Suivez-nous :
Environnement : La Brigade Verte veille sur les espaces naturels de Mulhouse Diagonales | M+ Mulhouse

Environnement : La Brigade Verte veille sur les espaces naturels de Mulhouse Diagonales

6 septembre 2022 à 17h00 par 1 1090

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Depuis le 1er juillet, des gardes champêtres intercommunaux de la Brigade Verte ont fait leur apparition sur les sites des Berges de l’Ill et de la Promenade de la Doller. En lien avec la Ville, les agents de la Brigade Verte ont pour objectif de protéger ces espaces naturels et de sensibiliser le public au respect de la nature et de la biodiversité.

Vous les avez peut-être aperçus, cet été, sur les sites récemment réaménagés, dans le cadre du programme Mulhouse Diagonales, des Berges de l’Ill et de la Promenade de la Doller. Pour la première fois depuis la création, en 1989, du Syndicat mixte des gardes champêtres intercommunaux (connue sous le nom de Brigade Verte), des gardes champêtres interviennent à Mulhouse, depuis le début du mois de juillet, suite à la sollicitation de la Ville.

Permettant de redonner toute leur place à la nature et à l’eau, le projet Mulhouse Diagonales (qui se poursuit sur d’autres secteurs) a permis le réaménagement de plusieurs espaces de la ville qui sont désormais plébiscités par les habitants, avec une fréquentation en hausse permanente. Ces espaces, qui sont des lieux de repos, de nourrissage et de reproduction pour un grand nombre d’espèces, doivent être protégés.

« Les protecteurs de la nature à Mulhouse »

« Il est cohérent avec l’esprit du projet Mulhouse Diagonales que ce soient des agents de la Brigade Verte qui interviennent sur ces espaces, explique le maire de Mulhouse, Michèle Lutz. Avec la Brigade Verte, c’est l’aspect pédagogique et la sensibilisation qui sont mis en avant, plus que le côté répressif, même si les agents sont en capacité de verbaliser. Ce qui ressort de ces deux premiers mois de présence des agents, c’est le contact et les échanges avec les habitants. Une dame que j’ai croisée m’a dit : « Ce sont les protecteurs de la nature à Mulhouse », c’est exactement ça. »

Concrètement, dans le cadre de la phase de test de quatre mois, qui s’étend jusqu’au 31 octobre, les gardes champêtres interviennent deux à trois fois par semaine, principalement durant les périodes de forte fréquentation, les week-ends et jours fériés. Leurs missions sont la surveillance et la prévention des incivilités, ainsi que la sensibilisation du public en multipliant les échanges, les explications et les réponses aux demandes de renseignement. La prise en charge des animaux sauvages, blessés ou morts, s’ajoute également à ces missions.

Un partenariat qui va se poursuivre

Catherine Kohler

Durant l’été, les agents de la Brigade Verte ont été amenés à intervenir pour des feux et des barbecues, des chiens non tenus en laisse, des dépôts sauvages de déchets, la diffusion de musique, des dégradations de sanitaires ou encore pour contrôler les pêcheurs et surveiller les bons usages des aires de jeux.

« La présence de la Brigade Verte, sur ces créneaux ciblés, nous aide à préserver ces espaces, poursuit Catherine Rapp, adjointe au maire déléguée à la Nature en ville. La pédagogie dont ils font preuve est importante, les gens viennent spontanément à leur rencontre. » A l’issue de cette phase de test, un bilan des actions sera dressé pour voir comment faire évoluer ce partenariat, qui est amené à se poursuivre et même à s’amplifier.

« Nous sommes ravis que la plus grande ville du Haut-Rhin nous rejoigne et nous faisons tout pour répondre aux attentes placées en nous, en proposant un service sur-mesure, selon les besoins des communes », conclut Sylviane Peter, directrice de la Brigade Verte.

La Brigade Verte, un dispositif unique en son genre

« Créée en 1989, à l’initiative de l’ancien sénateur et président du Conseil Général, Henri Goetschy, la Brigade Verte est un dispositif unique en son genre, propre au Haut-Rhin dans un premier temps et désormais à l’Alsace, depuis la mise en place de la Collectivité européenne d’Alsace (CEA) », explique Karine Pagliarulo, vice-présidente de la CEA. Prévue par le Droit local, l’obligation de compter un garde champêtre par commune étant difficile à faire appliquer, la création de la Brigade Verte a permis l’arrivée de gardes champêtres intercommunaux pouvant intervenir sur l’ensemble des communes adhérentes.

Basée à Soultz, avec de nombreuses implantations locales, la Brigade Verte compte actuellement 80 agents qui interviennent sur le territoire de 379 communes alsaciennes, dont une quarantaine dans le Bas-Rhin. Son budget s’élève à un peu plus de 4 millions d’euros, financés par la CEA, les communes adhérentes et la Région Grand Est.

Disposant de véhicules, de motos, de vélos, de motoneiges et de chevaux, les agents de la Brigade Verte assurent de nombreuses missions : la surveillance des forêts et des voiries, l’application des règlements de police et de circulation, le contrôle des activités de chasse et de pêche, la gestion des animaux en errance, la lutte contre la pollution, les feux, les bruits et les nuisances diverses, la lutte contre les constructions sans permis et les infractions au Plan local d’urbanisme… La lutte contre les moustiques et les plantes invasives fait aussi partie de ses attributions.

+ d‘infos :  www.brigade-verte.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR