Suivez-nous :
L’Entrepôt pour l’amour du rire ! | M+ Mulhouse

L’Entrepôt pour l’amour du rire !

22 septembre 2017 à 11h07 par 4 5680

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Eboué, Commandeur, Mézrahi… Non, vous n’êtes pas au Grand Point Virgule, ni au Théâtre République à Paris mais bien à L’Entrepôt, à Mulhouse.

C’est ici, en un peu plus de deux décennies, que la salle de la rue du Nordfeld a réussi à se faire un nom dans la sphère des théâtres d’humour de l’Hexagone et programmer de vraies pointures. « Le théâtre d’humour est un petit milieu où tout le monde se connaît. Avec le temps, L’Entrepôt s’est fait sa petite réputation, les artistes programmés savent qu’ils seront choyés chez nous et qu’ils auront une vraie proximité avec le public, explique la pétillante Sara Marguier qui, encore une fois, n’a pas ménagé sa peine pour construire cette nouvelle saison.

Opportunités

« J’essaye, dès que j’en ai le temps, de voir des spectacles à Paris et à Lyon et, bien sûr, il y a le festival d’Avignon, un incontournable ! » Pour ce nouveau cru, le public n’échappera pas au triptyque – artistes de renom, découvertes et coups de cœur – qui sert de fil conducteur à la programmatrice du lieu. « Dès que nous pouvons avoir de grandes têtes d’affiche, nous saisissons les opportunités comme avec le nouveau spectacle de Fabrice Eboué (ndlr : le 16 novembre et déjà complet). Souvent, les grands noms rodent leur nouveau spectacle en province, avant leur rentrée parisienne et nous sautons sur l’occasion. A côté de cela, j’essaye d’être à l’affût des valeurs montantes du Net comme pour le one woman show de La Bajon (20 et 21 octobre) qui s’est fait connaître avec ses vidéos. Ensuite, je fonctionne aussi beaucoup par coups de cœur comme pour Walter (17 et 18 novembre) ou Duel(le) (28, 29 et 30 septembre), une relecture de la musique qui dépote. »

Jérôme Commandeur, les 5, 6 et 7 octobre

Proximité avec les artistes

One-man show, pièces, imitations, duos, clins d’œil à la musique… L’Entrepôt ne s’interdit rien – ou presque. « Il faut, par-contre que cela me fasse rire et, surtout, que cela fasse rire les spectateurs. Cette diversité des genres proposée amène aussi une diversité des publics qui se mêlent à nos habitués et, par là même, contribue à leur renouvellement. En ce début de saison, on sent une vraie impatience chez nos habitués qui réservent parfois même sans connaître l’affiche du soir, c’est une belle marque de confiance. » Et tous ceux qui y sont déjà allés, artistes comme spectateurs, le savent, il y a un avant, pendant et après show à L’Entrepôt. « L’une de nos forces, c’est la convivialité. Après le spectacle, le public peut rencontrer les artistes autour d’un verre ou se restaurer. »

Cultissime, les 1er et 2 décembre

Un jour, Dupontel ?

Si Sara Marguier a déjà réalisé la plupart de ses « rêves de gamine » en programmant des artistes de la trempe de Jango Edwards, elle ne désespère pas d’y recevoir un jour Albert Dupontel ou Michel Muller, « s’ils refont de la scène… » « Même si j’aime tous les styles, plus c’est trash, plus j’adore mais bon, je ne programme pas ma saison exclusivement selon mes goûts mais en essayant d’avoir les propositions les plus denses et de qualité. » Le tout à des tarifs accessibles, à 18 euros la place pour la plupart des spectacles et jusqu’à 27 euros pour les plus onéreux. Et l’opportunité quasi-unique dans le grand Est pour le spectateur d’avoir, dans cette salle de 250 âmes, la douce sensation de voir évoluer le meilleur du comique français juste pour lui.

L’Entrepôt, 50, rue du Nordfeld. Réservations par téléphone (03 89 54 46 31 – 06 74 96 88 79), par mail (sara@lentrepot.org) et en ligne sur www.lentrepot.org

Vendredi 22 et samedi 23 septembre à 20h30 : « Faites l’amour, pas des gosses », une comédie romantique et désopilante , sans filtre, écrite par Sacha Judasko et Sophie Depooter. Télécharger le programme sur www.lentrepot.org

 

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR