Suivez-nous :
Des contrôles pour les utilisateurs de trottinettes électriques | M+ Mulhouse

Des contrôles pour les utilisateurs de trottinettes électriques

22 novembre 2022 à 17h07 par 8613

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Moyens de locomotion de plus en plus utilisés, les trottinettes électriques sont, comme les autres engins de déplacement personnel, soumises aux règles du Code de la route. La police municipale et la police nationale mènent régulièrement des opérations de contrôle, comme ce mardi après-midi à Porte Jeune.

« Bonjour Monsieur, pouvez-vous me présenter l’attestation de responsabilité civile de votre assurance ? » Ce mardi après-midi, une dizaine d’agents de la police municipale de Mulhouse et de la police nationale se sont postés à hauteur de Porte Jeune pour une opération de contrôle, destinée spécifiquement aux utilisateurs de trottinettes électriques et d’engins de déplacement personnel (hoverboard, gyropode, monoroue).

« Des opérations comme celles-ci sont organisées presque chaque semaine, un peu partout à Mulhouse, en plus des contrôles quotidiens que nous réalisons lors de nos patrouilles, explique Ludovic Roux, le directeur de la police municipale de Mulhouse. Dans un premier temps, nous réalisions des contrôles préventifs, afin de rappeler aux usagers la législation et les équipements obligatoires. Le temps de la pédagogie est passé et nous verbalisons désormais. Plusieurs dizaines de verbalisations sont dressées lors de chaque contrôle. Ces contrôles ont pour but de protéger les utilisateurs eux-mêmes, qui n’ont souvent pas conscience des dangers, mais aussi les piétons et les autres usagers de la route. »

Législation et équipements obligatoires

Marc-Antoine Vallori

En effet, silencieuses et rapides, les trottinettes électriques ont vu leur nombre exploser à Mulhouse, comme ailleurs, et parallèlement, les accidents les impliquant sont également en forte hausse.

« Les gens sont souvent ignorants de la législation et des équipements obligatoires quand ils circulent en trottinettes électriques, souligne Nicolas Grayer, directeur du service Prévention et sécurité de la Ville. Les utilisateurs de trottinettes électriques sont ainsi dans l’obligation de disposer d’une assurance de responsabilité civile, qui couvre les dommages pouvant être causés à autrui. »

Côté équipements, les engins doivent être équipés d’un système de freinage, d’un avertisseur sonore, de feux avant et arrière et de dispositifs réfléchissants arrière et latéraux. Les pneus doivent, comme en voiture ou à vélo, être en bon état et non lisses. Le port du casque est obligatoire hors agglomération et recommandé en ville. Le port d’un gilet ou d’un équipement réfléchissant est obligatoire la nuit ou en cas de visibilité réduite.

Côté règles de circulation, en agglomération, les trottinettes électriques doivent circuler sur les pistes cyclables ou, en leur absence, sur la chaussée. La circulation est interdite sur les trottoirs et, dans les zones piétonnes, la circulation peut se faire à allure modérée et sans gêner les piétons. Il faut être âgé de 12 ans minimum pour circuler sur une trottinette électrique et il est interdit de circuler à plusieurs. La vitesse maximale autorisée est de 25 km/h et il est interdit de conduire avec des oreillettes ou un casque audio.

« Protéger les usagers »

Marc-Antoine Vallori

A l’entrée du plateau piétonnier du centre-ville, des panneaux d’information, rappelant aux conducteurs de trottinettes électriques qu’ils entrent dans un espace partagé, ont été installés récemment. « L’idée est de bien faire respecter ces zones partagées, où chacun doit rouler au pas, poursuit Nicolas Grayer. Les différentes infractions sont sanctionnées de contraventions, allant de 35€ à 135€, et peuvent s’additionner, en cas d’infractions multiples. L’objectif est de protéger les piétons, les usagers de la route et les conducteurs eux-mêmes, qui peuvent se sentir invulnérables alors que ces engins sont peu stables. »

+ d’infos sur la conduite des engins de déplacement personnel : www.service-public.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

3 réponses à “Des contrôles pour les utilisateurs de trottinettes électriques

  1. Se manger une prune pour non présentation d’assurance alors que je l’ai en dématérialisée sur mon smartphone.. Je vais pas faire la jeune reloue mais je vois pas pourquoi je vais me trimballer de la paperasse dans les poches, c’est pas comme si y’avait une boîte à gants sur les trottinettes..

  2. Faut essayer d’etre précis svp (je veux bien que l’article ne mentionne pas tout) mais : « Hors agglomération, leur circulation est obligatoire sur les voies vertes et les pistes cyclables. L’autorité investie du pouvoir de police pourra à l’avenir atoriser à circuler sur certaines voies ». Donc, les EDPM sont interdits sur la chaussée hors agglomération (règle générale) – quel article légal mentionne l’obligation d’un casque et le gilet réfléchissant (comme les cyclistes : obligation hors agglomération) Mais à mon avis sont importants: l’age 12 ans au minimum et une seule personne sur l’EDPM. Comment la police s’y prend pour controler la vitesse de ces engins ? Je constate (dans les commentaires) que selon qu’on soit cycliste, automobiliste ou piéton, il y a toujours de l’animosité contre l’autre, alors que tout cela n’est qu’un problème de comportement et tout le monde y va de son excuse……. Un cycliste respectueux de la législation quand celle-ci tient compte de l’usager. Exemple carrefour rue de Bale : temps d’attente pour le cyclise et le piéton 1 minute et 20 secondes – temps de passage pour le piéton et le cycliste : 8 secondes, etc….. Tout cela est une petite réflexion et loin de moi de vouloir donner des leçons à quiconque !

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR