Suivez-nous :
Dornach : le Lerchenberg écrit une nouvelle page de son histoire | M+ Mulhouse

Dornach : le Lerchenberg écrit une nouvelle page de son histoire

27 août 2021 à 16h59 par 1 3470

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Au cœur de Dornach, le Lerchenberg est, depuis 1886, un lieu d’animations, de spectacles et de vie pour les associations et les habitants. D’importants travaux y sont en cours pour rénover intégralement le bâtiment, alors que l’association Le Lerch se mobilise pour garder le lien et continuer à proposer des évènements.

135 ans d’activité et un futur qui s’annonce prometteur : à Dornach, le Lerchenberg entame un nouveau chapitre de sa longue histoire, avec des travaux de rénovation qui vont donner une seconde jeunesse à ce lieu phare du quartier.

Alors que des générations d’habitants s’y sont succédés depuis sa création, son histoire reflète celle de Mulhouse : un terrain propriété d’un industriel mulhousien du XIXe siècle qui en fera don à la paroisse Saint-Barthélemy (le bâtiment appartient toujours au Conseil de fabrique de la paroisse), un bâtiment construit en 1886, nommé Cercle des jeunes gens, agrandi en 1908 et détruit en 1913 par un incendie… Reconstruit en 1914, le Lerchenberg sera réquisitionné par l’armée allemande pour créer un hôpital qui ne sera finalement jamais utilisé.

Agrandi à nouveau et utilisé notamment par les Scouts entre les deux guerres, le Lerchenberg renaîtra à l’issue de la seconde guerre mondiale. Rénové en 1952, il sera géré par l’association du Cercle catholique, puis par l’association du Lerchenberg, et accueillera, jusqu’à récemment, de nombreuses associations et une multitude d’évènements de tous types…

1 800 m2 à rénover

Catherine Kohler

Du théâtre alsacien du Lerchenberg aux Scouts de la 1ere Mulhouse, en passant par les aviculteurs de Mulhouse-Dornach, l’association Lerchenberg Rando ou encore la Musique Saint-Barthélemy, de nombreuses associations du quartier y ont leur siège ou sont utilisatrices de ses locaux, tout comme les particuliers, qui peuvent les louer pour leurs évènements privés.

Depuis quelques années cependant, les locaux accusaient le poids des années et de couteux travaux de mise aux normes de sécurité incendie et d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite devenaient indispensables. Démarrés le 6 janvier 2021, après plusieurs années de réflexion, d’études et de préparation, et quasiment un an de retard dû à la crise sanitaire, les travaux devraient s’achever pour la fin de l’année 2022. En plus des travaux de mise aux normes, forcément complexes et techniques sur un bâtiment ancien de près de 1 800 m2, lui-même situé sur un terrain d’environ un hectare, le lieu va se transformer avec la création de nouveaux espaces et le réaménagement des espaces existants, dont la salle de spectacle.

« Pour les 50 ans à venir… »

Catherine Kohler

Si la structure extérieure du bâtiment ne change pas, à l’exception de la partie ajoutée tardivement du côté du mur du cimetière qui a été démolie et sera remplacée par un nouveau bâtiment habillé d’un bardage en bois, à l’intérieur tout va être refait, de l’électricité au chauffage, en passant par l’isolation phonique et thermique, les sanitaires ou encore les circulations, dans ce lieu auparavant très cloisonné.

Un nouveau hall d’accueil avec un bar, qui jouxtera une terrasse extérieure couverte et ouverte, sera le point d’entrée des visiteurs. Un ascenseur permettra à chacun de pouvoir atteindre les quatre demi-niveaux et notamment les nouvelles salles polyvalentes et de cours, qui seront équipées de vidéoprojecteurs, d’écrans, du wifi mais également de kitchenettes pour certaines d’entre-elles. Une grande salle polyvalente va être créée au sous-sol, à côté des bureaux et des petites salles de cours, alors qu’une nouvelle cuisine professionnelle va être installée, avec un accès direct pour les véhicules des traiteurs.

« Ce que nous faisons maintenant, c’est pour les 50 ans à venir, souligne François Rapp, vice-président de l’association Le Lerch. Nous avons souhaité conserver la forme et l’esprit du bâtiment, tout en offrant un haut niveau de prestations aux utilisateurs du lieu. Il sera désormais également possible d’accueillir plusieurs réunions et manifestations simultanément. »

« Un vrai rôle dans la vie du quartier et de la ville »

Le budget total de l’opération se monte à 2,5 millions d’euros hors taxes, financés par la Collectivité européenne d’Alsace, la Région Grand Est et le Conseil de fabrique de l’église Saint-Barthelémy, notamment via des legs, comme celui d’un habitant anonyme du quartier qui avait souhaité que son legs soit utilisé exclusivement pour la rénovation du Lerchenberg. La maîtrise d’ouvrage est assurée par la Ville de Mulhouse, qui met à disposition des agents du service Architecture dans le cadre d’une convention. Un soutien précieux pour un chantier de cette envergure.

« Nous avons beaucoup réfléchi pour ne pas avoir à arrêter l’histoire du Lerchenberg, un lieu qui a un vrai rôle dans la vie du quartier et de la ville, pour monter un projet autour de l’utilisation des locaux, qui doivent rester accessibles aux associations, tout en conciliant les exigences financières », explique François Rapp. La solution passe par une utilisation partagée du lieu entre les associations et les particuliers et entreprises qui pourront louer le lieu pour leurs évènements, avec des tarifs distincts. « Nous nous sommes engagés avec les associations historiques, qui ne paieront pas plus cher qu’auparavant. »

Garder le lien pendant les travaux

Catherine Kohler

Alors que toute l’équipe a hâte de reprendre les activités sur le site du Lerchenberg, l’association Le Lerch ne ménage pas ses efforts pour continuer à animer le quartier et à garder le lien entre les différentes associations. C’est notamment le rôle de Jérémie Scheer, animateur du Lerchenberg depuis un peu plus de deux ans et seul salarié de l’association. « Mon travail consiste notamment à travailler avec les associations, à les coordonner, à répondre à leurs besoins et leurs attentes mais aussi à garder le lien avec les habitants, ce qui n’est pas évident avec les travaux et la crise sanitaire. »

Pour continuer à faire vivre le Lerchenberg, des évènements sont ainsi proposés dans des structures voisines comme des conférences, à partir de septembre, en l’église Saint-Barthélemy, des méditations de pleine conscience au centre socioculturel Bel-Air ou encore des concerts et évènements ponctuels à la paroisse Terre nouvelle de l’Illberg. Le Lerchenberg devait également proposer, ce week-end du 28 et 29 août, son festival « La fête de la vie » sur le parvis de l’église Saint-François d’Assise, mais la météo peu favorable a malheureusement contraint les organisateurs à annuler l’évènement. Il en faudrait plus pour décourager Jérémie Scheer, impatient de pouvoir « proposer de belles choses au Lerchenberg. Notre objectif est de proposer des choses pour tous les publics, des évènements traditionnels comme le Marché de Noël, la Fête de la choucroute ou le marché aux puces, mais aussi des propositions éclectiques pour les jeunes générations. Le Lerchenberg est un lieu très ouvert et il faut que tous les habitants puissent se l’approprier ! »

+ d’infos : www.facebook.com/dornachmulhouse

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR