Suivez-nous :
La Brique 48, future vitrine des circuits courts | M+ Mulhouse

La Brique 48, future vitrine des circuits courts

15 mars 2022 à 15h40 par 1 3250

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Créer, à DMC, un lieu-vitrine des circuits courts, ouvert à tous et permettant de poser un nouveau regard sur l’alimentation et la consommation en général : c’est l’objectif de La Brique 48, qui a lancé un appel de fonds pour concrétiser son projet, à l’horizon 2023…

« Le modèle agricole est en train de changer, d’ici cinq à dix ans, la moitié des agriculteurs partira à la retraite… Quelle agriculture et alimentation veut-on, demain, sur notre territoire ? » Pour Lionel L’Haridon, le président de la société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) La Brique 48, il n’est pas question de rester les bras croisés en regardant le monde changer, mais bien d’aller de l’avant. Investi dans le développement des Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap), dès 2006, Lionel L’Haridon a été le président de Rhénamap, de 2008 à 2019 : « Rhénamap a été créée pour rendre visible et lisible l’organisation de l’agriculture en circuits courts. A partir de 2013, des fermes ont commencé à vendre en direct, des magasins bio ont éclos et il y a eu une érosion du nombre d’adhérents et, donc, moins d’accompagnement des producteurs… »

Changer d’échelle

Lorsque Rhénamap investit son lieu de distribution du bâtiment 57 de DMC, en 2014, les choses s’accélèrent. Un boulanger et un brasseur rejoignent l’aventure et la question d’un lieu où l’on pourrait également consommer se pose : « Rhénamap n’a pas vocation à porter ça, nous avons donc créé l’association Salsa (Système alimentaire localisé en Sud Alsace), qui est à l’origine de La Brique 48 », poursuit Lionel L’Haridon. Tout s’accélère alors, un groupe d’une quinzaine d’acteurs, entreprises, fermes, associations, particuliers, réfléchit et prend part au projet, qui prend forme, avec une idée forte : promouvoir les valeurs et accompagner le changement d’échelle des circuits courts.

Un lieu de mixité

Et si les deux années de pandémie ont mis un coup de frein au projet, celui-ci n’est pas arrêté pour autant. Mieux, il est plutôt avancé avec une vision claire de ce que devrait être La Brique 48. « Sur 2 500m², dans le bâtiment 48 de DMC, nous aurons un magasin de produits locaux, un restaurant, un bar, une cuisine pédagogique, un Fablab culinaire, une micro-crèche, ainsi qu’une place du village, projette Lionel L’Haridon. Le but est de rendre le lieu accessible à tous, y compris aux personnes qui ont peu de moyens, tout en proposant des animations et des ateliers. L’objectif est que ça devienne un lieu de mixité ! »

Levée de fonds

Et pour que ce projet devienne réalité, La Brique 48 a lancé un appel de fonds, permettant à chacun d’acheter des parts dans la SCIC, à raison de 100€ par part. « Le statut de SCIC est important car il est collectif et coopératif, poursuit Lionel L’Haridon. La levée de fonds nous permet d’augmenter notre capital mais aussi d’avoir un ancrage citoyen. Le fait alimentaire concerne tout le monde ! » Objectif de cette levée de fonds : augmenter les fonds propres de 250 000€, pour permettre le démarrage des travaux d’ici l’été, en vue d’une ouverture courant 2023.

+ d’infos sur labrique48.fr et www.facebook.com/labrique48

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR