Suivez-nous :
Du porte à porte pour lutter contre les dépôts sauvages | M+ Mulhouse

Du porte à porte pour lutter contre les dépôts sauvages

22 juin 2021 à 14h54 par 9781

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

S’il est interdit de laisser ses encombrants sur le trottoir ou à proximité des bennes enterrées, certains habitants semblent l’oublier… Rien qu’en 2020, pas moins de 540 tonnes d’encombrants ont été ramassées en ville, ce qui a poussé la Ville à engager des actions de pédagogie et rappeler les peines encourues.

Aller expliquer directement aux habitants qu’il est interdit de déposer ses encombrants au coin de la rue, c’est le nouveau dispositif imaginé par la Ville pour lutter contre les dépôts sauvages. Ce mardi matin, une vingtaine d’agents des services Prévention et sécurité, Propreté urbaine, Prox’Qualité, ainsi que des brigadiers du tri sont ainsi allés à la rencontre des habitants du quartier Franklin-Fridolin pour leur rappeler les bons usages. « Les dépôts sauvages ont augmenté de 33% entre 2017 et 2020, expose Kevin Czopowski, coordinateur du Plan d’action contre les incivilités. En 2020, cela représente 540 tonnes sur l’ensemble de la ville ! »

« Avec le soutien de la police et des caméras, on arrive à remonter vers les personnes ! »

Pour éviter ce phénomène, les agents rappellent ainsi aux habitants qu’il est interdit de déposer leurs encombrants, y compris aux abords des conteneurs enterrés, qu’ils ont accès à des déchetteries (Hasenrain, Coteaux et Bourtzwiller) et, qu’en cas d’incapacité de s’y rendre, ils peuvent faire appel à des associations pour faire le vide. Si la prévention est de mise, les équipes rappellent également les peines encourues par les contrevenants : « Les contraventions peuvent atteindre 1 500€, poursuit Kevin Czopowski. Avec le soutien de la police et des caméras, on arrive à remonter vers les personnes ! »

Thomas Itty

Depuis quelques semaines, les dépôts sauvages sont également signalés, à la manière d’une scène de crime, par une rubalise mentionnant qu’une enquête est en cours et le montant de l’amende encourue. « Il y a des résultats mais il y a toujours une progression possible, confie le maire de Mulhouse, Michèle Lutz. Une ville propre, c’est un bien-être pour tout le monde et on ne lâchera rien là-dessus. C’est un travail de tous les instants ! » Entre le 18 mai et ce mardi 22 juin, sixopérations de ce type ont eu lieu, permettant de sensibiliser près de 200 habitants. Le fait de matérialiser les dépôts porte également ses fruits : plusieurs dépôts marqués ont disparu dès le lendemain, peut-être enlevés par des habitants pris de remords ou par la peur d’être verbalisés a posteriori ?

+ d’infos sur www.mulhouse.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Une réponse à “Du porte à porte pour lutter contre les dépôts sauvages

  1. Le seul discours de Madame Lutz  » la répression « . Dans le passé, une benne était déposée pour la journée dans chaque quartier, afin de permettre aux habitants qui n’ont pas de moyen de locomotion d’y déposer les encombrants. A bon entendeur….

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR