Suivez-nous :
La Filature : des soutiens-gorge customisés pour soutenir la lutte contre les violences faites aux femmes | M+ Mulhouse

La Filature : des soutiens-gorge customisés pour soutenir la lutte contre les violences faites aux femmes

20 janvier 2020 à 15h38 par 9160

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Customisés par des artistes et les ateliers couture de centres socioculturels, la centaine de soutiens-gorge exposés à la Filature, dans le cadre du festival Vagamondes, fera l’objet d’une grande vente caritative, vendredi 24 janvier à 21h15 à La Filature. Un beau projet défendu par des étudiants de Sciences Po Strasbourg.

Dédié aux cultures du Sud, le 8e festival Les Vagamondes bat son plein, jusqu’au samedi 25 janvier à La Filature. Dans le florilège des propositions, l’exposition « De fil et de femmes » sort des sentiers battus en proposant une centaine de soutiens-gorge revisités et customisés par des stylistes, artistes et ateliers couture de centres socioculturels strasbourgeois et mulhousiens, pour autant de pièces uniques. Une idée originale que l’on doit à Lauriane Mevel, Clémentine Dubois et Josselin Groizeleau, trois étudiants du Master Politique et Gestion de la Culture de Sciences Po Strasbourg, associé pour le meilleur et pour la quatrième année avec La Filature dans le cadre des Vagamondes.

Le soutien-gorge, un vêtement emblématique

« L’idée de cette action commune est de réunir diverses personnes autour d’un projet commun et d’une thématique particulière en lien avec l’un des thèmes forts de l’édition 2020 du festival : les violences faites aux femmes. Le soutien-gorge est un vêtement emblématique des femmes et de leur lutte pour la liberté d’où l’idée de cette expo », expliquent les trois étudiants, qui planchent sur le projet depuis septembre dernier et se disent agréablement surpris par tant de retours positifs. Pour arriver à leurs fins, les trois complices n’ont pas hésité à toquer à plusieurs portes qui se sont quasi-immédiatement ouvertes. En plus des 70 particuliers qui leur ont spontanément envoyé des soutiens-gorge suite à une petite annonce en ligne, l’enseigne Cora de Mundolsheim leur a fait parvenir 50 soutifs, en plus de la dizaine octroyée par la Croix Rouge.

Catherine KohlerQuelques unes des oeuvres exposées dans le hall de La Filature.

Inventifs et investis

La matière première récoltée pour l’exposition, restait à trouver des artistes suffisamment inventifs et investis pour donner une nouvelle vie à ces sous-vêtements.

« Nous avons travaillé avec les ateliers couture et les stylistes de trois centres socioculturels de Strasbourg et l’Afsco à Mulhouse, ainsi que le Gang des tricoteuses mulhousiennes. Nous avons été vraiment agréablement impressionnés par cette mobilisation avec un résultat qui dépasse nos espérances. La centaine de pièces exposées dans le hall de La Filature sont chacune de toute beauté et impressionnante. Vraiment tout le monde a joué le jeu. »

Depuis l’inauguration du festival, mercredi 15 janvier dernier, les commentaires enthousiastes des visiteurs fusent ! Et comme il est écrit que les étudiants du Master Politique et Gestion de la Culture de Sciences Po Strasbourg, regroupés pour cette exposition au sein de l’entité associative aPoGée Culture, ont de la suite dans les idées, les soutiens-gorge exposés seront mis en vente, ce vendredi 24 janvier sous les coups de 21h15, à l’issue de la représentation du spectacle « Rebota Rebota y en tu cara explota » d’Agnés Mateus et de Quim Tarrida.

Prix libres et vente aux enchères

L’occasion pour le grand public de se faire plaisir en se procurant certaines de ces pièces uniques, concoctées avec soin et inventivité, à prix libres et doux, à partir de 5 euros. Parmi la centaine d’œuvres proposées lors de cette vente caritative pas tout à fait comme les autres, quatre spécialement customisées par des artistes participant aux Vagamondes seront vendues aux enchères le même soir. « Les bénéfices de la vente seront reversés au Centre Flora Tristan, hébergement strasbourgeois affilié à la Fédération Nationale Solidarité Femmes, précisent les trois étudiants. Par contre, on prend exclusivement les chèques et du liquide mais pas de CB. Les gens peuvent aussi faire des dons, via notre cagnotte en ligne sur leetchi.com »

Exposition « De fil et de femmes », en entrée libre, dans le hall de La Filature, jusqu’au 25 janvier. Vente caritative des œuvres, vendredi 24 janvier à 21h15.  + d’infos sur  Facebooklafilature.org

 

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR