Suivez-nous :
La Kunsthalle : première rétrospective française de Maarten Vanden Eynde | M+ Mulhouse

La Kunsthalle : première rétrospective française de Maarten Vanden Eynde

17 juin 2022 à 9h57 par 5541

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Avec « Exhumer le futur », La Kunsthalle Mulhouse présente la première rétrospective de l’artiste belge Maarten Vanden Eynde, en France. Une sélection de ses œuvres permet de se plonger dans les questionnements de l’artiste sur les conséquences de l’action humaine sur la planète.

Artiste belge, exposé dans le monde entier, Maarten Vanden Eynde étudie les activités humaines qui ont un impact sur l’environnement. En traversant les siècles, en imaginant ce que nous aurons laissé derrière nous et ce que nos descendants retrouveront, il examine non seulement ce que sera la terre dans le futur, mais il analyse aussi les pouvoirs et les systèmes qui ont façonné le monde que nous lèguerons. Quels sont les enjeux du progrès ? Quelles relations a-t-il nouées entre les parties d’une compétition mondiale qui s’est jouée et se joue toujours entre des dominés et des dominants, entre des producteurs et des consommateurs, entre des exécutants et des décisionnaires ?

Marc-Antoine ValloriUne expo qui donne à voir et qui pose les enjeux écologiques du monde.

« Présenter ou résumer le travail de Maarten est quelque chose d’extrêmement difficile, tant chaque œuvre est un assemblage d’idées et de savoirs », témoigne Sandrine Wymann, directrice de La Kunsthalle et commissaire de l’exposition avec Katerina Gregos. L’artiste belge a notamment un intérêt certain pour les ressources : les matériaux, les matières, ce qu’elles disent de notre monde et ce qu’elles deviennent, sont au cœur de ses œuvres. L’exposition raconte tout le processus industriel de l’extraction, de la circulation des marchandises à leur transformation jusqu’à leur épuisement…

L’une de ses premières œuvres, l’Oil Bubble, interroge ainsi les questions liées au pétrole et à son utilisation. « Cette œuvre représente la demande, qui est plus importante que la quantité disponible », explique Maarten Vanden Eynde.

Une œuvre qui ne tient pas qu’à un fil

Maarten Vanden EyndeL’œuvre « Fat Man 3D », à découvrir dès votre arrivée à La Kunsthalle.

Créée spécialement pour l’exposition, l’œuvre Fat Man est la dernière réalisée par Maarten Vanden Eynde, en 2022, et ce en 3D. C’est la première œuvre que les visiteurs découvrent dès leur arrivée à La Kunsthalle, sur le campus de la Fonderie, installée à plusieurs mètres de hauteur dans le hall. Cette œuvre, réalisée avec Rita Van Cotthem, fait référence à la bombe atomique larguée sur Nagasaki. Elle est tenue par des fils de coton, donnés spécialement pour l’occasion par l’entreprise DMC.

Le nucléaire est aussi au cœur de l’installation où Maarten Vanden Eynde a réalisé, à taille réelle, les cylindres qu’utilisent les Français et les Belges pour stocker les déchets nucléaires. Une série de neuf cylindres en argile, de plus en plus petits, a ainsi été confectionnée soigneusement par Maarten Vanden Eynde.

Autre œuvre parmi la trentaine de pièce présentée à Mulhouse, The Overview Effect explore les différents fuseaux horaires de la planète. « Je me suis rendu compte que je ne savais pas combien de zones temporelles existait dans le monde et cela m’a inspiré pour faire une œuvre », témoigne l’artiste belge.

La place du plastique dans les océans

Marc-Antoine Vallori« Plastic Reef », une œuvre incontournable de l’artiste.

La question de la pollution est également une des thématiques abordées à travers l’exposition « Exhumer le futur », avec l’une des œuvres les plus iconiques conçues par Maarten Vanden Eynde. Plastic Reef est un assemblage de plastiques récupérés par Maarten Vanden Eynde dans les océans du monde entier durant cinq années. « Quand je l’ai réalisée, c’était pour moi une façon de montrer deux problèmes : la pollution plastique et la disparition des coraux », indique l’artiste. Un an après le début de la création de cette œuvre, les scientifiques découvraient que la disparition des coraux était due aux fines particules de plastique qu’ils ingèrent…

« Exhumer le futur », Maarten Vanden Eynde à la Kunsthalle Mulhouse, jusqu’au 30 octobre. Entrée libre. Du mercredi au vendredi de 12h à 18h, samedi et dimanche de 14h à 18h. Fermé les lundis et mardis et le 14 juillet. + d’infos : kunsthallemulhouse.commaartenvandeneynde.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Une réponse à “La Kunsthalle : première rétrospective française de Maarten Vanden Eynde

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR