Suivez-nous :
Le Beau Regard : quand la culture s’invite à l’EHPAD | M+ Mulhouse

Le Beau Regard : quand la culture s’invite à l’EHPAD

5 avril 2022 à 18h38 par 5840

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Amener la musique, les arts et les artistes au cœur d’un EHPAD, c’est l’objectif du projet mené par Le Beau Regard à Mulhouse. Interventions d’artistes en chambre, concerts, ateliers et même résidences font ainsi partie du quotidien des 81 seniors qui y sont accueillis.

Perché sur les hauteurs de Dornach, l’EHPAD public de la fonction publique hospitalière, Le Beau Regard, connu jusqu’en 2002 sous le nom du Panorama, accueille 81 résidents, âgés de 88 ans en moyenne. Ici, si la vue et le cadre sont superbes, on s’attache aussi à ouvrir les portes à tous et à faire entrer la culture au cœur de la résidence.

« Nous proposons des animations artistiques et culturelles à nos résidents depuis de nombreuses années, explique Sylvie Seiler, la directrice de l’établissement. Ici, nous avons une sensibilité artistique, grâce notamment au travail de Christine Teav, qui est animatrice sociale, nous avons cette volonté d’ouvrir les portes, d’accueillir les artistes. Nous organisons aussi régulièrement des rencontres intergénérationnelles, avec des jeunes Mulhousiens, pour permettre aux gens de se côtoyer, dans ce lieu qu’on imagine souvent comme un lieu de solitude. Avec le temps, ces rencontres et ces actions deviennent naturelles et permettent aux résidents d’améliorer leur vie sociale, de s’ouvrir à la culture et aux pratiques artistiques mais également de soutenir les artistes, pour qui la crise sanitaire a été particulièrement difficile. Dans le contexte actuel d’« Ephad Bashing », je pense qu’il est important de montrer qu’il se passe des choses intéressantes et originales, dans notre établissement public.»

« Des moments de partage et de rencontres »

Et si Le Beau Regard fait entrer, de longue date, la culture dans ses murs, l’établissement a décidé de passer à la vitesse supérieure, avec son projet « L’esSens du pArtÂge ». Mené de décembre 2021 à juillet 2022, ce projet, co-financé par l’EHPAD, l’association des Amis du Beau Regard et la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), permet de présenter plusieurs interventions artistiques très diverses, chaque mois. Musiciens, chanteurs, danseurs, jongleurs et céramistes viennent ainsi présenter leurs arts et leurs œuvres via des spectacles-rencontres, des lectures, des écoutes musicales en live mais également des ateliers, pour permettre à tous de pratiquer le chant choral, les percussions ou encore la céramique. En juillet, un grand parcours musical sera également proposé dans tout l’établissement.

DR

« Les artistes que nous accueillons ont tous envie de cet échange, explique Christine Teav, animatrice sociale au Beau Regard, en charge du projet. Il ne s’agit pas seulement de présenter un spectacle mais d’un moment de partage et de rencontres, où ils répondent aux questions, présentent leurs disciplines de manière ouverte et dialoguent avec les résidents. » Ces dernières semaines, les seniors ont ainsi pu découvrir la harpe, le chant diphonique, le thérémine, le tango argentin ou encore les chants byzantins. La réalité virtuelle s’invite aussi au Beau Regard, avec des casques qui permettent aux résidents de jouer à des jeux adaptés mais également de visiter, comme s’ils y étaient, des lieux lointains ou proches comme la tour du Belvédère à Mulhouse.

« Un moyen de communication »

Parmi les temps forts du projet, l’EHPAD a également accueilli une résidence d’artistes, durant une semaine, en février, une initiative unique dans un lieu destiné à l’accueil des personnes âgées. « Les deux compagnies qui portent le spectacle musical HarPoe, la Cie Ligne Bleue et la Cie Le Bruit des Hommes ont pu travailler leur création dans notre nouvelle salle de réunion et d’activité, souligne Christine Teav. En contrepartie, ils ont présenté leur spectacle, dans une version adaptée aux résidents, avec costumes et décors. Cela a très bien fonctionné ! »

Mêlant textes et musique, HarPoe rassemble trois interprètes, dont la harpiste mulhousienne Claire Iselin, autour de l’œuvre de l’auteur Edgar Allan Poe. Fondatrice de la Cie Ligne Bleue, qui assure des missions de création, diffusion et production de spectacles, de médiation culturelle, artistique et animale mais aussi de soutien aux artistes, Claire Iselin a ainsi permis à plusieurs artistes de se produire au Beau Regard. Elle propose aussi des sessions de musique au pied du lit, jouant de la harpe pour les personnes qui ne peuvent plus se déplacer ou qui ne communiquent plus.

« On utilise la musique comme un moyen de médiation, de communication, qui permet d’échanger et de soulager le stress, explique Claire Iselin, ancienne harpiste internationale. La harpe a des fréquences que l’on perçoit bien et j’adapte le répertoire en fonction des résidents, de ce que je connais d’eux. On y associe parfois les familles, afin qu’ils puissent partager un moment ensemble. L’émotion leur permet de se lâcher et on voit rapidement, par des sourires, des applaudissements que cela leur fait du bien. »

« C’est l’émotion que nous recherchons, conclut Christine Teav. Si plusieurs de nos résidents ont des troubles cognitifs, l’émotion qu’ils ressentent devant l’art est intacte. »

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR