Suivez-nous :
La bibliothèque Grand’Rue se transforme | M+ Mulhouse

La bibliothèque Grand’Rue se transforme

23 mai 2022 à 17h23 par 1 1544

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Un nouvel accueil et de nouveaux espaces pour s’adapter aux usages et aux besoins des Mulhousiens : c’est l’objectif des travaux qui démarrent à la bibliothèque Grand’Rue. Accessible pendant les travaux, la bibliothèque se réinvente sur le modèle de la bibliothèque de demain.

Plus ouverte, plus conviviale, plus accueillante avec de nouveaux espaces adaptés à chaque usage, la bibliothèque de demain se construit aujourd’hui à Mulhouse. Après une première phase de réaménagement, à l’issue du confinement de 2020, avec la création de nouveaux espaces BD, mangas et langues, mais également un programme d’animation de ces espaces avec des auteurs invités et des ateliers d’écriture et de conversation en français et langues étrangères, la bibliothèque Grand’Rue se transforme, avec le réaménagement complet du rez-de-chaussée et la création d’un nouvel accueil.

« Les bibliothèques sont les lieux culturels les plus fréquentés et nous souhaitons renforcer encore cette accessibilité, en développant l’accueil et en répondant aux nouveaux besoins, pour que les bibliothèques mulhousiennes soient des lieux de vie, de rencontres, de formations, de découvertes…, explique Anne-Catherine Goetz, adjointe au maire déléguée à la Culture. La bibliothèque de demain est un lieu où l’on crée du lien, où l’on vit des expériences, où l’on peut se former et apprendre à tout âge. C’est aussi un lieu de citoyenneté et une porte d’entrée sur le monde de la culture pour ouvrir son esprit et se confronter à l’altérité. »

« Une entrée plus chaleureuse »

Catherine Kohler

Premier chantier engagé dans le cadre de la réflexion sur la bibliothèque de demain, menée depuis 2017 : la création d’un accueil plus ouvert et accessible directement depuis la rue. « Actuellement, quand on entre dans la bibliothèque, on tombe tout de suite sur un escalier et l’accueil se fait au premier étage, souligne Catherine Storne, directrice du réseau des bibliothèques de Mulhouse. Après les travaux, l’accueil sera plus visible et l’entrée plus chaleureuse, pour inviter les gens à entrer. »

A l’issue des travaux, fin 2022, une extension du bâtiment actuel accueillera ainsi un nouveau sas d’entrée, qui desservira deux nouveaux espaces, sur une surface de 290 m² au rez-de-chaussée. Ces deux espaces répondent à deux usages : un espace pour les actions régulières et rapides (emprunt et retour de documents, retrait des documents réservés en ligne) et un espace pour prendre son temps : lecture et consultation de la presse, échanges et informations, espace numérique, café… La création de ces nouveaux espaces permettra aussi de réagencer les espaces existants des deux étages du bâtiment, pour mettre notamment davantage en avant le patrimoine et la langue et culture régionale. La langue alsacienne sera également très présente dans la nouvelle dénomination des espaces et même dans celle de la bibliothèque Grand’Rue, qui va changer de nom…

« Des bibliothèques ouvertes sur la cité »

Le coût des travaux se monte à 330 000€ TTC, financés par la Ville de Mulhouse (40%), la DRAC Grand Est (40%) et la Collectivité européenne d’Alsace (20%). A noter que la bibliothèque restera ouverte durant quasiment toute la période des travaux, avec quelques désagréments sonores possibles pour les usagers. Les travaux devraient s’achever pour la fin de l’année 2022.

Comptant environ 80 agents, le réseau des sept bibliothèques mulhousiennes, qui a accueilli plus de 282 000 personnes en 2019, (160 000 personnes en 2021, une baisse en lien avec la crise sanitaire), ne manque pas de projets, du développement des outils numériques, avec l’arrivée de conseillers numériques, à l’organisation d’évènements, en passant par la bibliothèque hors les murs durant l’été, pour toucher le public le plus large possible. « Les bibliothèques doivent être ouvertes largement sur la cité, elles participent à la cohésion sociale et ne sont pas réservées aux « sachants », souligne Anne-Catherine Goetz. Les familles, les scolaires, les publics éloignés mais aussi ceux qui cherchent des documents spécifiques : il faut que l’intérêt de tous soit satisfait. »

+ d’infos : bibliotheques.mulhouse.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

4 réponses à “La bibliothèque Grand’Rue se transforme

  1. Bonjour .

    Je vais aller complètement à rebours des aménagements proposés pour notre bibliothèque.
    Je proposerai son déménagement pur et simple.
    Car son emplacement actuel est tout sauf central . Sur une carte oui mais il n’y a pas plus enclavé que son actuel emplacement . En plus elle se situe en plein cœur d’un quartier pas très engageant .
    Je n’aime vraiment pas m’y rendre .
    Par contre là ville pourrait songer à en bâtir une nouvelle ,et moderne ,à l’emplacement des anciens locaux de Befs-technologies (Angle rue Gay-Lussac- Bld Stoessel). L’endroit est non seulement tres bien desservi ,mais très visible et en plus il rassemblerait des publics qui au jour d’aujourd’hui ne se croisent jamais grâce aux Cfa,,Universités,Lycées, et à la zone tertiaire KmO sans compter les nombreux mulhousiens qui passent par cette zone ou y habitent (personnes âgées ).
    Je pense même aux très nombreux visiteurs de la clinique Diaconat (surtout âgés)qui pourraient apprécier le cadre d une nouvelle bibliothèque lorsqu’ils s’y rendent pour faire des examens ou bien en simple accompagnateurs et que je vois souvent à trouver le temps long !!!!
    Telle une bouteille jetée à la mer sait-on jamais….

  2. Peut-être faut-il s’occuper du squatt de deal qui se trouve devant, agglomération de personnes qui restent devant, crient et regardent les passants d’un air malveillant et ce depuis des années…. En famille obligé de changer de trottoir pour ne pas risquer de se faire importuner

  3. Tres juste Nico .
    D’un côté on nous vend une ville où il ferait de mieux en mieux vivre et de l’autre nous continuons d’être confrontés à des petits-cons . Alors soit on s’en occupe radicalement (il y a pourtant une loi qui interdit le squat sans même parler du deal ) ,soit tous ces projets ne sont que de mensongers

  4. Mulhousienne depuis toujours, j’habite l’hyper – centre ville de Mulhouse et m’en réjouis chaque jour!
    Je me rends très fréquemment à la bibliothèque Grand-Rue, à pied et très rapidement car contrairement à ce qui est dit plus haut, celle-ci est bel et bien située en centre ville. Dans un quartier populaire certes, (populeux diront certains), et je ne nie pas les problèmes causés parfois par des concitoyens peu recommandables.
    Cependant, je n’y ai jamais été confrontée dans ce secteur de la ville et surtout j’estime que « fuir » et laisser la place à des individus « incivils » n’est pas une solution.
    Les bâtiments de la bibliothèque offrent de beaux espaces, en particulier la cour intérieure et ses magnifiques arbres, qui une fois rénovés et modernisés offriront un havre de paix à tous, petits et grands, DANS notre ville.

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR