janvier, tous les jours de 13h à 18h30, sauf mardis et jours fériés au Musée des beaux-arts, 4, place Guillaume Tell. Entrée libre. + d’infos : beaux-arts.musees-mulhouse.fr

Autour des expositions

– RENCONTRES AVEC ANTHONY VEST

Dimanches 23 octobre, 27 novembre et 29 janvier à 15h

Rendez-vous au Musée des Beaux-arts pour une visite itinérante. L’artiste Anthony Vest vous fera découvrir ses œuvres au Musée des Beaux-arts, puis vous emmènera au Musée historique découvrir la suite de ses créations.

– MUSÉOVISITE

Samedi 29 octobre à 15h

Jean-Marc Fritsch, guide-conférencier, proposera une visite commentée de l’exposition Regards sur les collections – Artistes alsaciens 1910-1960.

– MUSÉOVISITE EN ALSACIEN

Samedi 3 décembre 15h

Jean-Marc Fritsch, guide-conférencier, proposera une visite commentée de l’exposition Regards sur les collections – Artistes alsaciens 1910-1960, en langue alsacienne.

– ATELIER VACANCES « TABLEAUX EN MOUVEMENT », pour les 7-11 ans

Vendredi 28 octobre 14h à 17h

Atelier stop motion à partir des tableaux du musée avec l’association Art Soc.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR