Suivez-nous :
« Innovative Red Brick Cities » : un réseau pour réinventer les villes de la première révolution industrielle | M+ Mulhouse

« Innovative Red Brick Cities » : un réseau pour réinventer les villes de la première révolution industrielle

28 juin 2022 à 15h10 par 6290

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Créer un réseau de villes industrielles européennes, similaires à Mulhouse par leur taille et leur histoire, pour les aider à se réinventer… C’est toute l’idée du réseau « Innovative Red Brick Cities », impulsé par la Société industrielle de Mulhouse (SIM) et rallié désormais par six villes.

Cette fois, ça y est ! Initié depuis fin 2017 par la Société industrielle de Mulhouse (SIM) et après quelques retards à l’allumage en raison de la crise sanitaire, le réseau « Innovative Red Brick Cities » est sur les rails. Vendredi dernier, des représentants des villes de Winterthur (Suisse), Chemnitz (Allemagne) et Brno (République tchèque) étaient à Mulhouse pour signer, très officiellement, la lettre d’intention fondatrice, ratifiée également par Tampere (Finlande) et Lodz (Pologne), portant à six le nombre de villes fondatrices.

Redéploiement économique

« Un véritable acte fondateur pour Hubert Schaff, cheville ouvrière et administrateur de la SIM. L’ambition est de créer un réseau de villes industrielles européennes, similaires à Mulhouse, qui se sont développées au cours des XVIIIe et XIXe siècle grâce à l’industrie textile et/ou mécanique. Il s’agit de mettre en relation les acteurs de ces villes européennes et de constituer un réseau d’échanges sur les expériences et pratiques, en matière de redéploiement économique, de valorisation du patrimoine industriel, de gestion durable du territoire, ou encore de politique culturelle et de promotion touristique. « Innovative Red Brick Cities » est un nom qui résume parfaitement l’esprit du réseau : « Innovative », car si ce sont des villes qui ont un ADN industriel, elle ne sont pas du passé pour autant et se projettent pleinement dans l’avenir. « Red Brick », car les briques rouges caractérisent toutes ces villes du réseau. » Voilà pour la feuille de route, du départ du moins. Le réseau « Innovative Red Brick Cities » est appelé à grandir : les six villes pionnières devraient atteindre, à moyen terme, le cap des 20 sur la soixantaine de villes potentiellement identifiées sur l’échiquier européen, au regard de leur taille et de leur histoire, marquée du sceau de la première révolution industrielle.

Guillaume RudinAu premier plan, les représentants des villes signataires de l’acte fondateur.

Expérimenter et innover

Prochaine étape : la création, d’ici six à sept mois, d’une association qui sera basée à Mulhouse et régie selon le droit local avec, en 2023, un budget dédié et un plan de marche ne s’interdisant aucun possible. « Nous sommes là pour insuffler une dynamique à l’échelle des villes européennes, après c’est aux acteurs de s’en emparer et de faire vivre les échanges avec leurs connaissances et compétences spécifiques », souligne Hubert Schaff. À titre d’exemples, les échanges sont déjà très fréquents entre le KMØ de Mulhouse et ses homologues de Winterthur, mais aussi avec l’Ecole 42, également installée à la Fonderie, qui projette de s’installer en Suisse. « Il ne faut pas avoir peur d’expérimenter et d’innover en combinant les forces et les énergies. C’est notre challenge », soulignaient les représentants de Chemnitz, présents vendredi après-midi à Mulhouse, ex-« Manchester française » et toujours ville pionnière, qui se place au cœur d’un réseau dont on n’a vraisemblablement pas fini d’entendre parler.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR