Suivez-nous :
Festival Musaïka : une mosaïque de cultures | M+ Mulhouse

Festival Musaïka : une mosaïque de cultures

29 avril 2017 à 10h58 par 1 9951

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Le festival MusaÏka revient animer Mulhouse et le quartier des Coteaux, du 2 au 20 mai, avec une programmation qui fait voyager. Porté par l’AFSCO, le festival fait la part belle à la découverte des musiques et des cultures du monde.

Du cinéma, des danses, des contes et surtout de la musique : pour sa 7e édition, le festival Musaïka reste fidèle à ses racines et aux principes d’ouverture et de découverte sur lequel il s’est construit.

« L’identité de Musaïka, c’est la diversité des cultures, la mixité des musiques comme des publics, souligne Elise Cataldi, directrice adjointe de l’Association familiale et sociale des Coteaux (AFSCO) qui organise l’évènement.

Concerts et animations au cœur des Coteaux, mais également à La Filature, au Noumatrouff et dans les bibliothèques, Musaïka invite les Mulhousiens à découvrir des artistes de tous les horizons un peu partout dans la ville. Pour permettre l’accès au plus grand nombre, la plupart des évènements sont gratuits ou proposés à tarif réduit.

Aux Coteaux :

Côté temps fort, le grand concert de clôture, le samedi 20 mai au parc des Coteaux, verra se succéder le groupe hip-hop aux accents sud-américains et des Balkans Sidi Wacho et la chanteuse brésilienne Flavia Coelho qui mêle bossa, reggae et forro dans un tourbillon musical et une bonne humeur communicative. Ce grand concert gratuit sera précédé par un après-midi d’animations pour les petits et les grands avec des initiations musicales, des jeux, de la restauration… Toujours aux Coteaux, deux belles soirées sont proposées à l’Espace Matisse : une centaine de danseurs seront réunis, vendredi 5 mai à 20h, pour un tour du monde des danses traditionnelles et folkloriques alors que le groupe Ytré, qui réunit quatre solistes talentueux œuvrant dans un esprit gipsy et latin jazz, se produira le samedi 13 mai à 20h.

Au Noumatrouff et à La Filature :

La Filature accueille, jeudi 11 mai à 20h, Antonio Zambujo, « jeune chanteur de fado qui rend hommage à ses illustres prédécesseurs, tout en ayant une approche très contemporaine », selon Marcos Thiranos, programmateur du festival. Au Noumatrouff, c’est l’un des plus anciens orchestres africains, l’Orchestre poly-rythmo de Cotonou, qui se produira le vendredi 12 mai à 20h30 pour faire entendre son mélange très énergique de musiques traditionnelles, de soul, de funk et d’afrobeat.

Dans les bibliothèques :

Olivier Vax

Le duo de musique sud-américaines Violetazul présentera, jeudi 4 mai à 18h30 à la bibliothèque Grand’Rue, tout l’éventail des styles de l’Amérique latine dans un concert gratuit. Autre proposition gratuite, cette fois pour le jeune public à partir de six ans, le conte musical Baba Yaga, mardi 10 mai à 14h30 à la bibliothèque des Coteaux. La conteuse Pauline Ménesclou invite, au son des chants slaves et de la contrebasse, à découvrir l’histoire de la sorcière Baba Yaga qui vit au pays du grand froid.

Au cinéma Bel-Air :

Côté cinéma, quatre films musicaux sont programmés au Bel Air, du 2 au 23 mai : Django, sur la vie du guitariste Django Reinhardt ; Born to be blue, autour du trompettiste Chet Baker ; Massilia sur la carrière du groupe Massilia Sound System et Tramontane qui conte le périple d’un jeune chanteur libanais, à la recherche de son identité. « Ces films sont bien représentatifs de l’état d’esprit du festival, de l’ouverture sur les différentes musiques et cultures », explique Marcos Thiranos.

Plus d’infos sur www.musaika.org

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Une réponse à “Festival Musaïka : une mosaïque de cultures

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR